Podcasts sur l'histoire

Barton II DD-722 - Histoire

Barton II DD-722 - Histoire

Barton II

(DD-722 : dp. 2200 ; 1. 376'6"; n. 40'10"; dr. 19'; s.34.6 k.; cpl. 345; a. 6 5", 10 21" TT.; cl. Allen M.
Sumner)

Le deuxième Barton (DD-722) a été lancé le 10 octobre 1943 par Bath Iron Works Corp., Bath, Maine ; parrainé par Mlle Barbara Dean Barton, petite-fille de l'amiral Barton ; et mis en service le 30 décembre 1943, commandé par le commandant J. W. Callahan.

Le 14 mai 1944, Barton quitta Norfolk et arriva à Plymouth, en Angleterre, le 27. Entre le 3 et le 25 juin, elle a effectué des tâches de filtrage, de patrouille et de bombardement à l'appui de l'invasion de la Normandie. Le 4 juin, il sauva 31 soldats américains du naufrage du LCT-2498. Au cours d'un engagement rapide avec les batteries allemandes à Cherbourg, le 25 juin, le Barton fut légèrement endommagé alors qu'il livrait un appui-feu efficace.

De retour aux États-Unis le 10 juillet 1944, Barton quitta bientôt Norfolk pour le Pacifique, arrivant à Pearl Harbor le 2 octobre. Elle a fumé alors vers l'ouest pour prendre part à la capture de Leyte, y compris les débarquements d'Ormoc (9 novembre-8 décembre 1944) ; Débarquements de Mindoro (12-18 décembre) ; Débarquements dans le golfe de Lingayen (4-21 janvier 1945) ; Invasion d'Iwo Jima, y ​​compris les raids de soutien de la 5e flotte sur Honshu et le Nansei Shoto (10-19 février, 25 février-1er mars) ; Invasion d'Okinawa (21 mars-30 juin) ; et les raids de la 3e flotte sur le Japon (10-24 juillet).

Après un bref séjour de quatre avec les forces d'occupation au Japon, Barton est retourné à Seattle le 6 octobre 1945. Il a opéré le long de la côte ouest jusqu'en juin 1946 lorsqu'il a quitté Oakland pour l'atoll de Bikini où il a participé à l'opération Crossroads (15 juin-10 août). De retour aux États-Unis, il a poursuivi « ses opérations au large de la côte ouest jusqu'au 22 janvier 1947, date à laquelle il a été mis hors service en réserve à San Diego ».

Le 11 avril 1949, Barton a été remis en service et a rejoint la division Destroyer 201. Il a opéré avec la flotte du Pacifique jusqu'au 11 juillet, date à laquelle il est parti pour Norfolk, arrivant le 5 août 1949. Au cours des trois années suivantes, il a opéré le long de la côte est; fait deux croisières aux Caraïbes; et une croisière avec la 6ème Flotte en Méditerranée.

Le 15 mai 1952, Barton quitte Norfolk via le canal de Panama pour la Corée et arrive à Yokosuka, au Japon, le 18 juin. Elle a rejoint la TF 77 en tant que membre d'un groupe de chasseurs-tueurs pour les opérations le long de la côte est de la Corée. Le 10 août 1952, alors qu'il fait taire les batteries ennemies sur l'île de Hodo Pando, Barton est touché sur sa pile numéro un par un 105 mm. obus d'une batterie côtière ennemie. Deux hommes ont été blessés. Après une courte période de réparation à Yokosuka (25-31 août), il est retourné dans les eaux coréennes.

Alors qu'il opérait avec la TF 77, il fut heurté par une mine flottante le 16 septembre 1952 et avait cinq hommes portés disparus et sept blessés. Un contrôle efficace des avaries par son équipage lui a permis d'atteindre Sasebo pour des réparations temporaires (29 septembre 19 octobre) puis Norfolk, via le canal de Suez, pour des réparations permanentes& Elle est arrivée à Norfolk le 12 décembre. Les réparations terminées le 15 août 1953, Barton passa le reste de l'année à opérer le long de la côte est et dans les Caraïbes.

Le 4 janvier 1954, Barton retourne en Extrême-Orient et opère comme une unité de la TF 77 patrouillant dans la zone d'opération d'Okinawa à Formose. Barton est revenu à Norfolk, via Capetown, Afrique du Sud, le 10 août 1954. Depuis ce temps, il a opéré à partir de Norfolk « lors d'exercices d'entraînement et de manœuvres de la flotte. Il a également effectué une croisière avec la 6ème Flotte en Méditerranée.

Barton a reçu la mention élogieuse de l'unité de la Marine pour services rendus au cours de l'opération d'Okinawa et six étoiles de bataille pour son WW&Mac176;P


Navires

Les navires suivants ont participé à au moins une opération TF58/38 :

TRANSPORTEURS
LOURD:
CV-20 Bennington, CV-31 BonHomme Richard, CV-17 Bunker Hill, CV-10 Enterprise, CV-6 Essex, CV-13 Franklin, CV-19 Hancock, CV-2 Hornet, CV-8 Intrepid, CV-16 Lexington, CV-37 Princeton, CV-15 Randolph, CV-12 Saratoga, CV-38 Shangri-La, CV-14 Ticonderoga, CV-18 Wasp, CV-5 Yorktown

LÉGER:
CVL-29 Bataan, CVL-24 Belleau Wood, CVL-31 Cabot, CVL-25 Cowpens, CVL-22 Indépendance, CVL-32 Langley, CVL-30 Monterey, CVL-23 Princeton, CVL-30 San Jacinto

BATAILLES
BB-60 Alabama, *CB-1 Alaska, *CB-2 Guam, BB-58 Indiana, BB-61 Iowa, BB-59 Massachusetts, BB63 Missouri, BB-62 New Jersey, BB-55 Caroline du Nord, BB-57 Dakota du Sud, BB-43 Tennessee, BB-56 Washington, BB-64 Wisconsin (*=battlecruiser)

CROISIERS
LOURD:
CA-68 Baltimore, CA-69 Boston, CA70 Canberra II, CA-27 Chester, CA-29 Chicago, CA-35 Indianapolis, CA-36, CA-28 Louisville, CA-36 Minneapolis, CA-32 La Nouvelle-Orléans, CA -24 Pensacola, CA-72 Pittsburgh, CA-33 Portland, CA-39 Quincy, CA-25 Salt Lake City, CA-73 St. Paul, CA-38 San Francisco, CA45 Wichita

LÉGER:
CL-101 Amsterdam, CL-90 Astoria II, CL-51 Atlanta, CL-80 Biloxi, CL-62 Birmingham, CL-19 Cleveland, CL-105 Dayton, CL-14 Denver, CL-87 Duluth, CL-97 Flint , CL-81 Houston II, CL-89 Miami, CL-63 Mobile, CL-57 Montpelier, CL-95 Oakland, CL-91 Oklahoma City, CL-65 Pasadena, CL5-4 San Juan, CL-60 Santa Fe, CL-66 Springfield, CL-49 St Louis, CL-86 Vicksburg, CL-64 Vincennes II, CL-103 Wilkes-Barre

ANTI-AÉRIEN LÉGER :
CL96 Reno, CL53s San Diego

DESTRUCTEURS
DD-629 Abbott, DD-515 Anthony, DD-698 Ault, DD-570 Charles Ausburne, DD-355 Aylwin,
DD-386 Bagley, DD-598 Bancroft, DD-722 Barton II, DD-471 Beale, DD-587 Bell, DD-792 Benham II, DD-473 Bennett, DD-662 Bennion, DD-666 Noir, DD-744 Blue II, DD-704 Borie, DD-544 Boyd, DD-630 Braine, DD-545 Bradford, DD-668 Clarence K Bronson, DD-546 Brown, DD-745 Brush, DD-484 Buchanan, DD-660 Bullard, DD-588 Brûlures
DD-605 Caldwell, DD-792 Callaghan, DD-650 Caperton, DD-550 Capps, DD-370 Case, DD-793 Cassin Young, DD-581 Charrette, DD-667 Chauncey, DD-805 Chevalier, DD-651 Cogswell , DD-658 Colahan, DD-730 Collett, DD-582 Conner, DD-509 Converse, DD-371 Conyngham, DD-695 Cooper, DD-659 Cotten, DD-547 Cowell, DD-382 Craven, DD-365 Cummings , DD-797 Cushing
DD-353 Dale, DD-519 Daly, DD-659 Dashiell, DD-727 De Haven II, DD-349 Dewey, DD-670 Dortch, DD-375 Downes, DD-384 Dunlap, DD-572 Dyson
DD-619 Edwards, DD-398 Ellet, DD-696 Anglais, DD-631 Erben
DD-385 Fanning, DD-554 Franks, DD-607 Frazier, DD-491 Farenholt, DD-348 Farragut, DD-474 Fullam
DD-671 Gatling, DD-609 Gillespie, DD-435 Grayson, DD-380 Gridley, DD-472 Invité, DD-433 Gwin
DD-556 Hailey, DD-480 Halford, DD-556, DD-555 Haggard, DD-642 Hale, DD-675 Lewis Hancock, DD-702 Hank, DD-573 Harrison, DD-700 Haynsworth, DD-531 Hazelwood, DD-672 Healy, DD-532 Heermann, DD-388 Helm, DD-673 Hickox, DD-781 Highbee, DD-475 Hudson, DD-410 Hughes, DD-350 Hull, DD-674 Hunt, DD-781 Robert K Huntington, DD-610 Passe-temps
DD-652 Ingersoll, DD-694 Ingraham II, DD-794 Irwin, DD-589 Izard
DD-661 Kidd, DD-653 Knapp, DD-742 Frank Knox
DD-724 Laffey II, DD-399 Lang, DD-487 Lardner, DD-558 Lois, DD-703 Wallace L Lind, DD-559 Longshaw, DD-770 Lowry
DD-351 MacDonough, DD-731 Maddox II, DD-728 Mansfield, DD-676 Marshall, DD-401 Maury, DD-400 McCall, DD-488 McCalla, DD-534 McCord, DD-677 McDermut, DD-678 McGowan , DD-575 McKee, DD-679 McNair, DD-602 Meade, DD-680 Melvin, DD-691 Mertz, DD-535 Miller, DD-693 Moale, DD-354 Monaghan, DD-798 Monssen II, DD-747 Samuel K. Moore, DD-560 Morrison, DD-389 Mugford, DD-576 Murray
DD-449 Nicolas, DD-442 Nicholson
DD-450 O'Bannon, DD-725 O'Brien II, DD-536 Owen,
DD-392 Patterson, DD-795 Preston II, DD-561 Pritchett, DD-682 Porterfield, DD-538 Stephen Potter, DD-686 Halsey Powell, DD-757 Putnam
DD-446 Radford, DD-688 Remey, DD-500 Ringgold, DD-574 John Rodgers
DD-357 Selfridge, DD-501 Schroeder, DD-690 Norman Scott, DD-502 Sigsbee, DD-565 Smalley, DD-743 Southerland, DD-512 Spence, DD-697 Charles S Sperry, DD-406 Stack, DD- 478 Stanly, DD-644 Stembel, DD-407 Sterett, DD-683 Stockham, DD-566 Stoddard, DD-537 les Sullivans, DD-692 Allen M. Sumner, DD-729 Lyman K. Swenson
DD-390 Ralph Talbot, DD-746 Taussig, DD-468 Taylor, DD-513 Terry, DD-514 Thatcher, DD-647 Thorn, DD-539 Tingey, DD-530 Trathen, DD-540 Twining
DD-687 Uhlmann
DD-689 Wadleigh, DD-516 Wadsworth, DD-699 Waldron, DD-723 Walke, DD-517 Walker, DD-684 Wedderburn, DD-701 John W Weeks, DD-628 Welles, DD-441 Wilkes, DD-408 Wilson, DD-460 Woodworth
DD-541 Fils


Innhold

Som den yngre broren Grunde vart og Gunstein krigsseglar. Gunstein verva seg til den amerikanske marinen i avril 1942, les hommes det er ikkje kjend kva pour apaiser han hadde eller når han kan ha hatt landlov. Det som er kjend, er at han de 1943 à novembre 1945 var om bord på den nybygde destroyeren USS «Barton» (DD-722), og skodeplassane den deltok på sous krigen.

Europe

14. mai 1944 sette «Barton» kurs pour Plymouth i England, og frå 3. til 26. juni støtta skipet invasjonen av Normandie. På D-dagen fortel historia at det var Army's 2d Ranger Battalion som fekk hjelp av «Barton» saman med «Satterlee» (DD-626) og «Thompson» (DD-627) jusqu'à overvinne tyske mannskap på Pointe du Hoc som hindra dei allierte sin atterrissage på à strender. Ho patruljerte og for your beskytte transportar og større krigsskip mot tak from fly og ubåtar. Dette var kvardagen pour skipet og bemanninga hennar fram til 21. juni då ho let den franske kysten bak seg og gjekk til Weymouth i England pour dagar ven. 25. Juni sette USS «Barton» kurs pour Frankrike og den sterke tyske stillinga ved Cherbourg saman med resten av Task Group (TG) 129.2. Ho opererte saman med slagskipa og krysserane som skulle bombardere hamna, men vart råka av ein 240 millimètres granat som spratt på sjøen og enda i eit generatorrom om bord. Granaten var ein blindgjengar, og etter ein provisorisk reparasjon til sjøs bar det til Weymouth og ein permanent reparasjon. Så vart kursen satt til Belfast, og der vart ho ein del av Destroyer Division (DesDiv) 119 som kom til Boston 9. juillet.

Je Boston vart granatskada reparera og så gjekk ho til Stillehavet og Pearl Harbor via Norfolk i Virginia og San Diego. Pearl Harbor vart nådd 8. octobre 1944, og det vart inspeksjon av skipet og trening av mannskapet føre dei neste krigsoperasjonane. 5. novembre kom «Barton» fram til Ulithi i Karolinene, og ikkje lenge etter ble ho sett inn for å beskytte hangarskipa i Task Group (TG) 38,4 sous luftangrep på Filippinane. Ven 27. novembre var ho ein del av destroyerskvadron (DesRon) 60 som arbeidde saman med 7th Fleet under erobringa av Leyte i Filippinane. 6. décembre gjekk «Barton» jusqu'à Ormoc-bukta pour å støtte landinga til den 77. infanteridivisjonen, på veg attende til Leyte vart konvoien utsett pour kamikazeåtak av japanske pilotar. Eit av flya kom så nære då det styrta à drivstoffgassar vart suga inn i destroyeren sitt ventilasjonssystem. «Barton» vert på same vis sett inn ved erobringa av Mindoro (12.󈝾. décembre) og under invasjonen i Lingayen-golfen (4.󈞁. janvier 1945). 22. janvier sigla ho attende til Ulithi, og vart straks tildela ein rolle som patruljefarty for hangarskipa i TG 58.4 som skulle gjere åtak på Tokyo på Honshū som eit røykteppe for invasjonen av Iwo Jima. Seint om natta 16. februar kolliderte «Barton» med ein annan destroyer og fekk baugen bøygd og skadd, så ho måtte til Guam for reparasjonar. Ikkje føre 15. mars vart kursen satt pour Ulithi og angrepa på Okinawa, men vart råka av nok ei ulukke føre det kom så langt. 20. mars sjekka nokre av mannskapet granatar på bakken forut då eit av dei vart aktivt og eksplodera føre det kunne bli kasta over bord. Tre offiserar og 11 verva mannskap fekk brannskadar og blei på Ulithi då «Barton» sette kurs pour Okinawa 21. mars.

