Aditionellement

Le planeur Horsa

Le planeur Horsa

Le Horsa était le principal planeur utilisé lors des atterrissages des parachutistes au jour J en juin 1944 et à Arnhem en septembre 1944. La compagnie Airspeed a reçu une spécification pour un planeur en décembre 1940 du ministère de l'Air. Le ministère de l'Air avait été témoin du succès des troupes allemandes déplacées par des planeurs au début de la Blitzkrieg. Cinq prototypes de planeurs ont été construits à l'usine Airspeed de Portsmouth et ils ont été utilisés par l'armée britannique lors de leurs essais.

Le Horsa était composé de trente pièces distinctes principalement en bois. Cela a permis à Airspeed de sous-traiter les travaux avec certaines pièces réalisées par des fabricants de meubles! Les pièces ont été assemblées dans les unités de maintenance de la RAF. En tout, plus de 3 700 planeurs Horsa ont été fabriqués, dont seulement 700 ont été assemblés et testés en un seul endroit. Le Horsa I était conçu pour transporter 25 soldats tandis que le Horsa II avait un nez articulé et transportait des véhicules et des fusils.

Les deux types de Horsas étaient presque entièrement en bois. Cela a rendu les planeurs légers, ce qui a évidemment aidé leur capacité à faire leur travail.

Le premier prototype a été remorqué le 12 septembre 1941 par un Armstrong Whitworth Whitley. Peu de temps après cette date, ils sont entrés en service complet avec la RAF. Pendant les opérations militaires, ils étaient principalement utilisés pour les 1re et 6e divisions d'Airbourne et les pilotes appartenaient généralement au Régiment de pilotes de planeurs de l'armée. Cependant, des pilotes de la RAF ont également été utilisés au besoin.

La première utilisation importante du Horsa a eu lieu en juillet 1943 lors de l'invasion de la Sicile. Ces planeurs ont joué un rôle très important dans les atterrissages du débarquement lorsqu'ils ont été utilisés par les Britanniques et les Américains. En août 1944, ils furent utilisés lors de l'invasion du sud de la France et à Arhhem en septembre 1944 et lors de la traversée du Rhin en mars 1945.

Les faits:

Vitesse de remorquage maximale: 150 mph

Vitesse de glissement normale: 100 mph

Armements: aucun.