Sous dei førebuande bombeåtaka på Okinawa var «Barton» souvent målet pour kamikazepilotar medan ho patruljera pour beskytte troppane og dei andre skipa. Det vart tre harde månader der «Barton» støtta dei andre med eldgjeving, beskytting mot fly- og ubåtåtak og radarteneste. Radartenesta var spesielt farleg sidan skipa då var leine og enklare mål pour tak frå fienden. Etter 21. Juni gjekk destroyeren til Kerama Retto for forsyningar og drivstoff føre ho vart ein del av viceadmiral Jesse B. Oldendorf si gruppe TF 95. Den skulle på eit sveip retta mot skipstransport i Aust-Kinahavet og Gulehavet. Du 29. juillet au 15. août, då Japon kapitulera, var ho på stand-by-teneste i Leyte-gulfen og fekk ordre om å transportera Vice Marshall Isitt som representera den New Zealandske regjeringa frå Iwo Jima til slagskipet « Missouri » ( -63) pour den formellement seremonien. Dei to neste vekene gjorde «Barton» teneste ved Tokyo-bukta. 19. octobre 1945 var ho a participé à Seattle, États-Unis.


Barton II DD-722 - Histoire

Barrow est un comté de Géorgie.

(APA-61 : dp. 4247 l. 426' b. 58' dr. 16' s. 16,9 k. cpl. 320 a. 1 5" cl. Gilliam )

Barrow (APA-61) a été lancé le 11 mai 1944 par Consolidated Steel Co., Wilmington, Californie, dans le cadre d'un contrat de la Commission maritime parrainé par Mlle Ruth N.

LaFrance acquis par la Marine le 27 septembre 1944 et mis en service le lendemain, le Lieutenant Commander H. Jorgensen, USNR, aux commandes.

Barrow a quitté San Pedro, Californie, le 23 octobre 1944 pour Pearl Harbor où elle s'est engagée dans des exercices d'entraînement amphibie jusqu'en décembre. Elle a ensuite transporté des hommes et de l'équipement à Tinian et à Guam, aux îles Mariannes, et est retournée à Pearl Harbor. Le 27 janvier, le Barrow est parti de Pearl Harbor et, après des exercices d'entraînement dans les îles Marshall et Mariannes, est arrivé au large d'Iwo Jima le 19 février. Le navire a participé à l'assaut d'Iwo Jima, quittant la zone le 1er mars pour Saipan.

Le 27 mars, Barrow quitte Saipan pour Okinawa. En arrivant dans la zone de combat le 1er avril, elle a participé à des feintes de diversion d'Okinawa du sud-est et le jour suivant a commencé à décharger sa cargaison. Le 9, le déchargement de la cargaison était terminé et toutes les troupes débarquèrent et Barrow se dirigea vers Saipan.

Barrow est devenu en route le 4 juin de Saipan pour les îles Salomon et les Nouvelles Hébrides. A ce dernier, elle chargea une cargaison pour Tinian et Guam. Le 15 juillet 1945, le Barrow quitte Guam et arrive dans la baie de San Francisco le 30 juillet.

Après des réparations, le Barrow a navigué le 29 août 1945 vers Samar (17 septembre) et Manille (22 septembre). Il rentre aux États-Unis le 17 octobre 1945. Pendant le voyage, il assiste le navire marchand désemparé Ben F. Dixon, embarquant ses passagers et le prenant en remorque jusqu'à ce qu'il soit relevé par l'ATR-73.

Entre le 2 décembre 1945 et le 4 janvier 1946, le Barrow se rend à Manille avec du personnel naval, puis embarque des passagers pour Pearl Harbor, arrivant le 5 février. Jusqu'en mai 1946, elle a transféré ce personnel à divers commandements et stations. Barrow a ensuite été affecté à la Division des transports 92, FOI 1, en tant que navire cible pour l'opération Crossroads et est arrivé à l'atoll de Bikini le 30 mai. Des caméras et divers équipements ont été placés à bord pour les tests atomiques. À la suite des tests, le Barrow fut désarmé le 28 août 1946 sur l'atoll de Bikini et sabordé le 11 mai 1948.

Barrow a reçu deux étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Né dans le comté de Wexford, en Irlande, en 1745, John Barry est nommé capitaine de la marine continentale le 7 décembre 1775. Il commande Lexington et Alliance. Il fut grièvement blessé le 29 mai 1781 alors qu'il commandait l'Alliance lors de sa capture du HMS Atalanta et du Trepassy. Nommé capitaine principal lors de la création de la marine américaine, il commanda la frégate des États-Unis pendant la quasi-guerre avec la France. Le commodore Barry mourut à Strawberry Hill, près de Philad elphia, le 13 septembre 1803 et fut enterré au cimetière St. Mary, à Philadelphie.

(DD-2 : dp. 420 l. 250' : b. 23'7" dr. 6'6": s. 28 k. cpl. 75 a. 2 3", 2 18" TT . cl . Bainbridge )

Le premier Barry (Destroyer n° 2) a été lancé le 22 mars 1902 par Neafie et Levy Ship and Engine Building Co., Philadelphie, Pennsylvanie parrainé par Mlle Charlotte Adams Barnes, arrière-petite-nièce du commodore Barry et commandé le 24 novembre 1902, Lieutenan t NE Erwin aux commandes.

Barry a été affecté à la 1ère flottille de torpilles, escadron côtier de la flotte de l'Atlantique Nord, et au cours de l'été 1903, il a participé à des manœuvres au large des côtes de la Nouvelle-Angleterre. En décembre 1903, il quitte la côte est et navigue via le canal de Suez jusqu'à la station asiatique, arrivant en avril 1904.

Sur la station asiatique, il a servi avec la 1ère flottille de torpilles, escadron de cuirassés, jusqu'en août 1917, à l'exception de deux courtes périodes (2 avril-21 décembre 1908 et 21 octobre 1912-24 juin 1913) hors service.

Barry a quitté les îles Philippines le 1er août 1917 et a navigué via le canal de Suez pour Gibraltar, arrivant le 20 octobre. Elle a escorté des navires marchands en Méditerranée jusqu'en août 1918 et est arrivée à Charleston, S.C., le 5 septembre 1918. Elle y est restée jusqu'à la fin de l'année, effectuant des missions de patrouille et de convoi. En janvier 1919, il part pour le Philadelphia Navy Yard où il est mis hors service le 28 juin 1919 et vendu le 3 janvier 1920.

(DD-248 : dp. 1215 l. 314'4" b. 31'8" dr. 9'10" s. 36 k. cpl. 122 a. 4 4", 1 3", 12 21" TT. cl . Clemson )

Le deuxième Barry (DD-248) a été lancé le 28 octobre 1920 par New York Shipbuilding Co., Camden, NJ parrainé par Mme Shelton E. Martin, arrière-petite-nièce du commodore Barry, et commandé avec un complément de 50 pour cent le 28 décembre 1920, Lieutenant (juni ou grade) AH Bamberger, USNR, aux commandes.

Barry a été détenu en commission de réserve jusqu'au 15 novembre 1921, date à laquelle il a été placé en pleine commission et a fait rapport à la flotte de l'Atlantique. En octobre 1922, il quitta Hampton Roads, en Virginie, pour la Méditerranée où il servit avec le détachement de la marine américaine dans les eaux turques jusqu'en juillet 1923. De retour sur la côte est le 10 août 1923, il rejoignit le Destroyer Squadron 14, Scouting Fleet.

Au début de 1925, Barry a transité par le canal de Panama et a rejoint la flotte de combat pour des manœuvres dans le Pacifique. Elle retourna sur la côte est en juillet 1925 et prit des fonctions de routine avec la flotte de reconnaissance jusqu'en février 1932, date à laquelle elle retourna dans le Pacifique pour des manœuvres de la flotte. Une fois les manœuvres terminées, il retourne dans l'Atlantique et est affecté au 19e Escadron de destroyers de réserve rotatifs à Norfolk le 20 décembre 1932.

Barry a été remis en service à Norfolk le 20 juin 1933 et le 1er juillet a navigué pour San Diego pour rejoindre la 7e Force de reconnaissance de la Division des destroyers. Il servit dans la Force de reconnaissance jusqu'en mai 1936, date à laquelle il retourna dans l'Atlantique et fut pendant une courte période le navire amiral de la Division 8 des destroyers. Plus tard en 1936, il retourna à nouveau dans le Pacifique, rejoignant la Division 22, Battle Force.Entre janvier et avril 1938, il se trouve dans les eaux hawaïennes et le 21 mai 1938 est transféré à la division Destroyer 21, dans l'Atlantique.

Barry a rejoint la division Destroyer 67 dans la zone du canal le 18 octobre 1940. Toujours en service là-bas lorsque les États-Unis sont entrés dans la Seconde Guerre mondiale, il a été affecté à des missions d'escorte et de guerre anti-sous-marine contre la menace sous-marine allemande dans l'Atlanti c. Au début de 1942, Barry a opéré dans les Caraïbes en escortant des convois entre Guantanamo Bay, Cuba, et Panama et Curaçao et Trinidad. Plus tard dans l'année et tout au long du premier semestre 1943, il effectua des missions d'escorte dans l'Atlantique Sud, opérant depuis Trinidad.

Entre juillet et novembre 1943, il sert en tant qu'unité du TG 21.14, un groupe de chasseurs-tueurs qui opère le long des voies de convoi de l'Atlantique Nord. Le groupe a effectué deux ratissages (30 juillet-10 septembre et 28 septembre-8 novembre) au cours desquels des avions de Card (CVE-11) ont coulé huit sous-marins allemands. Barry et Goff (DD-247) ont sauvé les survivants de Borie (DD-215) après qu'elle ait été mortellement endommagée le 1er novembre en coulant le sous-marin allemand U-405 par éperonnage.

Barry a été converti en transport à grande vitesse à Charleston Navy Yard, du 31 décembre 1943 au 17 février 1944 (reclassifié APD-29, 15 janvier 1944). Barry a quitté la côte est le 13 avril 1944 pour Mers-el-Kebir, en Algérie, où il est arrivé le 30 avril. Des débarquements amphibies de pratique ont été effectués jusqu'au 14 août quand elle sortied pour l'invasion du sud de la France.

Entre le 16 et le 20 août 1944, il débarqua ses troupes sur les îles du Levant et de Port Cros, ainsi que sur la France métropolitaine. Entre août et décembre, Barry a servi en service d'escorte dans l'ouest de la Méditerranée, puis est retourné aux États-Unis, arrivant à Norfolk le 23 décembre 1944. Après de brèves réparations, Barry est parti pour le Pacifique et est arrivé à Pearl Harbor le 24 mars 1945. Après une formation en les îles hawaïennes,

elle est arrivée d'Okinawa le 16 mai et a effectué des devoirs de patrouille et d'escorte pendant l'occupation de l'île.

Le 25 mai, il a été attaqué par deux kamikazes alors qu'il patrouillait à 35 miles au nord-ouest d'Okinawa. L'un a été abattu, mais l'autre a traversé le barrage et a frappé Barry sous son pont. Vingt-huit de son vaillant équipage ont été blessés par des éclats d'obus. L'explosion des réservoirs d'essence de l'avion et de la bombe a enflammé le fioul s'échappant des réservoirs rompus de Barry. L'incendie menaçait le magasin avant qui ne pouvait pas être atteint pour être inondé. A 13 h 40, 40 minutes après l'impact de l'avion, le commandant donne l'ordre d'abandonner le navire. Les bateaux de Barry ont été abaissés et toutes les mains ont dégagé le côté en toute sécurité.

À 15 h, l'eau avait monté jusqu'à ce que le chargeur avant soit recouvert, minimisant le risque d'explosion. à 06h30 le lendemain.

Le Barry a été remorqué jusqu'au mouillage de Kerama Retto le 26 mai et a été trouvé trop endommagé pour justifier une réparation ou un sauvetage. Dépouillé de tout équipement utile, il est désarmé le 21 juin 1945. Plus tard dans la journée, il est remorqué depuis le port de Kerama Retto pour servir de leurre aux kamikazes. Alors qu'il était remorqué, il a été attaqué par des avions suicides japonais et coulé avec son escorte, le LSM-59.

Barry a reçu la Presidential Unit Citation en tant qu'unité de TG 21.14 et quatre battle stars pour ses actions dans l'Atlantique et le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale.

(DD-933 : dp. 2780 l. 418'6" b. 45' dr. 19'6" cpl. 337 cl. Forrest Sherman )

Le troisième Barry (DD-933) a été lancé le 1er octobre 1955 par Bath Iron Works Corp., Bath, Maine parrainé par Mme Francis Rogers, arrière-petite-nièce du commodore Barry et commandé le 9 juillet 1956, le commandant IC Kidd, Jr., en commander.

Né à Philadelphie le 7 avril 1853, John Kennedy Barton est diplômé de l'Académie en 1873. Il a été ingénieur en chef et chef du Bureau of Steam Engineering avec le grade de contre-amiral. Il a pris sa retraite le 23 décembre 1908. Le contre-amiral Barton est décédé à Philadelphie le 23 décembre 1921.

(DD 599 : dp. 1620 l. 347'9" b. 36'1" dr. 17'4" s. 36 k. cpl. 276 a. 5 5", 10 21" TT. cl. Benson )

Le premier Barton (DD-599) a été lancé le 31 janvier 1942 par Bethlehem Steel Co., Quincy, Mass., parrainé par Mlle Barbara Dean Barton, petite-fille de l'amiral Barton et commandé le 29 mai 1942, sous le commandement du lieutenant-commandant D. H. Fox.

Barton a quitté la côte est le 23 août 1942 et s'est rendu dans le Pacifique, arrivant à Tongatabu, îles Tonga, le 14 septembre 1942. En octobre, elle a participé au raid Buin-Faisi-Tonolai (5 octobre) et à la bataille de Santa Cruz (26 octobre r). Le 29 octobre, elle a sauvé avec succès 17 survivants de deux transports aériens abattus près de l'île Fabre.

Contre toute attente, le 13 novembre, Barton, en compagnie du groupe de soutien au débarquement du contre-amiral D. J. Callaghan, participa à la bataille navale de Guadalcanal. Le Barton a commencé à tirer sur les navires japonais vers 01h48. Après avoir lancé quatre torpilles, il a dû s'arrêter d'urgence pour éviter une collision. Alors qu'elle était pratiquement morte dans l'eau, deux torpilles ennemies ont trouvé leur marque. La première torpille a frappé sa chambre d'incendie avant et, quelques secondes plus tard, une deuxième torpille a frappé sa salle des machines avant. En quelques secondes, Barton se brisa en deux et coula, emportant avec elle environ 90 pour cent de son vaillant équipage. Quarante-deux survivants ont été secourus par les bateaux Portland (CA-33) et Higgins de Guadalcanal.

Barton a reçu quatre étoiles de bataille pour son service en octobre et novembre 1942.

(DD-722 : dp. 2200 l. 376'6" b. 40'10" dr. 19' s. 34,6 k. cpl. 345, a. 6 5", 10 21" TT. cl. Allen M . Sumner )

Le deuxième Barton (DD-722) a été lancé le 10 octobre. 1943 par Bath Iron Works Corp., Bath, Maine, parrainé par Mlle Barbara Dean Barton, petite-fille de l'amiral Barton et commandé le 30 décembre 1943, commandé par le commandant J. W. Callahan.

Le 14 mai 1944, Barton quitta Norfolk et arriva à Plymouth, en Angleterre, le 27. Entre le 3 et le 25 juin, elle a effectué des tâches de dépistage, de patrouille et de bombardement à l'appui de l'invasion de la Normandie. Le 4 juin, il sauva 31 soldats américains du naufrage du LCT-2498. Au cours d'un engagement rapide avec les batteries allemandes à Cherbourg, le 25 juin, Barton a été légèrement endommagé alors qu'il offrait un appui-feu efficace.

De retour aux États-Unis le 10 juillet 1944, Barton quitta bientôt Norfolk pour le Pacifique, arrivant à Pearl Harbor le 2 octobre. Elle a ensuite fumé vers l'ouest pour participer à la capture de Leyte, y compris les débarquements d'Ormoc (9 novembre-8 décembre 1944), les débarquements de Mindoro (12-18 décembre) les débarquements du golfe de Lingayen (4-21 janvier 1945) l'invasion d'Iwo Jima, y ​​compris les raids de soutien de la 5e flotte sur Honshu et le Nansei Shoto (10-19 février, 25 février-1er mars) l'invasion d'Okinawa (21 mars-30 juin) et les raids de la 3e flotte sur le Japon (10-24 juillet).

Après une brève tournée avec les forces d'occupation au Japon, Barton est retourné à Seattle le 6 octobre 1945. Il a opéré le long de la côte ouest jusqu'en juin 1946 lorsqu'il a quitté Oakland pour l'atoll de Bikini où il a participé à l'opération Crossroads (15 juin e-10 août). De retour aux États-Unis, il poursuit ses opérations au large de la côte ouest jusqu'au 22 janvier 1947, date à laquelle il est hors service en réserve à San Diego.

Le 11 avril 1949, Barton a été remis en service et a rejoint la division Destroyer 201. Il a opéré avec la flotte du Pacifique jusqu'au 11 juillet, date à laquelle il est parti pour Norfolk et est arrivé le 5 août 1949. Au cours des trois années suivantes, il a opéré le long de la côte est, a effectué deux croisières vers le Caraïbes et une croisière avec la 6ème Flotte en Méditerranée.

Le 15 mai 1952, Barton quitte Norfolk via le canal de Panama pour la Corée et arrive à Yokosuka, au Japon, le 18 juin. Elle a rejoint la TF 77 en tant que membre d'un groupe de chasseurs-tueurs pour les opérations le long de la côte est de la Corée. Le 10 août 1952, alors qu'il faisait taire mes batteries sur l'île de Hodo Pando, Barton fut touché sur sa pile numéro un par un 105 mm. obus d'une batterie côtière ennemie. Deux hommes ont été blessés. Après une courte période de réparation à Yokosuka (25-31 août), il est retourné dans les eaux coréennes.

Alors qu'il opérait avec la TF 77, il fut heurté par une mine flottante le 16 septembre 1952 et avait cinq hommes portés disparus et sept blessés. Le contrôle efficace des avaries par son équipage lui a permis d'atteindre Sasebo pour des réparations temporaires (29 septembre-19 octobre) puis Norfolk, via le canal de Suez, pour des réparations permanentes. Elle est arrivée à Norfolk le 12 décembre. Réparations achevées le 15 août 1953 Barton passa le reste de l'année à opérer le long de la côte est et dans les Caraïbes.

Le 4 janvier 1954, Barton retourne en Extrême-Orient et opère comme une unité de la TF 77 patrouillant dans la zone d'opération d'Okinawa à Formose. Barton est revenu à Norfolk, via Capetown, Afrique du Sud, le 10 août 1954. Depuis ce temps, il a opéré à partir de Norfolk sur des exercices d'entraînement et des manœuvres de flotte. Il a également effectué une croisière avec la 6ème Flotte en Méditerranée.

Barton a reçu la mention élogieuse de l'unité de la Marine pour les services rendus lors de l'opération d'Okinawa et six étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale ainsi qu'une étoile de bataille pour la Corée.

(SS-241: dp. 1526 l. 311'9" b. 27'3" dr. 17' s. 20.3 k. cpl. 60 a. 1 4", 10 21" TT. cl. Gato )

Le Bashaw (SS-241) a été lancé le 25 juillet 1943 par Electric Boat Co., Groton, Connecticut, parrainé par Mme Norman S. Ives, épouse du capitaine Ives, et mis en service le 25 octobre 1943, sous le commandement du lieutenant-commandant R. E. Nichols.

Le Bashaw est arrivé à Milne Bay, en Nouvelle-Guinée, le 3 mars 1944. Du 10 mars 1944 au 29 avril 1945, il a effectué six patrouilles de guerre dans les mers de Célèbes, des Philippines et de Chine méridionale. Bashaw a coulé trois navires marchands japonais totalisant 19 269 tonnes ainsi que plusieurs petites embarcations.

Le Bashaw est retourné à Subic Bay, aux Philippines, le 29 avril 1945, puis a navigué jusqu'au Mare Island Navy Yard pour une révision. À la fin de la période de chantier le 13 août 1945, elle est partie pour Pearl Harbor. La guerre a pris fin alors qu'elle était en route et il a reçu l'ordre de retourner à l'île de Mare. Le 5 septembre, il est arrivé à Mare Island et a commencé sa révision de pré-inactivation, entrant en service en réserve le 24 novembre 1945. Le 20 juin 1949, son statut a été changé en hors service en réserve.

Le Bashaw a été remis en service le 3 avril 1951 et a opéré à partir de San Diego le long de la côte ouest jusqu'au 10 mai 1952, date à laquelle il est sorti de la commission en réserve. Entre mai 1952 et mars 1953, il a été converti au chantier naval de Hunters Point en un sous-marin anti-sous-marin et a été reclassé SSK-241, le 18 février 1953. Le Bashaw a été remis en service le 28 mars 1953 et signalé à la division sous-marine 33 à San Diego. Entre mars et août 1954, le Bashaw a effectué une croisière en Extrême-Orient. Au cours de l'année suivante, il participe à plusieurs exercices de type, dont un exercice majeur dans la région d'Hawaï, avant d'être révisé à San Francisco. Entre janvier et août 1956, Bashaw a effectué sa deuxième tournée d'après-guerre en Extrême-Orient. Le 14 août 1956, il est arrivé à la base sous-marine de Pearl Harbor, et depuis ce temps a opéré à partir de là.

Bashaw a reçu cinq étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Basilan est une île des Philippines.

(AG-68 : dp. 5371 l. 441'6" b. 56'11" dr. 23' s. 12,5 k. : cpl. 181 a. 1 5" cl. Basilan )

Basilan (ARG-12) a été reclassifié AG-68, le 14 mars 1944 lancé le 21 mars 1944 par Delta Shipbuilding Corp., New Orleans, Louisiane, en vertu d'un contrat de la Commission maritime sous le nom de Jacques Phillipe Villere parrainé par Mme Percy H. Brown transféré à la Navy le 21 avril 1944 placé en commission réduite le même jour mis hors service le 24 avril pour conversion en auxiliaire divers par Waterman Steamship Co., Mobile, Ala. et remis en service le 10 octobre 1944, Lieutenant Commandant LA Parks, USNR, aux commandes .

Basilan est parti pour le Pacifique le 8 décembre 1944 et, après des escales à Guantanamo Bay, à Cuba, et dans la zone du canal, est arrivé à San Francisco le 10 février 1945. En avril et mai, il a servi à Ulithi, Caroline Islands, en tant que navire de ravitaillement et de réparation. . Le 20 mai, il part pour Leyte où il poursuit ses activités d'approvisionnement et de réparation jusqu'en septembre 1945. En septembre, il quitte les Philippines et se rend à Shanghai, en Chine, via Okinawa et la Corée. Elle est restée en service d'occupation jusqu'au 9 décembre 1945 quand elle est partie pour Seattle, Washington. Après la révision de pré-inactivation, elle a été désarmée le 22 avril 1946 et est revenue à la Commission Maritime le 14 mai 1947.

Né à Buffalo, N. Y., le 4 novembre 1916, John Basilone s'est enrôlé dans le Corps des Marines en 1940. Il a occupé divers postes aux États-Unis avant d'être muté sur le terrain. Il a reçu la Médaille d'honneur du Congrès pour son héroïsme extraordinaire à Guadalcanal, les 24 et 25 octobre 1942. Le sergent d'artillerie Basilone a été tué au combat à Iwo Jima, le 19 février 1945 et a reçu une Croix de la Marine à titre posthume.

(DDE-824 : dp. 2425 l. 390'9" b. 40'10" dr. 18'6" s. 35 k. cpl. 355 a. 4 5", 4 3", 4 21" TT. cl . Engrenage )

Basilone (DD-824) a été lancé le 21 décembre 1945 par Consolidated Steel Corp., Ltd., Orange, Texas, parrainé par le sergent Lena Mae Basilone, USMCWR, veuve du sergent Basilone. Le navire a été désactivé pendant un certain temps et a ensuite été déplacé d'Orange, Texas, au Quincy Yard of Bethlehem Steel Co., Quincy, Mass., pour être converti en destroyer d'escorte (reclassifié DDE-824, 28 janvier 1948) . Conversion terminée, le Basilone (DDE-824) est mis en service le 26 juillet 1949, commandé par le commandant M. E. Dennett.

Affecté à la Force de destruction de l'Atlantique, le Basilone a opéré à partir de Norfolk sur des opérations locales et des exercices compétitifs, avec la Force de développement opérationnel, le Détachement de développement anti-sous-marin de surface, et en tant que navire-école pour la Fleet Sonar School à Key West, Floride et dans les Caraïbes sur des exercices anti-sous-marins et chasseurs-tueurs. À de fréquents intervalles entre mars 1952 et septembre 1954, elle a effectué quatre périodes de service avec la 6e Flotte en Méditerranée. Entre le 6 juin et le 4 août 1955, il a servi d'unité de l'aspirant de croisière Able qui a visité l'Espagne, l'Angleterre et Cuba. En 1956, entre octobre et décembre, le Basilone effectua une croisière en Europe du Nord et en Méditerranée, après quoi il retourna à Norfolk.

Le bar est un poisson comestible à nageoires épineuses.

(SF-5 : dp. 2000 l. 341'6" b. 27'7" dr. 15'11" s. 18.7 k. cpl. 56 a. 1 3", 6 21" TT. cl. B )

Le premier Bass (SF-5) a été lancé sous le nom de V-2, le 27 décembre 1924 par le Portsmouth Navy Yard parrainé par Mme Douglas E. Dismukes, épouse du capitaine Dismukes et commandé le 26 septembre 1925, sous le commandement du lieutenant-commandant G. A. Rood.

Le V-2 a été affecté à la division sous-marine 20 et a navigué le long de la côte atlantique et dans les Caraïbes jusqu'en novembre 1927 lorsque la division a navigué pour San Diego, arrivant le 3 décembre 1927. Le V-2 a opéré avec la flotte sur la côte ouest, dans le Hawaï Îles et dans les Caraïbes jusqu'en décembre 1932. Le V-2 a été rebaptisé Bass le 9 mars 1931 et en avril a été affecté à la Division 12. Le 1er juillet 1931, sa désignation a été changée de SF-5 à SS-164. Le 2 janvier 1933, il est affecté à la Rotating Reserve Submarine Division 15, à San Diego. Bass a de nouveau rejoint la flotte en juillet 1933 et a navigué le long de la côte ouest, dans la zone du canal et dans les îles hawaïennes jusqu'en janvier 1937. Il a ensuite quitté la côte ouest et est arrivé à Philadelphie le 18 février 1937 où il a été mis hors service en réserve le 9 juin.

Bass a été remis en service à Portsmouth, N. H., le 5 septembre 1940 et affecté à la division sous-marine 9, flotte de l'Atlantique. Entre février et novembre 1941, il a opéré le long de la côte de la Nouvelle-Angleterre et a effectué deux voyages à St. Georges, aux Bermudes. Elle est arrivée à Coco Solo, C.Z., le 24 novembre et y était de service lorsque les hostilités ont éclaté avec le Japon.

En 1942, Bass a été attaché à la division sous-marine 31, escadron 3, flotte de l'Atlantique. Entre mars et août, alors qu'elle était basée à Coco Solo, elle a fait quatre guerres

patrouilles dans le Pacifique, au large de Balboa. Le 17 août 1942, alors qu'il était en mer, un incendie se déclare dans la salle de la batterie arrière et se propage rapidement à la salle des torpilles arrière et au moteur principal tribord, entraînant la mort de 25 hommes de troupe par asphyxie. Le jour suivant, Antaeus (AS-21) est arrivé pour aider le sous-marin et l'a escorté dans le golfe de Dulce, au Costa Rica. Les deux navires se sont ensuite dirigés vers Balboa.

Le Bass resta dans la zone du canal jusqu'en octobre 1942, date à laquelle il partit pour Philadelphie, arrivant le 19. Après avoir subi des réparations à Philadelphie Navy Yard Bass se rendit à New London, Connecticut, où elle mena des expériences secrètes sur Block Island en décembre 1943. Elle était de nouveau à Philadelphia Yard pour des réparations de janvier à mars 1944. Pendant le reste de l'année, elle était attaché à la flotte de l'Atlantique de l'escadron de sous-marins 1 et opérait à partir de New London dans la région entre l'île Long I et Block Island. Bass a été désarmé à la base sous-marine de New London le 3 mars 1945 et "détruit" le 12 mars 1945.

(SSK-2 : dp. 765 l. 196' b. 24'7" dr. 14'5" s. 13 k. cpl. 37 cl. Barracuda )

Le deuxième Bass (SSK-2) a été lancé le 2 mai 1951 sous le nom d'USS K-2 par le chantier naval de Mare Island, parrainé par Mme John J. Crane, veuve du commandant Crane, et commandé le 16 novembre 1952, sous le commandement du lieutenant-commandant D. E. Bunting.

Le SSK-2 est arrivé à Pearl Harbor le 23 mai 1952 pour rejoindre la division sous-marine 72. Comme il appartenait à un nouveau type de sous-marin, il s'est engagé dans des opérations d'évaluation pour déterminer ses capacités et ses limites. En janvier 1953, il a subi une disponibilité restreinte au chantier naval de Pearl Harbor pour l'installation d'équipements supplémentaires. En juin 1953, il reprit ses opérations et, pendant les 13 mois suivants, s'engagea dans le développement de tactiques et la coordination des opérations avec d'autres unités de la flotte.

En janvier 1954, le SSK-2 est retourné à Mare Island pour une révision et a effectué une croisière jusqu'à Mazatlan, au Mexique, avant de retourner à Pearl Harbor. Il a été rebaptisé Bass le 15 décembre 1955. Le Bass a opéré à partir de Pearl Harbor jusqu'en juin 1957. Le 26 juin 1957, il est retourné aux États-Unis et a opéré le long de la côte ouest jusqu'à sa mise hors service en réserve le 1er octobre 1957.

Basse, Horace A. (APD-124) voir Horace A . Basse (APD-124)

Né à Philadelphie le 10 mars 1914, Edgar R. Bassett est entré dans la Marine le 13 février 1940 et a ensuite été nommé Ensign, Naval Aviator, USNR. L'enseigne Bassett a été tué au combat le 4 juin 1942 lors de la bataille de Midway.

(APD-73 : dp. 1370 l. 306' b. 37' dr. 12'7" s. 23,6 k. cpl. 204 a. 1 5" cl. Crosley )

Bassett a été lancé le 15 janvier 1944 sous le nom DE-672 par Consolidated Steel Corp., Ltd., Orange, Texas, parrainé par Mme Margaret Bassett, mère de l'enseigne Bassett reclassée APD-73, le 27 juin 1944 convertie en transport à grande vitesse et commissione d 23 février 1945, capitaine de corvette HJ Theriault, USNR, aux commandes.

Bassett a fait son rapport à la Flotte du Pacifique le 1er mai 1945. L'entraînement amphibie dans les îles hawaïennes a été suivi d'un service de convoi vers Eniwetok, Guam, Ulithi, Hollandia et Leyte. Après avoir fait rapport au commandant, Philippine Sea Frontier, Bassett a transporté du courrier et des passagers vers divers ports philippins et jusqu'à Brunei Bay, Bornéo.

Le 2 août 1945, alors qu'il effectuait une patrouille anti-sous-marine au large des côtes de Leyte, il reçut l'ordre d'enquêter sur les rapports d'un grand groupe de survivants à 200 milles de là. Le Bassett s'est rendu sur place et a secouru 150 survivants de l'Indianapolis (CA-3 5) qui avait été coulé le 30 juillet par un sous-marin japonais.

Avec la cessation des hostilités Bassett a pris part à l'occupation japonaise. Après avoir débarqué des troupes à Wakayama et à Nagoya, au Japon, il a servi de navire de contrôle d'entrée du port à Nagoya jusqu'à ce qu'il soit détaché le 18 novembre 1945 et envoyé aux États-Unis. Arrivée aux États-Unis, elle fait un court séjour à San Diego puis se dirige vers Philadelphie, via le canal de Panama. Après avoir subi une disponibilité de chantier au Philadelphia Navy Yard, elle se rapporte à la 16e flotte, à Green Cove Springs, en Floride.pour dans l'activation. Bassett est sorti de la commission en réserve le 29 avril 1946.

Le 7 décembre 1950, le Bassett a été remis en service et signalé à la Force amphibie de la Flotte de l'Atlantique. Depuis lors, il a opéré le long de la côte est et dans les Caraïbes. Entre juin et août 1952, il participa à une croisière d'aspirants vers les îles britanniques et la France. En octobre 1955, Bassett reçut l'ordre de se rendre à Tampico, au Mexique, où des inondations déchaînées causées par l'ouragan « Janet » avaient englouti 32 000 milles carrés de territoire mexicain. Pendant son séjour à Tampico, Bassett travaillant en collaboration avec Saipan (CVL-48), a rendu des services inestimables aux personnes en détresse en transportant des fournitures et en sauvant ceux abandonnés par la rivière Panuco gonflée. Entre mars et octobre 1956, il a servi comme unité d'une force opérationnelle amphibie en Méditerranée. Au cours de cette croisière, il a participé, en tant que navire de contrôle principal, à quatre opérations amphibies.

Un bastion est un ouvrage faisant saillie à l'extérieur de l'enceinte principale d'un fort.

(ACM-6 : dp. 880 l. 188'2" b. 37' dr. 12'6" s. 12,5 k. cpl. 69 a. 1 40 mm. cl. Chimo )

Bastion (ACM-6) a été construit en 1942 par Marietta Manufacturing Co., Point Pleasant, W. Va., sous le nom de colonel Henry J . Hunt est transféré à la Marine le 4 janvier 1945 et mis en service le 9 avril 1945, sous le commandement du lieutenant E. D. Fatkin, USNR.

Le bastion est parti pour le Pacifique le 17 juin et est arrivé à San Diego le 7 juillet. Elle a fait rapport au commandant, Minecraft, Pacific, à Pearl Harbor en août. En septembre, il a effectué des missions de déminage et de réparation dans toutes les îles Mariannes et entre octobre et décembre, il a continué ces missions à Okinawa. Elle a quitté Okinawa le 17 décembre et est arrivée au Japon le 21 décembre où elle est restée en service jusqu'au 11 mars 1946.

De retour sur la côte ouest, le Bastion est désarmé le 18 juin 1946 à San Francisco et transféré aux garde-côtes le même jour.

La chauve-souris est un mammifère volant.

(SwStr : T. 750 l. 230' b. 26' dr. 8' s. 16 k. a. 1 30-pdr. R., 2 12-pdr. S. B.)

Bat , un bateau à vapeur à roues latérales en acier, a été construit en 1864 par Jones, Quiggin and Co., Liverpool, Angleterre capturé lors de son voyage inaugural en tant que coureur de blocus par Montgomery et d'autres navires de l'Escadron de blocage de l'Atlantique Nord au large de Wilmington, Caroline du Nord, 10 Octobre 1864, acheté à la Boston Prize Court en novembre 1864 et commandé le 13 décembre 1864 sous le commandement du lieutenant-commandant JS Barnes.

Lors de sa mise en service, le Bat a été affecté à l'escadron de blocage de l'Atlantique Nord et a opéré le long de la côte atlantique et dans la rivière Potomac jusqu'à sa mise hors service au Washington Navy Yard le 17 mai 1865. Il a été vendu à New York le 25 octobre 1865.

Bataan, Luzon, îles Philippines, a été le théâtre d'une résistance héroïque des défenseurs américains et philippins contre une force d'invasion japonaise écrasante au cours de la phase initiale de la participation américaine à la Seconde Guerre mondiale.

(CVL-29 : dp. 11.000 l. 622'6" b. 109'2" dr. 26' s. 32 k. cpl. 1569 a. 26 40 mm. cl. Indépendance )

Buffalo (CL-99) a été reclassifié CV-29 et rebaptisé Bataan le 2 juin 1942, reclassifié CVL-29, le 15 juillet 1943 lancé le 1er août 1943 par New York Shipbuilding Corp. Camden, NJ parrainé par Mme George D. Murray, épouse de Le contre-amiral Murray, mis en service le 17 novembre 1943, commandé par le capitaine VH Schaeffer et relevant de la flotte du Pacifique.

Dans son engagement initial avec les Japonais, les avions de Bataan ont soutenu l'attaque de Hollandia, en Nouvelle-Guinée, entre le 21 et le 24 avril 1944. Suite à cette action, des frappes ont été lancées contre Truk, Satawan et Ponape (29 avril-1er mai 1944) Saipan, Mariannes (11 juin 10 août) 1er raid de Bonins (15-16 juin) Bataille de la mer des Philippines (19-20 juin) et 2e raid de Bonins (24 juin).

Bataan est ensuite retourné aux États-Unis pour des réparations. Réparations terminées, il rejoint la TF 58 et participe aux raids de la flotte en soutien à l'opération Okinawa (17 mars-30 mai 1945), au cours desquels son appareil participe au naufrage du sous-marin japonais I-56, le 18 avril 1945, en 26 42' N., 130 38' E. Retiré aux Philippines, Bataan rejoint la 3e Flotte pour des opérations contre les îles japonaises (10 juillet-15 août).

Bataan est retourné aux États-Unis, arrivant à New York le 17 octobre 1945, et a été affecté au service "Magic Carpet". Le 10 janvier 1946 elle est arrivée à Philadelphie pour se préparer à l'inactivation. Bataan est hors service en réserve le 11 février 1947.

Bataan a été remis en service le 13 mai 1950 à Philadelphie. En juillet 1950, il s'est distingué pour San Diego, à son arrivée chargé de la cargaison et du personnel de l'Armée de l'Air, et est parti le 16 novembre pour la Baie de Tokyo. Elle est arrivée dans les eaux coréennes le 15 décembre et jusqu'en juin 1951, son avion a effectué des frappes en soutien aux forces terrestres.

Bataan est parti pour la côte ouest le 2 juin 1951 et après un bref arrêt à San Diego a fumé à Bremerton, Washington, le 9 juillet pour la révision. Elle est revenue à San Diego le 20 novembre et le 27 janvier 1952 est partie pour Yokosuka, Japon et de là à Buckner Bay, Okinawa. Elle a mené des exercices aériens et d'autres manœuvres d'entraînement au large d'Okinawa jusqu'au 29 avril, date à laquelle elle a navigué pour les eaux coréennes. Bataan a continué à opérer entre le Japon et la Corée tout au long de l'été 1952, transportant du personnel et des fournitures vers la zone de combat et lançant des frappes contre l'ennemi. Elle a quitté la zone de combat le 11 août pour San Diego. Le 27 octobre, le porte-avions s'est de nouveau distingué pour l'Extrême-Orient et a opéré au large de la Corée jusqu'au 10 mai 1953, date à laquelle il est parti pour San Diego.

Elle est restée dans la région de San Diego subissant la révision et la formation jusqu'au 31 juillet. Ensuite, il a navigué via Pearl Harbor jusqu'à Kobe et Yokosuka, au Japon, puis est revenu aux États-Unis où il s'est présenté pour inactivation le 26 août 1953. Il est sorti de la commission en réserve le 9 avril 1954 à San Francisco.

Bataan a reçu six étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale et sept pour son service en Corée.

Né à Philadelphie le 19 septembre 1919, Edward M. Bates reçut une commande d'enseigne le 14 novembre 1940. L'enseigne Bates fut tué au combat à bord de l'Arizona (BB-39) lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941.

(DE-68 : dp. 1400 l. 306' b. 36'10" dr. 13'6" s. 24 k. cpl. 186 a. 3 3", 3 21" TT. cl. Buckley )

Bates (DE-68) a été lancé le 6 juin 1943 par Bethlehem-Hingham Shipyard, Inc., Hingham, Mass. parrainé par Mme Elizabeth Mason Bates, mère de l'enseigne Bates et commandé le 12 septembre 1943, capitaine de corvette EH Maher, USNR aux commandes .

Bates a fait son rapport à la Flotte de l'Atlantique et a escorté les convois vers et depuis les îles britanniques jusqu'en mai 1944. Le 31 mai 1944, il est arrivé à Plymouth, en Angleterre, et a fait son rapport à la TF 129 en vue de l'invasion de la Normandie. Entre le 6 et le 12 juin, il effectue des missions d'appui-feu au large des côtes normandes. Le 8 juin, il a secouru 163 survivants du Meredith (DD-726) qui ont subi de graves dommages lorsqu'il a heurté une mine.

De retour à New York le 21 juin, Bates a subi une brève disponibilité de chantier et a ensuite escorté un autre convoi vers l'Angleterre. À son retour, il a été converti en transport à grande vitesse par Marine Basin Co., Brooklyn, N. Y. Le 31 juillet, sa classification a été changée en APD-47. Sa conversion a été accomplie le 23 octobre et elle a quitté la côte est 5 jours plus tard pour le Pacifique.

Entre décembre 1944 et février 1945, le Bates effectua des opérations d'entraînement, avec l'embarquement de diverses équipes de démolition sous-marine, à proximité des îles Hawaï et Caroline occidentales. Le 10 février elle a quitté Ulithi en route à l'invasion d'Iwo Jima. Il est arrivé au large d'Iwo Jima le 16 février et est resté à proximité jusqu'au 4 mars, période pendant laquelle il a effectué des courses d'observation à grande vitesse autour de l'île et a agi en tant que navire parent de l'UDT-12.

Après une brève période de disponibilité à Ulithi, il part pour l'invasion d'Okinawa. Entre le 25 mars et le 25 mai, Bates a participé aux opérations UDT, effectué des patrouilles et escorté deux convois entre Ulithi et Okinawa. Le 6 avril, elle a sauvé 23 survivants de Morris (DD-417) qui avaient été touchés par un avion suicide japonais.

À 11 h 15, le 25 mai, alors qu'il patrouillait à 3 kilomètres au sud de Ie Shima, à Okinawa, Bates a riposté contre trois avions japonais. Le premier avion a largué une bombe, marquant un quasi-accident qui a rompu la coque tribord du navire, puis s'est écrasé sur le côté tribord du fantail. Le deuxième avion, presque simultanément, a fait un coup suicide sur la timonerie. Peu de temps après, le troisième avion a effectué un bombardement, marquant un quasi-accident au milieu du navire, à bâbord, brisant la coque. À 11 h 45, le commandant ordonna à Bates d'abandonner. Vingt et un membres de son équipage étaient morts ou disparus des attaques. Au cours de l'après-midi, le Cree (ATF-84) a pu embarquer une amarre et a remorqué Bates jusqu'au mouillage Ie Shima. À 19 h 23, le 25 mai 1945, le Bates toujours en feu chavire et coule dans 20 brasses d'eau.

Bates a reçu trois étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale dans l'Atlantique et le Pacifique.

Batesburg (PCE-903) voir PCE-903

Un platax est l'un des nombreux poissons, un poisson pédiculé des Antilles, le grondin volant de l'Atlantique ou une raie de Californie.

(SS-310 dp. 1526 l. 311'8" b. 27'3" dr. 16'10" s. 20.3 k. cpl. 66 a. 1 5", 10 21" TT. cl. Balao )

L'Acoupa (SS-310) fut rebaptisé Batfish le 24 septembre 1942 lancé le 6 mai 1943 par le Portsmouth Navy Yard sponsorisé par Mme A. J. Fortier et mis en service le 21 août 1943, sous le commandement du Lieutenant Commander W. R. Merrill.

Les opérations de guerre du Batfish s'étendent sur une période du 11 décembre 1943 au 26 août 1945 au cours de laquelle il effectue six patrouilles de guerre. Il est crédité d'avoir coulé neuf navires japonais totalisant 10 658 tonnes alors qu'il opérait à l'est du Japon, dans la mer Phi lippine, le détroit de Luzon et la mer de Chine méridionale. Les navires de combat coulés étaient : le destroyer Samidare , le 26 août 1944 à 08'30' N., 134'37' E. et les sous-marins RO-55 , le 10 février 1945 à 18'56' N., 121'34' E. RO-112 , 11 février 1945 à 18,53' N., 121,50' E. et RO-113 , 13 février 1945 à 19,10' N., 121,25' E.

Batfish est retourné aux États-Unis après la capitulation japonaise et après l'achèvement de sa révision de pré-inactivation a été mis hors service en réserve à Mare Island Navy Yard le 6 avril 1946.

Le 7 mars 1952, il est remis en service et, le 21 avril, affecté à la division sous-marine 122 basée à Key West, en Floride, pour effectuer des tâches d'entraînement. Depuis lors, il a opéré entre Key West et les ports des Caraïbes.

Batfish a reçu la Presidential Unit Citation pour sa sixième patrouille de guerre en mer de Chine méridionale au cours de laquelle il a coulé les trois sous-marins japonais. Elle a également reçu neuf étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bath est une ville du Maine et de New York.

(AK-4 : dp. 6782 l. 344' b. 46'2" dr. 20'2" s. 10 k. cpl. 99 a. 3 3")

Le premier bain (AK-4) a été lancé en 1913 par Oderwerke Stettiner, Stettin, Allemagne, comme le cargo néerlandais Andromeda saisi par les douaniers à La Nouvelle-Orléans, Louisiane, le 6 avril 1917 transféré à la Marine en mai, rebaptisé Bath 6 Ju ne 1917 et mis en service le 30 juillet 1917, sous le commandement du lieutenant-commandant EO Coffey, USNR.

Elle a quitté la Nouvelle-Orléans le 2 août 1917, a rejoint un convoi à Boston et est arrivée à Brest, en France, le 18 septembre 1917. Elle a été placée en service spécial avec le train, la flotte de l'Atlantique, et a transporté du fret entre l'Angleterre et la France jusqu'en février 1918 lorsqu'elle retu envoyé aux États-Unis. Bath fut affecté au Naval Overseas Transportation Service en mars 1918 et transporta des marchandises entre les États-Unis et l'Europe. Entre février 1919 et juillet 1921, il a transporté du fret entre les côtes est et ouest des États-Unis et vers les Caraïbes.

Le 14 juillet 1921, le Bath fut affecté à la flotte asiatique et arriva à Cavite, aux Philippines, le 6 janvier 1922. Il resta avec la flotte asiatique jusqu'à sa mise hors service à Cavite le 9 mai 1922. Il fut vendu le 2 janvier 1926.

(PF-55 : dp. 1430 l. 303'11" b. 37'6" dr. 13'8" s. 20.3 k. cpl. 190 a. 3 3" cl. Tacoma )

Le deuxième Bath (PF-55) a été lancé le 14 novembre 1943 par Froemming Brothers, Inc., Milwaukee Wis. sponsorisé par Mme Myra W. S. Dean et commandé le 1er septembre 1944, commandant J. R. Stewart, USCG, aux commandes.

Le Bath habité de la Garde côtière a été affecté à la flotte de l'Atlantique et basé à la base navale de la frontière, à Tompkinsville, dans l'État de New York. Jusqu'au 17 mai 1945 elle a escorté des convois entre New York et Guantanamo, Cuba, aussi bien qu'opérant sur la patrouille anti-sous-marine côtière.

Elle a quitté New York le 14 juin pour Seattle, Washington et le 13 juillet 1945 a été transférée en Russie sous l'acte de prêt-bail. Bath a été rendu à la Marine à Yokosuka, au Japon, le 15 novembre 1949 et mis hors service en réserve. Le 23 décembre 1953, il est prêté au Japon.

Batjan est une île d'Indonésie.

(AK: T. 6232 l. 318' b. 53'6" dr. 27'9" s. 11,5 k. cpl. 62 a. 1 4", 1 3")

Batjan , un cargo, a été construit en 1913 par William Gray and Co., Ltd., West Hartlepool, Angleterre, acquis de ses propriétaires néerlandais le 21 mars 1918, et mis en service comme navire du service de transport naval outre-mer le 28 mars 1918, le lieutenant-commandant er DE Rodick, USNRF, aux commandes.

Entre avril 1918 et juin 1919, Batjan a transporté des munitions et des fournitures en Amérique du Sud et en Europe. Il a été désarmé à Amsterdam, en Hollande, et est retourné à ses propriétaires le 25 juin 1919.

Né à Woodruff, Kans., le 20 novembre 1908, Harold William Bauer est diplômé de l'Académie en 1930, est nommé sous-lieutenant à l'USMC et désigné aviateur naval en février 1936. Il reçoit la médaille d'honneur du Congrès pour son héroïsme extraordinaire et son courage remarquable. en tant que commandant du Marine Fighting Squadron 212 dans le Pacifique Sud entre le 10 mai et le 14 novembre 1942. Le lieutenant-colonel Bauer est porté disparu le 14 novembre 1942 et officiellement déclaré mort le 8 janvier 1946.

(DE-1025: dp. 1280 l. 314'6" b. 36'9" dr. 20' s. 25 k. cpl. 170 cl. Dealey )

Bauer (DE-1025) a été lancé le 4 juin 1957 par Bethlehem Pacific Coast Steel Corp., San Francisco, Californie, parrainé par Mme H. W. Bauer, veuve du lieutenant-colonel Bauer et commandé le 21 novembre 1957, sous le commandement du lieutenant-commandant L. D. Cummins.

Bauer, Harry F. (DM-26) voir Harry F . Bauer (DM-26)

Bauman, P. K. (n° 377) voir P. K . Bauman (n°377)

Né à Pulaski, en Virginie, le 17 avril 1924, Lewis Kenneth Bausell s'est enrôlé dans le Corps des Marines des États-Unis en 1941. Le caporal Bausell est décédé des suites de blessures reçues au combat le 15 décembre 1944 à Peleliu, dans les îles Palau, alors qu'il protégeait ses camarades de son propre corps. l'explosion d'une grenade à main japonaise. Le caporal Bausell a reçu à titre posthume la Médaille d'honneur du Congrès.

(DD-845 : dp. 2425 l. 390'6" b. 40'10" dr. 18'6" s. 35 k. cpl. 367 a. 6 5", 10 21" TT. cl. Gearing )

Bausell (DD-845) a été lancé le 19 novembre 1945 par Bath Iron Works Corp., Bath, Maine, parrainé par Mme Lawrence K. Bausell, mère du caporal Bausell commandé le 7 février 1946, commandé par le commandant JV Bewick et signalé au Pacifique. Flotte.

Entre 1946 et 1950, Bausell a opéré à partir de San Diego sur des exercices de flotte et de formation, et a effectué deux tournées en Extrême-Orient. Entre le déclenchement des hostilités en Corée et l'armistice, Bausell a effectué trois tournées avec la 7e flotte en Extrême-Orient (19 mars-10 septembre 1951, 10 juin-2 décembre 1952 et 30 septembre 1953-21 mars 1954), participant dans le blocus, les bombardements et les patrouilles de la Corée et des zones contiguës à l'appui des forces des Nations Unies.

Depuis 1954, Bausell a effectué deux autres tournées en Extrême-Orient. Pendant le premier, il a opéré avec la 7e flotte dans le cadre d'une force opérationnelle de porte-avions rapide à l'appui de l'évacuation des îles Tachen (février 1955). Entre les tournées en Extrême-Orient, elle a mené des exercices d'entraînement de type étendus à partir de San Diego.

Bausell a reçu trois étoiles de bataille pour son service coréen.

La Bavière est un État du sud de l'Allemagne.

(AK: T. 2466 l. 371' b. 44' dr. 24' s. 11 k. cpl. 85 a. 1 6")

Bavaria (No. 2179), un cargo, a été construit en 1905 par Recherstine Shiffwerke, Hambourg, Allemagne saisi par le gouvernement cubain pendant la Première Guerre mondiale remis au Conseil d'expédition transféré à la Marine et com-

missionné le 4 janvier 1918 avec le lieutenant-commandant C. A. von Heygendorff, USNRF, prenant le commandement quatre jours plus tard.

Le Bavaria fut affecté au Naval Overseas Transportation Service et après s'être équipé au Norfolk Navy Yard, il se rendit à New York. Elle a rejoint un convoi qui a navigué le 7 mars et est arrivé à Bordeaux, en France, le 26 mars. Elle est retournée à Norfolk le 30 avril et, après avoir fait un voyage à Brunswick, Gal, en mai, a été mise hors service à Newport News, en Virginie, le 11 juin 1918 et est retournée à la Commission de la navigation.

Baxley est une ville de Géorgie.

(AK: T. 2551 l. 268' b. 45'2" dr. 23'6" s. 10 k. cpl. 56 a. 1 3" cl. Banago )

Baxley , un cargo, a été construit en 1918 par Hillyer, Sperring, Dunn Co., Jacksonville, Floride, dans le cadre d'un contrat du Shipping Board transféré à la Marine le 1er octobre 1918 et mis en service le même jour en tant que navire du Naval Overseas Transportation Service, Lieutenant-commandant FR Hunt, USNRF, aux commandes.

Baxley a été aménagé pour transporter des fournitures et du charbon. Elle s'est rendue à Halifax, en Nouvelle-Écosse, avec une cargaison de charbon et y a été détenue pour des réparations. Le 29 octobre 1918, il a navigué pour Portsmouth, N. H., et d'autres réparations, mais il a été décidé qu'il devrait retourner à Boston pour être démobilisé. Le 2 décembre 1918, le Baxley est désarmé au Boston Navy Yard et revient au Shipping Board.

Baxter est un comté de l'Arkansas.

Baxter (APR-4) a été annulé le 12 mars 1943 avant la construction.

(APA-94 dp. 8591 l. 468'8" b. 63' dr. 23'3" s. 16,5 k. cpl. 554 a. 2 5" cl. Sumter )

Baxter (APA-94) a été lancé le 19 septembre 1943 par Gulf Shipbuilding Co., Chickasaw, Ala., sous le nom d'Antinous en vertu d'un contrat de la Commission maritime, parrainé par Mme RS Hendry transféré à la Marine le 30 novembre 1943 placé en commission réduite le même jour, navigué vers New York et mis hors service pour conversion à Atlantic Basin Iron Works, Brooklyn, NY, remis en service le 15 mai 1944, commandé par le capitaine VR Sinclair et rapporté à la flotte du Pacifique.

Entre le 11 juillet et le 7 août 1944, Baxter a effectué trois voyages entre la côte ouest et Pearl Harbor en transportant des troupes et des marchandises. En août, il a commencé des exercices d'entraînement dans les îles hawaïennes en préparation des premiers assauts contre les Philippines. Entre le 20 octobre et le 18 novembre 1944, il participe à l'opération Leyte, débarquant plusieurs centaines de soldats.

Baxter est devenu en route de Manus, les îles de l'Amirauté le 31 décembre 1944 avec des troupes et une cargaison et a de nouveau fumé vers les Philippines. Le 9 janvier 1945, il déchargea ses troupes et son équipement lors de l'assaut initial contre les plages de Lingayen Gul f, Luzon. Elle est partie le même jour et s'est rendue au golfe de Leyte. Le 29 janvier, elle participa au débarquement à San Felilpe, Luzon, et partit pour Leyte le même jour.

Au début du mois de mars, il a embarqué des troupes de la 7e division d'infanterie et entre le 14 et le 21 mars, il s'est engagé dans des exercices d'entraînement. Le 27 mars elle a quitté les Philippines pour Okinawa où elle a fourni le soutien logistique pour les étapes initiales de l'opération (1er-6 avril 1945). Le 6 avril elle est partie pour San Francisco arrivant le 30ème.

De juin 1945 à février 1946, Baxter a effectué six voyages entre les ports de la côte ouest et les îles du Pacifique occidental, et plus tard le Japon. Le 22 mars 1946, le Baxter est désarmé et remis à la Commission maritime.

Baxter a reçu quatre étoiles de bataille pour son service dans le Pacifique.

Baya est un poisson de nourriture serranoïde.

(SS-318 : dp. 1526 l. 311'9" b. 27'3" dr. 16'10" s. 20.3 k. cpl. 66 a. 1 5", 10 21" TT. cl. Balao )

Baya (SS-318) a été lancé le 2 janvier 1944 par Electric Boat Co., Groton, Connecticut, parrainé par Mme C. C. Kirkpatrick, épouse du lieutenant-commandant Kirkpatrick et commandé le 20 mai 1944, commandé par le commandant A. H. Holtz.

Baya est arrivé à Pearl Harbor en août 1944. Du 23 août 1944 au 25 juillet 1945, il a effectué cinq patrouilles de guerre dans la mer de Chine méridionale, le golfe de Siam, la mer de Java et la mer des Philippines. Baya a coulé quatre navires japonais totalisant 8855 tonnes et un cargo à passagers de 8 407 tonnes en conjonction avec Hawkbill (SS-366).

Baya quitta la baie de Subic, aux Philippines, en septembre 1945 et arriva à San Francisco le 24. Peu de temps après, il a commencé à être inactivé et, le 14 mai 1946, il a été mis hors service en réserve au chantier naval de Mare Island.

Baya a été remis en service le 10 février 1948 et converti en sous-marin expérimental électronique. Reclassifié AGSS-318, le 12 août 1949, Baya a depuis mené des expériences pour le Navy Electronics Laboratory de San Diego, en Californie, a participé à des opérations locales près de San Diego et a servi avec le groupe de travail conjoint américano-canadien rassemblant des données scientifiques au large de l'ouest du Canada. en novembre et décembre 1948. En juillet-septembre 1949, il a fait une croisière dans l'Arctique pour recueillir des données scientifiques précieuses dans les mers de Béring et de Chukchi. Entre juillet et octobre 1955, il a été déployé à Pearl Harbor pour d'autres recherches expérimentales.

Baya a reçu quatre étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bayfield est un comté du Wisconsin.

(APA-33 : dp. 8100 l. 492' b. 69'6" dr. 26'6" s. 18.4 k. cpl. 575 a. 2 5" cl. Bayfield )

Bayfield (AP-78) a été reclassé APA-33, le 1er février 1943 lancé le 2 août 1942 par Western Pipe and Steel Co., San Francisco, Californie, pour la Commission Maritime en tant que Sea Bass parrainé par Mme Clarence A. Reiter transféré à la Marine le 30 juin 1943 et placé en commission réduite le même jour. Bayfield a quitté San Francisco le 7 juillet 1943 et est arrivé à New York le 29 juillet pour la conversion, a été remis en service le 30 novembre 1943, capitaine L. Spencer, USCG, aux commandes et affecté à la flotte de l'Atlantique.

Après une période d'exercices d'entraînement en tant qu'unité de la Force d'entraînement amphibie de la Flotte de l'Atlantique, Bayfield part pour l'Angleterre. Entre le 6 mars et le 5 juin 1944, il s'engage dans des manœuvres amphibies au large de l'Angleterre et de l'Écosse, et le 5 juin part pour l'invasion de la France en tant que navire amiral du contre-amiral D. P. Moon, CTF 125 (Utah Force). Le 6 juin, il débarqua ses troupes sur la côte de Normandie, puis jeta l'ancre au large de la côte, embarquant des pertes jusqu'au 25, date à laquelle il retourna en Angleterre. Durant juillet et début août, il a opéré en Méditerranée avant de prendre part à l'assaut du sud de la France (13 août-9 septembre) en tant que navire amiral du contre-amiral S. S. Lewis, CTF 87 (Camel Force). Elle est arrivée à Norfolk le 26 septembre et à la suite de réparations mineures s'est déplacée dans le Pacifique en novembre. Entre décembre 1944 et janvier 1945, il participe à des exercices d'entraînement amphibie autour des îles hawaïennes.

Le 27 janvier elle a quitté le Port de Perle et pendant 19-28 février a participé à l'assaut sur Iwo Jima.

Elle est devenue en route le 27 mars et a opéré d'Okinawa (1-10 avril) et est revenue ensuite à Saipan. Elle a transporté du fret à travers les îles du Pacifique jusqu'à son arrivée à San Francisco le 30 juillet 1945.

Entre août 1945 et mars 1946, le Bayfield effectua un voyage au Japon et deux voyages en Corée avec des troupes et du fret. Elle a participé aux essais atomiques à Bikini entre avril et août 1946. De 1947 à 1949, elle a effectué deux voyages (7 juillet 1947-12 mars 1948 et 1 novembre 1948-30 mars 1949) en Chine et a ensuite signalé à la flotte de l'Atlantique à Norfolk 20 mai 1949. Cinq jours plus tard, il part pour San Diego et reste dans le Pacifique jusqu'au 26 novembre 1949, date à laquelle il retourne dans l'Atlantique.

Bayfield a opéré le long de la côte est et dans les Caraïbes jusqu'au 15 août 1950, date à laquelle il a commencé sa première tournée dans la région coréenne déchirée par la guerre. Elle est arrivée à Kobe, Japon, de San Diego le 16 septembre et est partie le jour suivant pour Inchon, Corée. Elle passa les sept mois suivants à soutenir les forces engagées dans l'action coréenne. Il a participé aux débarquements à Inchon (15 septembre), Wonsan (26 octobre) et à l'évacuation de Hungnam (11-24 décembre). Elle retourne à San Diego le 26 mai 1951. En septembre 1951, elle effectue un aller-retour à Yokosuka, au Japon. De retour en Extrême-Orient le 29 mars 1952, elle a de nouveau fourni un soutien logistique au large de la Corée jusqu'au 1er décembre, date à laquelle elle est partie pour Long Beach, en Californie, en arrivant le 16.

Depuis lors, Bayfield a effectué trois croisières en Extrême-Orient et a servi sans interruption avec la flotte du Pacifique. Du 21 août au 9 septembre 1954, il aida à l'évacuation des Vietnamiens du nord de l'Indochine.

Bayfield a reçu quatre étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale et quatre étoiles de bataille pour son service en Corée.

Bayocean était un nom civil retenu.

(PY: dp. 130 l. 138' b. 18' dr. 7'6" s. 13 k. cpl. 19 a. 2 3-pdr.)

Bayocean (SP-2640), un yacht, a été construit en 1911 par Joseph Supple, Portland, Oreg. acheté par la Navy livré en juin 1918 et mis en service le 17 août 1918, sous le commandement du lieutenant V. S. Terry, USNR.

Bayocean est arrivé à San Diego le 12 septembre 1918 et a été affecté à la Division 2, Pacific Fleet. Elle a servi de transporteur de courrier et de navire de patrouille jusqu'au 20 novembre 1918 quand elle a navigué de San Diego pour le devoir de patrouille près de Pichilinque, Mexique. Après deux mois dans les eaux mexicaines, Bayocean retourna à San Diego. Le 3 février 1919, il arriva à Mare Island où il resta jusqu'à sa mise hors service le 14 mars 1919. Le Bayocean fut vendu le 5 août 1921.

Bayonne est une ville du New Jersey.

(PF-21 : dp. 1430 l. 303'11" b. 37'6" dr. 13'8" s. 20.3 k. cpl. 190 a. 3 3" cl. Tacoma )

Bayonne (PF-21) a été lancé le 11 septembre 1943 par American Shipbuilding Co., Cleveland, Ohio, dans le cadre d'un contrat de la Commission maritime parrainé par Mme Hannah Gallagher, et a été commandé le 14 février 1945 par le commandant E. E. Comstock.

Le navire a quitté Norfolk pour Guantanamo Bay, à Cuba, le 3 mars 1945, où il s'est engagé dans des exercices d'entraînement. Le 3 avril elle a navigué à Kingston, Jamaïque et ensuite à Philadelphie. Bayonne a quitté New York le 3 juillet 1945 pour le chantier naval de Puget Sound où elle a subi une brève disponibilité. Elle a navigué pour l'Alaska le 21 août et elle est restée à la Baie froide jusqu'au 2 septembre, quand elle a été désarmée et prêtée à la Russie sous le Prêt-Bail.

Bayonne a été rendu à la Marine par la Russie et mis hors service en réserve à Yokosuka, Japon, le 14 novembre 1949. Il a été remis en service le 28 juillet 1950 à Yokosuka et est parti de Kobe, Japon à Inchon, Corée, le 11 septembre pour participer à les débarquements là-bas. Elle a continué à servir dans les eaux coréennes, à l'exception de visites occasionnelles au Japon pour l'entretien et le réapprovisionnement, jusqu'au 31 janvier 1953, date à laquelle elle a été désarmée et prêtée au Japon dans le cadre du Programme d'assistance à la défense mutuelle.

Bayonne a reçu six étoiles de bataille pour son service coréen.

Bay Spring est une ville du Mississippi.

(AT-60 : dp. 775 l. 150' b. 27'8" dr. 14'1" s. 11 k. cpl. 37)

Bay Spring (AT-60) a été construit en 1920 par Providence Engine ring Co., Providence, R. I. transféré du Shipping Board le 28 septembre 1921 et mis en service le 10 novembre 1921, sous le commandement du lieutenant F. Muller.

Elle est partie pour Key West, Floride, le 16 décembre 1921 et à son arrivée a été affectée au 7ème District Naval. Elle s'occupait des tâches de routine jusqu'à son affectation au 4e district naval. Le remorqueur est arrivé à Philadelphie le 15 août 1926 et y est resté en service jusqu'au 23 novembre 1926, date à laquelle il a été mis hors service.

Le 7 octobre 1940, Bay Spring a été reclassé YNg-19. Deux jours plus tard, il a déménagé au chantier naval de Kensington et à Dry Dock Co., à Philadelphie, pour être converti en navire à barrière non automoteur. Il a été mis en service dans le 4e district naval le 31 janvier 1941 et affecté au service avec les forces de défense locales en tant que navire de porte pour les défenses contre les barrages près des caps du Delaware.

Il est rayé de la Navy List le 16 septembre 1944 et transféré à la Maritime Commission le 6 mai 1946.

Le beagle est une race de petit chien de chasse à poil court.

Le premier Beagle, une goélette a été acheté par le commodore David Porter à Baltimore. Md., 20 décembre 1822 et commissionné en 1823, sous le commandement du lieutenant J. T. Newton.

En 1823, Beagle a servi avec l'escadron de répression de la piraterie du commodore Porter dans les Antilles. En compagnie de Greyhound, il débarqua un groupe à Cape Cruz, à Cuba (21-22 juillet 1823) qui détruisit le siège d'une bande de pirates. Le 14 novembre 1824, elle fit partie de la force commandée par le commodore Porter qui débarqua 200 hommes à Foxardo, Porto Rico, à la poursuite d'une autre bande de pirates. Cette invasion de la souveraineté espagnole a entraîné le rappel et la cour martiale du commodore Porter. Le Beagle retourna au Washington Navy Yard en mars 1823 et fut vendu peu après.

(IX-112: dp. 3665 l. 441'6" b. 56'11", dr. 28'4" s. 11 k. cpl. 79 a. 1 5", 1 3" cl. Tatou )

Le deuxième Beagle (IX-112) a été lancé le 29 octobre 1943 par California Shipbuilding Corp., Wilmington, Californie, dans le cadre d'un contrat de la Commission maritime sous le nom de David Rittenhouse parrainé par Mme Victor Dalton transféré à la Marine le 20 novembre 1943 et commandé le même jour, le lieutenant RE Rew, Jr., USNR, aux commandes.

De Californie, Beagle s'est rendu aux îles Marshall via Pearl Harbor. Elle a servi de pétrolier, sillonnant

d'Eniwetok, Kwajalein et Majuro, à Saipan, Iwo Jima et Yokosuka, au Japon. Le 10 mars 1946, il est relevé et quitte Eniwetok pour l'Atlantique. Elle est arrivée à la Zone de Canal le 16 avril et s'est présentée à Norfolk, Virginie, le 30 avril 1946. Elle a été désarmée le 13 juin 1946 et est revenue à la Commission Maritime le même jour.

Né à Washington, DC, le 4 février 1822, Edward Fitzgerald Beale a été nommé à l'École navale de Philadelphie, Pennsylvanie, en 1836 et a obtenu le titre d'aspirant de marine le 1er juillet 1842. Il s'est distingué pendant la guerre du Mexique en transportant des dépêches à travers les lignes ennemies. après la bataille de San Pasqual, en Californie. Après la guerre, il a démissionné de sa commission pour devenir surintendant des affaires indiennes en Californie et au Nouveau-Mexique. Il fut ministre en Autriche (1876-1877) et mourut à Washington, D.C., le 22 avril 1893.

(DD-40 : dp. 742 l. 293'11" b. 27' dr. 9'5" s. 29.7 k. cpl. 83 a. 4 3", 6 18" TT. cl. Monaghan )

Le premier Beale (DD-40) a été lancé le 30 avril 1912 par William Cramp and Sons Ship and Engine Building Co., Philadelphie, Pennsylvanie, parrainé par Mme John R. McLean, fille du lieutenant Beale et commandé le 30 août 1912, lieutenant ( junior gra de) CT Blackburn dans la commande.

Beale a rejoint le 5e groupe, Torpedo Flotilla, Atlantic Fleet, et a navigué le long de la côte atlantique et dans les eaux mexicaines et caribéennes jusqu'à sa mise en réserve le 13 décembre 1915. Réactivée, avec un équipage réduit, le 5 janvier 1916, elle a servi sur Neut rality Patrol le long la côte atlantique jusqu'à sa mise en service le 22 mars 1917. Rejoignant l'Atlantic Destroyer Force, il est arrivé à Queenstown, en Irlande, le 5 février 1918. Beale a opéré à partir de Queenstown en convoi et en patrouille jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. aux États-Unis en décembre 1918 et a servi avec la flotte de l'Atlantique jusqu'à sa mise hors service en réserve au Philadelphia Navy Yard le 25 octobre 1919. Réactivé en 1924, Beale a été transféré à la Coast Guard le 28 avril 1924 pour être utilisé dans l'application de la loi sur l'interdiction . Il est retourné à la Marine le 18 octobre 1930 et a été désarmé au Philadelphia Navy Yard jusqu'à sa mise au rebut en 1934.

(DD-471 : dp. 2050 l. 376'5" b. 39'7" dr. 17'9" s. 35 k. cpl. 329 a. 5 5", 10 21" TT. cl. Fletcher )

Le deuxième Beale (DD-471) a été lancé le 24 août 1942 par Bethlehem Steel Co., Staten Island, N. Y. parrainé par Mlle Naney Beale, une arrière-petite-nièce du lieutenant Beale et commandé le 23 décembre 1942, commandé par le commandant J. B. Cockran.

Relevant de la flotte du Pacifique, Beale a participé au débarquement au cap Gloucester, Nouvelle-Bretagne (26-28 décembre 1943 et 23 janvier-1er février 1944) Saidor, Nouvelle-Guinée (2-22 janvier) bombardement de Sio, Nouvelle-Guinée (8 Janvier), Débarquement de l'île de l'Amirauté (27 février-8 mars) bombardement de Wewak, Nouvelle-Guinée (18-19 mars) Débarquement de Hollandia (22 avril) Débarquement de Wakde-Toem (17 mai), Débarquement de Biak (27 mai-9 juin) , action de destroyer de nuit au large de Biak (8-9 juin) Débarquements sur l'île de Noemfoor (2 juillet) Débarquements de We wak-Aitape (16 24 juillet) Cap Sansapor, Nouvelle-Guinée, débarquements (30 juillet) Peleliu, Palaus, débarquements (15 septembre) et invasion d'Okinawa (1-24 avril 1945). Comme point culminant de sa carrière exceptionnelle, elle a participé aux frappes aériennes de la 3e flotte contre les îles japonaises (26 juillet-7 août 1945) mettant fin à la guerre.

Beale est restée dans le Pacifique occidental en service d'occupation jusqu'au 30 novembre 1945. Elle est ensuite rentrée chez elle et a été mise hors service en réserve à Charleston 9 Navy Yard le 11 avril 1946. Reclassée DDE-471, le 2 janvier 1951, elle a été convertie à Boston Naval Chantier naval et remise en service le 1er novembre 1951. Jusqu'en 1956, Beale a effectué six croisières d'entraînement dans les Caraïbes et un voyage à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Elle a également effectué trois tournées en Méditerranée avec la 6e Flotte. Beale a reçu six étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Beals , Horace voir Horace Beals

Un ours est un gros mammifère lourd avec de longs poils hirsutes.

(ScStr : T. 751 l. 190'4" b. 29'9" dr. 12')

Le Bear a été construit en 1874 par Alexander Stephen and Sons Ltd., Linthouse, Goven, Écosse, en tant que navire de chasse au phoque, acheté par la Marine à St. John's, Terre-Neuve, le 28 janvier 1884 et mis en service le 17 mars 1884, sous le commandement du lieutenant W. H. Emory.

Bear a été acheté pour être utilisé dans le sauvetage du lieutenant A. W. Greeley, États-Unis, et de son expédition, échoués dans l'Arctique. Bear et Thetis ont réussi à secourir Greeley et les six autres survivants au cap Sabine le 23 juin 1884. E n avril 1885, Bear a été désarmé et transféré au Revenue Cutter Service.

Elle est restée avec le Revenue Cutter Service et la Garde côtière jusqu'en 1929, effectuant 34 voyages dans les eaux de l'Alaska et de l'Arctique. Vendu par la Garde côtière en 1929 à la ville d'Oakland, en Californie, pour servir de musée, il a été utilisé (en tant qu'ours d'Oakl et ) par le contre-amiral R. E. Byrd lors de son expédition en Antarctique de 1933-35. Racheté par la Marine le 11 septembre 1939, il est mis en service le même jour que le Bear (AG-29). Après deux voyages vers l'Antarctique (22 novembre 1939-5 juin 1940 et 10 octobre 1940 18 mai 1941), Bear a servi avec la patrouille du nord-est du Groenland jusqu'à son retour à Boston le 15 novembre 1943. Il a été désarmé le 17 mai 1944 et transféré au Maritime Commission 13 février 1948.

Ours , Polaire voir Ours Polaire

Né dans l'Indiana le 13 avril 1875, Hiram I. Bearss a été nommé sous-lieutenant, USMC, en 1898. Il a servi aux Philippines, au Panama, à Cuba, au Mexique, à Saint-Domingue et en France. Il a reçu la Médaille d'honneur du Congrès pour son rôle dans la bataille à la jonction des rivières Cadacan et Sojoton, à Samar, aux Philippines, le 17 novembre 1901. Le colonel Bearss a pris sa retraite le 22 novembre 1919 et a été promu brigadier-général (retraité) en 1936 Le général Bearss est décédé le 26 août 1938.

(DD-654 : dp. 2050 l. 376'5" b. 39'7" dr. 17'9" s. 35 k. cpl. 329 a. 5 5", 10 21" TT. cl. Fletcher )

Bearss (DD-654) a été lancé le 25 juillet 1943 par Gulf Shipbuilding Corp., Chickasaw, Alabama, parrainé par Mme Louise Bearss, veuve du général Bearss et commandé le 12 avril 1944, commandé par le commandant J. A. Webster.

Bearss a signalé à la flotte du Pacifique et a opéré dans les eaux hawaïennes en juillet 1944. Le 9 août 1944, elle est arrivée à Adak, en Alaska, et a servi avec les TF 92 et 94 dans des balayages et des bombardements anti-navire dans les îles Kouriles, ainsi que des patrouilles ling dans la mer d'Okhotsk jusqu'à la fin de la guerre. Elle participa aux bombardements de Matsuwa (21 novembre 1944, 16 mars et 11-12 juin 1945), Suribachi Wan (5 janvier et 19 mai 1945), Kurabu Wan (18 février 1945) et aux ratissages anti-navires (19 mai , 25 juin, 17-19, 22 juillet et 11 août 1945). Bearss est arrivé à Ominato, Honshu, le 8 septembre 1945 et a patrouillé le long de la côte sud de

Hokkaido jusqu'à son retour aux États-Unis. Elle est arrivée à Charleston, S.C., le 22 décembre 1945 est entrée en service en réserve le 12 juillet 1946 et hors service en réserve le 31 janvier 1947.

Bearss a été remis en service le 7 septembre 1951 et a rejoint la Division de destroyers 322, Escadron de destroyers 32, Flotte de l'Atlantique. Elle a depuis servi le long de la côte atlantique et dans les Caraïbes dans le cadre d'opérations normales en temps de paix. Il a effectué deux croisières en Méditerranée et une croisière en Extrême-Orient (avril-octobre 1954) qui lui ont fait faire le tour du monde.

Bearss a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Né dans le comté de Jefferson, Wis., le 26 novembre 1853 Frank Edmund Beatty, diplômé de l'Académie en 1875. Il commanda le Wisconsin (BB-9) lors de la croisière mondiale de la flotte de cuirassés de l'Atlantique. Il a ensuite été commandant du Navy Yard et de la Na val Gun Factory, à Washington, D.C. Le contre-amiral Beatty a également aidé à améliorer la pratique de l'artillerie navale et à développer un télémètre électrique. Il a pris sa retraite le 6 octobre 1919 et est décédé à Charleston, S.C., le 16 mars 1926.

Beatty (DD-528) a été rebaptisé Mullany (q. v.) le 28 mai 1941.

(DD-640 : dp. 1630 l. 348'3" b. 36'1" dr. 17'5" s. 37k. cpl. 276 a. 6 5", 10 21" TT. cl. Gleaves )

Beatty (DD-640) a été lancé le 20 décembre 1941 par Charleston Navy Yard parrainé par Mme Charles H. Drayton, fille de l'amiral Beatty et commandé le 7 mai 1942, sous le commandement du lieutenant-commandant F. C. Stelter, Jr..

Beatty a rejoint la flotte de l'Atlantique et a patrouillé le long de la côte est et dans les Caraïbes jusqu'au 8 octobre 1942. Elle a escorté la Southern (Safi) Attack Force jusqu'à l'invasion nord-africaine (8-11 novembre 1942). Le destroyer a ensuite commencé à escorter des convois entre New York et Casablanca, au Maroc français, effectuant trois allers-retours entre le 12 décembre 1942 et le 28 avril 1943. Parti de New York le 8 juin, il est arrivé à Oran, en Algérie, le 22 juin. Elle quitta Oran le 5 juillet et du 10 au 12 juillet participa à l'invasion de la Sicile.

En revenant à New York le 4 août, elle a accompli alors une mission d'escorte de convoi aller-retour en Méditerranée (21 août-21 septembre). En partant de New York le 2 octobre, elle a escorté un convoi vers la Grande-Bretagne et y a pris un autre convoi (28 octobre) pour la Méditerranée. Au large du cap Bourgaroun, en Algérie, le 6 novembre 1943, des avions allemands attaquent le convoi. Après avoir repoussé plusieurs avions, Beatty a été torpillé.Elle s'est brisée en deux et a coulé environ trois heures et 22 minutes plus tard. Onze membres de l'équipage ont été perdus et huit blessés lors de l'attaque.

Beatty a reçu trois étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Beatty (DD-873) a été rebaptisé Hawkins (q. v.) le 22 juin 1944.

(DD-756 : dp. 2200 l. 376'6" b. 40'10" dr. 19' s. 34,2 k. cpl. 345 a. 6 5", 10 21" TT. cl. Allen M . Sumner )

Le deuxième Beatty (DD-756) a été lancé le 30 novembre 1944 par Bethlehem Steel Co., Staten Island, NY, parrainé par la fille de Mme Charles H. Drayton, et Mlle Mary Drayton, petite-fille de l'amiral Beatty et commandé le 31 mars 1945, Command euh MT Munger aux commandes.

Beatty se rapporta au commandant du Commandement de l'entraînement opérationnel, Flotte de l'Atlantique, le 22 juin 1945, pour servir de navire-école. Elle a opéré dans la Baie de Chesapeake et a fait une croisière aux Caraïbes entre juin et novembre Le 10 novembre 1945 elle a quitté Norfolk pour le Pacifique en arrivant à San Diego le 25. Elle est restée sur la côte ouest jusqu'à la fin de mars 1946 quand elle a rejoint la Flotte de l'Atlantique.

Entre février et août 1947, le Beatty a navigué dans les eaux d'Europe du Nord. Elle a effectué sa première tournée en Méditerranée entre septembre 1948 et janvier 1949. Pendant qu'elle était en Méditerranée, elle a servi en patrouille, basée à Haïfa, en Israël, pendant le conflit arabo-israélien. Se retirant sur la côte est, Beatty a opéré à partir de Melville et de Newport, R.I., le long de la côte est, et dans les Caraïbes et le golfe du Mexique jusqu'en mars 1951, date à laquelle il est retourné en Méditerranée. Cette croisière a duré jusqu'en juin.

Le 2 octobre 1951, Beatty quitte Newport pour Yokosuka, au Japon, via le canal de Panama. À l'arrivée le 31 octobre 1951, elle a rejoint TF 77 pour le devoir de patrouille et de blocus de la côte est de la Corée. En novembre, il participe aux bombardements côtiers de Wonsan, Chongjin, Songjin et Tanchon. Le 15 février elle a bombardé de nouveau des cibles à Wonsan. Le 27 février 1952, elle quitta Yokosuka. Naviguant via Hong Kong, Singapour et Colombo, Ceylan, il a traversé le canal de Suez pour une brève visite de la Méditerranée. Elle a quitté Cannes France le 12 avril et est arrivée à Newport le 21 avril 1952.

Depuis ce temps, Beatty est resté actif avec la flotte de l'Atlantique. Il a effectué plusieurs tournées en Méditerranée, en tant qu'unité de la 6e flotte, et a mené des opérations locales, une formation sur type et des croisières d'entraînement le long de la côte est et dans les Caraïbes.

Beatty a reçu deux étoiles de bataille pour son service en Corée.

Beaufort est une ville de Caroline du Sud.

(cuisine : l. 52' b. 15' dph. 5'8" cpl. 28 a. 1 24-pdr. car. cl. Beaufort )

Le premier Beaufort, une galère, a été construit en 1799 à Beaufort, S. C., et commandé sous le capitaine P. A. Cartwright. Sous les ordres du ministère de la Guerre, il patrouillait au large de la Caroline du Sud (1799-1801) sur la défense côtière. Beaufort a été vendu à Charlesto n, S.C., vers le 1er février 1802.

Le remorqueur de 85 pieds Beaufort, capturé à Richmond, en Virginie, en mai 1865, a été vendu le 15 septembre 1865 sans voir le service.

(AK: dp. 4565 l. 288'10" b. 40' dr. 18'4" s. 8 k. cpl. 92 a. 4 3")

Le deuxième Beaufort (n° 3008) a été construit en 1909 par H. Koch AG, Lubeek, Allemagne, comme le charbonnier allemand Rheingraf (plus tard rebaptisé Rudolph Blumberg ) saisi à Pensacola, Floride, le 6 avril 1917, aménagé à la Nouvelle-Orléans et commissionné le 20 septembre 1917 sous le commandement du lieutenant-commandant WM Gifford, USNRF.

Beaufort a quitté Staten Island, N. Y., le 25 octobre 1917 pour la France. Elle est restée dans les eaux européennes jusqu'au 7 mars 1919 servant sur le service de charbon de la Manche. Elle est revenue à Hampton Roads, en Virginie, le 19 avril et a rejoint le Train, la Flotte de l'Atlantique. En 1920, elle est classée AK-6. Il continua à opérer au large de la côte atlantique et dans les Caraïbes pour des missions de ravitaillement jusqu'en novembre 1925. Désarmé le 23 décembre 1925 au Norfolk Navy Yard, il fut vendu le 22 octobre 1926.

(PF-59 : dp. 1190 l. 303'11" b. 37'6" dr. 13'8" s. 19 k. cpl. 180 a. 2 3" cl. Tacoma )

Le troisième Beaufort (PF-59) a été lancé le 9 octobre 1943 par Globe Shipbuilding Co., Superior, Wisconsin sponsorisé

par Mme Elma G. Rodgers et commissionné le 28 août 1944, Lieutenant Commander. G. R. Boyce, USCG, aux commandes.

Les gardes-côtes du Beaufort ont servi en patrouille météorologique et en garde d'avion au large des côtes de Terre-Neuve du 1er novembre 1944 au 20 mars 1946. Il a été désarmé à Norfolk le 19 avril 1946 et vendu le 11 avril 1947.

Ces histoires sont tirées du Dictionary of American Naval Fighting Ships (US Naval Historical Center, 1959-1991). Les historiques peuvent ne pas refléter les informations les plus récentes concernant l'état et les opérations des navires.

Cette section du site HG&UW est coordonnée et maintenue par Andrew Toppan.
Copyright &copie 1996-2003, Andrew Toppan. Tous les droits sont réservés.
La reproduction, la réutilisation ou la distribution sans autorisation est interdite.


Groupes de combat, 1 et 2 [ modifier | modifier la source]

Le groupe de travail était divisé en deux divisions, le groupe 1 de Deyo était affecté à Cherbourg, aux forts du port intérieur et à l'ouest vers l'Atlantique. Le groupe 1 était Tuscaloosa, Quincy, Nevada, HMS Glasgow et cinq destroyers : Ellyson (drapeau), Hambleton, Rodman, Emmons, Murphy, et Gherardi. Ε]

Le plus petit groupe 2 de l'amiral C. F. Bryant devait prendre la "Target 2", la "Battery Hamburg". Il était situé près de Fermanville, à l'intérieur des terres du cap Lévi, à six milles à l'est de Cherbourg. Nevada dans le groupe 1 devait utiliser sa batterie principale pour faire taire « le plus puissant point d'appui allemand de la presqu'île du Cotentin ». Ζ] Ensuite, le groupe 2 achèverait la destruction et passerait vers l'ouest pour rejoindre le groupe de Deyo. Le groupe 2 de Bryant était composé du vieillissement Texas, Arkansas, et cinq destroyers. Η] C'étaient Barton (drapeau), O'Brien, Laffey, Hobson (fanion), et Plunket. ⎖]

Le 7e escadron de déminage et la 9e flottille de déminage britannique devaient balayer les voies devant eux. Le général "Pete" Quesada de la IX Army Air Force a assuré la couverture des chasseurs. Des avions supplémentaires ont assuré des patrouilles anti-sous-marines et aériennes de combat. Tous les tirs à longue portée prévus sur les batteries au large ont été annulés et seuls les feux d'appel devaient être livrés. Les négociations inter-services ont fait de trois batteries des cibles navales dédiées et ont ajouté toutes les batteries tirant sur les navires. Les navires devaient avoir des avions d'observation au-dessus des cibles de Cherbourg. Pendant les approches du navire de 09h40 à 12h00, ils ne devaient tirer que s'ils tiraient dessus. Η]

La procédure d'exploitation standard NEPTUNE pour les "Shore Fire Control Parties" (SFCP) a appelé neuf par division d'infanterie. Un officier de liaison pour les tirs d'armes navales était attaché à chaque centre de contrôle de tir régimentaire. Un officier de tir de la marine était attaché à chaque quartier général de division en charge de toutes les équipes à terre de sa division. ⎗]

Chaque navire de tir était doté d'un officier d'artillerie de l'armée pour maintenir des informations à jour sur la position des troupes alliées et pour déterminer s'il fallait tirer sur une cible donnée à ce moment-là. L'officier de liaison de l'armée a décidé de la sécurité du tir sur chaque cible. "Le navire lui-même contrôlait le feu." Le SFCP a observé la chute du tir et corrigé le tir avec un code d'horloge. "Dans tous les cas, il incombait au navire de déterminer si un tir donné mettrait en danger le personnel ou les positions alliées." Cela a été possible parce que chaque navire de bombardement était doté d'un officier de l'armée qui suivait les positions des forces alliées à terre. ⎘]

Les observateurs aériens opéraient par paires, l'un en tant qu'observateur, l'autre en tant qu'escorte, chacun capable des deux missions. Chaque paire pouvait communiquer entre elles et avec les mêmes navires. Chaque navire de bombardement disposait d'une capacité radio pour communiquer avec toutes les variétés de radios d'avion. La troisième méthode de conduite de tir impliquait une combinaison de communication air-sol-mer. Des avions « Army Air Observation » repérés pour une équipe de contrôle au sol. Ils ont relayé l'information aux navires prenant des missions de tir. ⎘] ⎙]


Mises à niveau 1946-59[modifier | modifier la source]

Après la Seconde Guerre mondiale, la plupart de la classe a vu son armement AA et anti-sous-marin (ASW) amélioré. Les canons de 40 mm et 20 mm ont été remplacés par 2 à 6 canons de calibre 3"/50 (jusqu'à 2 x 2, 2 x 1). Un support de grenades sous-marines a été retiré et deux supports Hedgehog ont été ajoutés. Les K-guns ont été conservés. Neuf navires supplémentaires (pour un total de 35) ont été convertis en destroyers de piquets de radar (DDR) au début des années 1950. Neuf navires ont été convertis en destroyers d'escorte (DDE), mettant l'accent sur l'ASW. L'USS Carpenter (DD-825) était la conversion DDE la plus complète, avec 4 canons 3"/70cal dans des supports fermés jumeaux, deux lanceurs Weapon Alpha, quatre nouveaux tubes lance-torpilles 21" pour la torpille Mark 37 ASW et un rack de grenades sous-marines. Β]


FRAM je mets à niveau

A la fin des années 50 et au début des années 60, 78 EngrenageLes destroyers de classe - ont subi de vastes révisions de modernisation, connues sous le nom de FRAM I, qui ont été conçues pour les convertir d'un destroyer anti-aérien à une plate-forme de guerre anti-sous-marine. FRAM I a supprimé tous les équipements DDR et DDE, et ces navires ont été redésignés comme DD. Les conversions FRAM I et FRAM II ont été achevées 1960-65. Finalement tous sauf quatre Engrenages a reçu des conversions FRAM. [6]

Le programme FRAM I était une conversion étendue pour le Engrenagedestroyers de classe. Cette mise à niveau comprenait la reconstruction de la superstructure du navire, des systèmes électroniques, du radar, du sonar et des armes. Le deuxième support de canon jumelé de 5" et tous les anciens canons AA et l'équipement ASW ont été retirés. (Sur plusieurs navires, les deux supports de 5" avant sont restés et le support de 5" arrière a été retiré.) Les systèmes améliorés comprenaient le sonar SQS-23, SPS-10 radar de recherche de surface, 2 × triples tubes lance-torpilles Mark 32, un lanceur de fusée anti-sous-marine à 8 cellules (ASROC) et un hélicoptère drone QH-50C DASH ASW, avec sa propre aire d'atterrissage et son propre hangar. Les deux tubes lance-torpilles Mk 32 et l'ASROC a lancé des torpilles ASW à tête chercheuse Mk 44. L'ASROC pourrait également lancer une charge de profondeur nucléaire. Le 11 mai 1962, l'USS Agerholm (DD-826) a testé un ASROC nucléaire vivant dans le test "Swordfish". [7] [8] [9]

Dans l'argot de la Marine, les destroyers modifiés étaient appelés « FRAM cans », « can » étant une contraction de « tin can », le terme d'argot désignant un destroyer ou un destroyer d'escorte.

Le Gyrodyne QH-50C DASH était un hélicoptère anti-sous-marin sans pilote, contrôlé à distance depuis le navire. Le drone pouvait transporter 2 / 160 × torpilles ASW à tête chercheuse Mk.44. À cette époque, le système ASROC avait une portée effective de seulement 5 milles marins (9 160 km), mais le drone DASH a permis au navire de déployer une attaque ASW sur des contacts de sonar jusqu'à 22 milles marins (41 160 km). [dix]

Une version améliorée de DASH, QH-50D, est restée utilisée par l'armée américaine jusqu'en mai 2006. [11]


Carence – survient lorsqu'un créancier ne reçoit pas l'intégralité du montant qui lui est dû par contrat ou par décision de justice.

  • S'il s'agit d'un acte de fiducie de 2 ½ acres ou moins, utilisé comme habitation unifamiliale ou bifamiliale ET propriété vendue par vente de syndic – AUCUNE DÉFICIENCE. A.R.S. Article 33-814
  • Si un acte de fiducie ou d'hypothèque, 2 ½ acres ou moins, utilisé comme habitation unifamiliale ou bifamiliale ET un prêt (tout ou partie) a été utilisé pour acheter la propriété ET la propriété vendue par forclusion judiciaire – AUCUNE DÉFICIENCE. Article 33-729 de l'ARS.

Forclusion – action en justice. Les hypothèques ne peuvent être saisies qu'en justice. Les actes de fiducie peuvent être saisis par un tribunal (forclusion judiciaire) ou un processus statutaire appelé vente de fiduciaire.

Vente de syndic - Processus statutaire en Arizona qui prend au moins 91 jours, en supposant qu'il n'y ait pas ou peu de ligature et pas de faillite.

Forclusion judiciaire – prend environ 9 à 12 mois, en supposant qu'il n'y ait pas ou peu de ligature et pas de faillite.

Produit excédentaire – les sommes restantes après la vente par un syndic et la dette, plus les frais, sont payés au prêteur saisi.

HOA – Association des propriétaires


Navires annulés

En mars 1945, les commandes de 36 des navires ci-dessus ont été annulées, et 11 autres commandes ont été annulées en août 1945. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, 6 autres navires ont été annulés en 1946, tandis que 4 autres (DD-927 à DD -930) ont été achevés en tant que chefs de destroyers DL-2 à DL-5 :

  • les château (DD-720) et Woodrow R. Thomson (DD-721), la dernière paire des douze navires lancés par Federal Shipbuilding à Kearny, sont annulés le 11 février 1946. Ils sont vendus le 29 août 1955 et mis à la casse.
  • les Lansdale (DD-766) et Seymour D. Owen (DD-767), tous deux lancés par Bethléem à San Francisco, ont été annulés le 7 janvier 1946. Leurs arcs ont été utilisés pour réparer d'autres destroyers, et leurs restes ont été démolis en 1958-59.
  • les Hoel (DD-768) et Abner Lire (ii) (DD-769), tous deux construits par Bethléem à San Francisco, ont été annulés le 12 septembre 1946 avant le lancement et démolis sur la cale.
  • Quatre navires sans nom (DD-809 à DD-812) attribués à Bath Iron Works, cinq autres (DD-813, DD-814 et DD-854 à DD-856) attribués à Bethléem à Staten Island, et deux autres (DD -815 et DD-816) attribués à Consolidated Steel Corporation à Orange, ont tous été annulés le 12 août 1945. DD-815 aurait été nommé Charles H. Roan (le nom a été réattribué à DD-853).
  • Trois autres navires sans nom (DD-891 à DD-893) attribués à Federal Shipbuilding à Kearney, ont été annulés le 8 mars 1945.
  • Dix autres navires sans nom (DD-894, DD-895 et DD-917 à DD-924) attribués à Consolidated Steel Corporation à Orange, et quatre autres (DD-905 à DD-908) attribués à Boston Navy Yard, et un autre deux (DD-925 et DD-926) attribués au Charleston Navy Yard, ont tous été annulés le 27 mars 1945.
  • Neuf autres navires sans nom (DD-896 à DD-904) attribués à Bath Iron Works, et huit autres (DD-909 à DD-916) attribués à Bethlehem à Staten Ireland, ont tous été annulés le 28 mars 1945.

Mục lục

31 chiếc được chấp thuận chế tạo vào ngày 9 tháng 7 năm 1942 :

  • DD-710 à DD-721 được giao cho Federal Shipbuilding, Kearny.
  • DD-742 et DD-743 c giao cho Bath Iron Works, Bath, Maine.
  • DD-763 sur DD-769 c giao cho Bethlehem Steel, San Francisco.
  • DD-782 et DD-791 c giao cho Todd Pacific Shipyards, Seattle.

4 chiếc được chấp thuận chế tạo vào ngày 13 tháng 5 năm 1942 :

3 chiếc được chấp thuận chế tạo vào ngày 27 tháng 3 năm 1943 theo Đạo luật Vinson–Trammell :

114 chiếc được chấp thuận chế tạo vào ngày 19 tháng 7 năm 1943 theo Đạo luật Mở rộng 70% :

  • DD-812 c giao cho Bath Iron Works, Bath, Maine. (bị hủy bỏ sau đó)
  • DD-813 sur DD-814 c giao cho Bethlehem Steel, Staten Island. (bị hủy bỏ sau đó)
  • DD-815 n DD-825 được giao cho Acier Consolidé, Orange. (815 et 816 bị hủy bỏ sau đó)
  • DD-826 et DD-849 được giao cho Bath Iron Works, Bath, Maine.
  • DD-850 et DD-853 c giao cho Bethlehem Steel, chantier naval de Fore River, Quincy.
  • DD-854 sur DD-856 c giao cho Bethlehem Steel, Staten Island. (bị hủy bỏ sau đó)
  • DD-858 sur DD-861 c giao cho Bethlehem Steel, San Pedro.
  • DD-862 sur DD-872 c giao cho Bethlehem Steel, Staten Island.
  • DD-873 et DD-890 được giao cho Consolidated Steel, Orange.
  • DD-891 à DD-893 được giao cho Federal Shipbuilding, Kearny. (bị hủy bỏ sau đó)
  • DD-894 en DD-895 được giao cho Consolidated Steel, Orange. (bị hủy bỏ sau đó)
  • DD-896 et DD-904 c giao cho Bath Iron Works, Bath, Maine. (bị hủy bỏ sau đó)
  • DD-905 sur DD-908 c giao cho Xưởng hải quân Boston. (bị hủy bỏ sau đó)
  • DD-909 sur DD-916 c giao cho Bethlehem Steel, Staten Island. (bị hủy bỏ sau đó)
  • DD-917 et DD-924 được giao cho Consolidated Steel, Orange. (bị hủy bỏ sau đó)
  • DD-925 sur DD-926 c giao cho Xưởng hải quân Charleston. (bị hủy bỏ sau đó)

(Trong số những số hiệu lườn bị thiếu trong loạt này, 722 n 741, 744 đến 762, 770 đến 781 và 857 được dành để đặt hàng lớp Allen M. Sumner còn 792 đến 804 c dành t hàng lớp Fletcher)

Những chic par hủy par Sửa đổi

Vào tháng 5 năm 1945, n t hàng của 36 chiếc nêu trên bị hủy bỏ, và thêm 11 đơn đặt hàng khác bị hủy bỏ vào tháng 8 năm 1945. nom 1946 :

  • château (DD-720) và Woodrow R. Thomson (DD-721), cặp cuối cùng trong số 12 chiếc do Federal Shipbuilding hạ thủy tại Kearny, bị hủy bỏ vào ngày 11 tháng 2 năm 1946. Chúng bị bán vào ngày 29 tháng 8 năm 1955 và bị thá
  • Lansdale (DD-766) à Seymour D. Owens (DD-767), được Bethlehem hạ thủy tại San Francisco, bị hủy bỏ vào ngày 7 tháng 1 năm 1946. Mũi tàu của chúng được sử dụng để sửa chữa các tàu b khu trục a cm 1958 1958 -1959.
  • Hoel (DD-768) và Abner Lire (ii) (DD-769), được Bethlehem đóng tại San Francisco, bị hủy bỏ vào ngày 12 tháng 9 năm 1946 trước khi hạ thủy và được tháo dỡ trên ụ.
  • Marin (DD-791) do Todd Pacific Shipyards óng tại Seattle đã hoàn tất một phần. Được đưa về dự bị ngày 25 tháng 6 năm 1946, bị bán ngày 12 tháng 9 năm 1961 và bị tháo dỡ ngày 22 tháng 9 năm 1961.
  • Bốn chiếc chưa đặt tên (DD-809 đến DD-812) c giao cho Bath Iron Works, năm chiếc khác (DD-813, DD-814, và DD-854 đến DD-856) được giao cho Bethlehem tại Staten Island, và thêm hai chiếc (DD-815 và DD-816) được giao cho Consolidated Steel Corporation tại Orange, tất cả bị hủy bỏ vào ngày 12 tháng 8 năm 1945. DD-815 dự định đặt tên Charles H. Roan (tên này c chuyển cho DD-853) và DD-816 dự định đặt tên Timmerman (tên này được chuyển cho DD-828).
  • Thêm ba chiếc chưa đặt tên (DD-891 đến DD-893) được giao cho Federal Shipbuilding tại Kearney, bị hủy bỏ vào ngày 8 tháng 3 năm 1945.
  • Thêm mười chiếc chưa đặt tên (DD-894, DD-895, và DD-917 n DD-924) được giao cho Consolidated Steel Corporation tại Orange, và thêm bốn chiếc (DD-905 đến DD-908) được giao cho Xưởng hải quân Boston, cùng thêm hai chiếc (DD-925 và DD-926) được giao cho Xưởng hải quân Charleston, tất cả bị hủy bỏ vào ngày 27 tháng 3 năm 1945.
  • Thêm chín chiếc chưa đặt tên (DD-896 đến DD-904) được giao cho Bath Iron Works, và tám chiếc khác (DD-909 đến DD-916) được giao cho tại Staten Island, tấyng b vị hủà 28 au 3 novembre 1945.

Chiếc đầu tiên trong lớp t lườn vào tháng 8 năm 1944, trong khi chiếc cuối cùng được hạ thủy vào tháng 4 năm 1946 trong giai đoạn này Hoa Kỳ đ khu đóng 98 chiếp Engrenage. Chúng có những cải tiến nhỏ donc với lớp Allen M. Sumner dẫn trước, vốn c đóng từ năm 1943 đến năm 1945. Khác biệt chính là lườn tàu lớp Engrenage được kéo dài thêm 14 pi (4,3 m) phía giữa tàu, giúp chúng có thêm khoảng trống chứa nhiên liệu, và do đó tăng thêm tầm xa chiọt động, một qun trn Dong. Quan trọng hơn về dài hạn, kích thước lớn hơn của Engrenage giúp chúng dễ nâng cấp hơn những chiếc Allen M. Sumner, ví dụ như những cải biến thành kiểu tàu khu trục cột mốc radar (DDR) và tàu khu trục hộ tống (DDE) vào những năm 1950, và hđộng trình Hồi nh vàm 1960i 1960 .

Vào lúc thiết kế, lớp Engrenage c trang bị vũ khí tương tự như của lớp Allen M. Sumner. Dàn hỏa lực chính bao gồm ba tháp pháo 5 pouces (127 mm)/38 calibre Mark 38 nòng đôi đa dụng, được dẫn đường bởi hệ thống kiểm soát hỏa lực pháo Mark kếtn hỏi Mark 37 cùng với radar bởi mai tính kiểm soát hỏa lực Mark 1 và được n định bởi con quay hồi chuyển Mark 6 tốc độ 8.500 rpm. Hệ thống kiểm soát hỏa lực này cho phép có được hỏa lực chống hạm hay phòng không tầm xa hiệu quả. Nó cũng được trang bị hỏa lực phòng không gồm 12 khẩu pháo Bofors 40 mm trên hai bệ bốn nòng và hai bệ nòng đôi, cùng 11 khẩu pháo Orlikon 20 mm bnng và hai bệ nòng đôi, cùng 11 khẩu pháo Orlikon 20 mm bnệnng ôi Thiết kế ban đầu giữ lại dàn vũ khi ngư lôi mạnh của lớp Allen M. Sumner, bao gồm 10 ống phóng ngư lôi 21 in (530 mm) bên hai bệ năm nòng, bắn ra kiểu ngư lôi Mark 15. Tuy nhiên, do mối đe dọa của không kích kiểu nngika lôi hạm tàu ​​nổi ít ỏi còn lại của Hải quân Nhật, đa số những chiếc trong lớp tháo bỏ bệ ngư lôi năm nòng phía sau tăng bênân ng thngêm mộtn Sau này, 26 chiếc (DD-742-745, 805-808, 829-835, và 873-883) được đặt hàng mà không có ống phóng ngư lôi để lấy chỗ cho thiết bị điện l tử radar chúng ạc xế như những tàu khu trục cột mốc radar (DDR) vào năm 1948. [1] [2] [3] [4]

Nâng cấp 1946-1959 Sửa đổi

Sau Thế Chiến II, đa số những chiếc trong lớp được nâng cấp vũ khí phòng không và chống ngầm. Pháo phòng không 40 mm và 20 mm c thay bằng hai n sáu khẩu pháo 3 pouces (76 mm)/50 calibre bố trí tối đa trên hai bệ nòng độ và hai bệ nòng đơn. Một đường ray thả mìn sâu c tháo dỡ và hai súng cối chống tàu ngầm Hérisson được trang bị máy phóng mìn sâu K-gun được giữ lại. Vào đầu những năm 1950 có thêm chín chiếc được cải biến thành tàu khu trục cột mốc radar (DDR), nâng tổng số lên 35 chiếc chúng thường chỉ có một cho nhn tháng pháng tliber cela par radar, tng tự như những tàu cột mốc radar thời chiến. Chín chiếc được cải biến thành tàu khu trục hộ tống (DDE), nhấn mạnh đến khả năng chống ngầm. Charpentier là chiếc được cải biến thành tàu khu trục hộ tống triệt để nhất, có bốn khẩu pháo 3 pouces/70 Mark 26 trên hai tháp pháo nòng đôi bọc kín, bng-ngố, haing máphí phíngố inch kiểu mới phóng ngư lôi Mark 37 chống ngầm, và một đường ray thả mìn sâu. [5]

Nâng cấp FRAM I Sửa đổi

Vào cuối thập niên 1950 và đầu thập niên 1960, 78 chiếc lớp Engrenage được nâng cấp rộng rãi trong Chương trình Hồi sinh và Hiện đại hóa Hạm đội (Réhabilitation et modernisation de la flotte), hay còn gọi là FRAM I, nhằm cải biến chúng từ những tàphnghu khu FRAM I tháo dỡ mọi thiết bị DDR và ​​DDE, và xếp lại lớp thành những tàu khu trục thông thường (DD). Việc nâng cấp FRAM I và FRAM II hoàn tất từ ​​năm 1960 đến năm 1965, và cuối cùng mọi chiếc lớp Engrenage, ngoại trừ ba chiếc, u được cải biến FRAM I hoặc FRAM II. [6]

Những nâng cấp của FRAM I bao gồm cải tạo cấu trúc thượng tầng và nâng cấp các thiết bị điện tử, radar, sonar và vũ khí. Tháp pháo 5 pouces nòng đôi thứ hai cùng mọi pháo phòng không và thiết bị chống ngầm bị tháo dỡ. [Note 1] Sonar Chúng được nâng cấp các hệ thống SQS-23, radar dò tìm mặt biển SPS-10, hai dàn phóng ống phóng ngư lôi Mark 32 chống ngầm ba nòng, một dàn phóngng SROC (Fusée anti-sous-marine) tám nòng, và một máy bay trực thăng không người lái chống ngầm Gyrodyne QH-50 DASH với sàn đáp và hầm chứa dành riêng. Cả ống phóng Mark 32 lẫn ống phóng tên lửa ASROC u có thể phóng kiểu ngư lôi Mark 44 chống ngầm ngoài ra tên lửa ASROC còn có thể mang mộu man.gn huân su Vào ngày 11 tháng 5, 1962, tàu khu trục Agerholm đã phóng thử nghiệm thành công một tên lửa ASROC mang đầu n hạt nhân trong khuôn khổ cuộc thử nghiệm Espadon. [7] [8] [9]

Gyrodyne QH-50C DASH (Drone Anti-Submarine Helicopter) là một kiểu máy bay trực thăng]] không người lái chống ngầm được điều khiển từ tàu mẹ. Nó cũng có thể mang hai ngư lôi Mark 44 chống ngầm dẫn đường bằng sonar chủ động hay thụ động. Vào thời kỳ này tầm xa tối đa của tên lửa ASROC chỉ đạt được 5 hải lý (9,3 km) lý (41 km). [10] Tuy nhiên, DASH tỏ ra kém tin cậy khi hoạt động trên tàu, với trên một nữa trong tổng số 746 chiếc bị rơi xuống biển, có thể là vỏ do việngc hỗ trkh những lĩnh vực khác it gặp trục trặc. Cho đến năm 1970 DASH c rút khỏi phục vụ trên các tàu FRAM I, nhưng vào nữa đầu thập niên 1970 vẫn được giữ lại trên các tàu FRAM II do không có SR Một giới hạn của máy bay không người lái trong chống ngầm là đòi hỏi phải bắt lại mục tiêu khi nó ở bên ngoài tầm sonar hiệu quả của tàu mẹ. Điều này đã đưa n việc chuyển sang chương trình LAMPS (Light Airborne Muliti-Purpose System) sử dụng máy bay trực thăng có người lái, mà lớp quá nhỏ để có thể chở theo. [11]

QH-50D, một phiên bản nâng cấp của DASH, tiếp tục được Lục quân Hoa Kỳ sử dụng cho n tháng 5, 2006. [12]

Nâng cấp FRAM I c chia thành hai nhóm như sau :

  • FRAM I "A" (tám chiếc được cải biến đầu tiên): Tháo dỡ tháp pháo 5 pouces/38 calibre phía uôi (bệ 53). Trang bị hai dàn súng cối chống tàu ngầm Hérisson MK10/11 hai bên cầu tàu ở mức sàn trên, các ống phóng ngư lôi MK-32 ba nòng được bố trí phía khau sau 2.
  • FRAM I "B" (những chiếc còn lại): Giữ lại tháp pháo 5 pouces trước mũi (bệ 51) và tháp pháo 5 pouces phía đuôi (bệ 53) tháp pháo 5 pouces thứ b hai (bệ 52) c th thay thiết bị nạp đạn tự động cho pháo 5 pouces, và hai dàn ống phóng ngư lôi Mark 32 được bố trí tiếp theo sau. Nhóm này cũng có chỗ chứa tên lửa ASROC và ngư lôi rộng rãi hơn cạnh mạn trái của hầm chứa trực thăng DASH. [13][14]

Nâng cấp FRAM II Sửa đổi

Chương trình FRAM II c thiết kế chủ yếu dành cho tàu khu trục lớp Allen M. Sumner, nhưng mười sáu chiếc lớp Engrenage cũng đã được nâng cấp tương tự. Chương trình nâng cấp này bao gồm việc tân trang để kéo dài tuổi thọ phục vụ, và trang bị mới hệ thống radar, ống phóng ngư lôi Mark 32, máy . sonar à profondeur variable). Điểm khác biệt quan trọng là chúng không có tên lửa ASROC. Những chiếc FRAM II bao gồm sáu chiếc DDR và ​​sáu chiếc DDE vốn c giữ lại những thiết bị chuyên dụng trong giai oạn 1960-1961, cùng bốn chiếc biRAM c cảngn Allen M. Sumner trong giai oạn 1962-1963. Những chiếc FRAM II giữ lại toàn bộ sáu khẩu pháo 5 pouces, ngoại trừ những chiếc DDE giữ lại bốn khẩu pháo 5 pouces cùng một bệ Hedgehog xoay xoc tạági vị phá th II RAM II Hedgehog cùng với tháp pháo 5 pouces số 2 hay bệ Hedgehog xoay được.Bốn chiếc DDR cải biến thành DD trang bị hai dàn ống phóng ngư lôi 21 pouces cho kiểu ngư lôi Mark 37. Hình ảnh của sáu chiếc c choữ lạáũngưchong thón n , gợi ý rằng chúng không mang theo mai bay trực thăng DASH.

List of site sources >>>


Voir la vidéo: Debussy Clair de Lune - Paul Barton, FEURICH 218 grand piano (Décembre 2021).