Podcasts sur l'histoire

8 premières cartes remarquables

8 premières cartes remarquables

1. La carte du monde babylonienne

La première carte du monde connue de l'histoire a été gravée sur des tablettes d'argile dans l'ancienne ville de Babylone vers 600 av. La carte en forme d'étoile ne mesure que cinq pouces sur trois et montre le monde comme un disque plat entouré d'un océan, ou "rivière amère". Babylone et l'Euphrate sont représentés au centre par une paire de rectangles, tandis que les villes voisines d'Assyrie et de Suse sont représentées par de petites taches circulaires. À l'extérieur du disque se trouve une collection de coins triangulaires, qui représentent des îles lointaines avec des étiquettes mystérieuses telles que "au-delà du vol des oiseaux" et "un endroit où le soleil ne peut pas être vu". Le texte cunéiforme qui l'accompagne décrit ces terres inconnues comme étant peuplées de bêtes mythologiques, ce qui suggère que la carte montre à la fois des caractéristiques géographiques réelles et des éléments de la cosmologie babylonienne.

2. La géographie de Ptolémée

De nombreux éléments de la science de la cartographie peuvent trouver leurs origines dans les travaux du savant grec Claudius Ptolemaeus, mieux connu sous le nom de Ptolémée. Vers 150 après J.-C., il a produit « Geography », un manuel en huit volumes qui comprenait certaines des premières cartes à utiliser des principes mathématiques. Le livre de Ptolémée comporte quelques erreurs notables - l'océan Indien, par exemple, est représenté comme une mer - mais il est toujours remarquable par son ampleur et ses détails. Il compte plus de 8 000 noms de lieux différents ainsi que des références à des lieux aussi éloignés que l'Islande et la Corée, tous tracés en fonction de points géométriques de latitude et de longitude. Malheureusement, aucune carte dessinée par Ptolémée n'a survécu jusqu'à aujourd'hui. Son atlas semble avoir disparu depuis plus de mille ans, et ce n'est qu'au 13ème siècle que les érudits byzantins ont commencé à faire des projections en utilisant ses coordonnées.

3. La carte de Peutinger

À l'époque où toutes les routes menaient à Rome, la carte dite de Peutinger aurait servi de guide pratique pour le réseau de transport de l'Empire. La carte aux formes étranges mesure 22 pieds de long et seulement un pied de large, et représente le parcours de plus de 60 000 miles de voies romaines s'étendant de l'Europe occidentale au Moyen-Orient. Une section supplémentaire montre également l'Inde, le Sri Lanka et d'autres parties de l'Asie. Tout comme un guide de voyage moderne, la carte comprend les emplacements de plus de 500 villes ainsi que quelque 3 500 autres points d'intérêt tels que des stations intermédiaires, des temples, des forêts, des rivières et même des spas. La carte originale de Peutinger a probablement été achevée vers le 4ème siècle après JC, mais la version qui existe aujourd'hui est une copie du 13ème siècle. Il porte le nom du savant allemand Konrad Peutinger, qui en a pris possession au début des années 1500.

4. La Tabula Rogeriana

Au 12ème siècle après JC, le célèbre érudit musulman al-Idrisi a été invité à la cour du roi normand Roger II et a demandé de produire un livre sur la géographie. Le résultat a été la « Tabula Rogeriania », également connue sous son titre plus long, « Un guide pour des voyages agréables dans des terres lointaines ». Le livre comportait plusieurs cartes régionales ainsi qu'une projection du monde connu, qui dépeignait l'intégralité de l'Eurasie et une grande partie de l'Afrique. En s'inspirant d'entretiens avec des voyageurs et de ses propres pérégrinations à travers l'Europe, al-Idrisi a également compilé de nombreuses données sur le climat, la politique et la culture de différentes régions. La Tabula Rogeriana est restée parmi les cartes les plus précises du monde pendant plusieurs siècles, mais cela peut sembler étrange à première vue - dans la tradition des cartographes islamiques, al-Idrisi l'a dessinée avec le sud positionné en haut.

5. Le Da Ming Hun Yi Tu

L'une des premières cartes du monde survivantes de l'Extrême-Orient, la Da Ming Hun Yi Tu de la Chine, ou « la carte amalgamée de l'empire Ming », a été dessinée sur soie dès 1389. La carte s'étend sur l'ensemble du continent eurasien, du Japon à l'Atlantique. Océan, et comprend des marquages ​​détaillés des chaînes de montagnes, des rivières et des centres administratifs. Il est particulièrement remarquable pour la façon dont il déforme la taille de diverses masses continentales. La Chine continentale se trouve comme un monolithe au milieu de la carte, tandis que le Japon et la Corée sont tous deux beaucoup plus grands que l'Inde. Le continent africain, quant à lui, est décrit comme une péninsule relativement petite avec ce qui semble être un lac géant en son centre. Malgré ces particularités, le Da Ming Hun Yi Tu est souvent cité comme la première carte montrant l'Afrique avec une pointe sud qui pourrait être contournée.

6. Le planisphère Cantino

Le planisphère de Cantino était autrefois au centre d'un acte de vol cartographique. En 1502, un duc italien chargea un agent du nom d'Alberto Cantino d'acquérir une carte des découvertes géographiques du royaume du Portugal, connu pour surveiller de près l'emplacement des nouvelles terres découvertes par ses explorateurs. Cantino a réussi sa mission, et la carte qu'il a fait sortir clandestinement du Portugal est depuis devenue célèbre. Non seulement elle représente l'Afrique, l'Inde et l'Europe avec des détails sans précédent, mais elle est l'une des premières cartes connues à montrer les côtes des territoires du « Nouveau Monde » du Portugal en Amérique du Sud. Au nord du Brésil, la carte comprend également un petit groupe de masses continentales qui semblent être Cuba, Hispaniola et une partie de la côte est américaine.

7. La carte du monde Waldseemüller

Martin Waldseemüller est loin d'être un nom familier, mais peut-être qu'il devrait l'être – il a contribué à donner leur nom aux continents américains. En 1507, le cartographe allemand a produit la première carte de l'histoire pour représenter le Nouveau Monde comme une masse continentale distincte avec l'océan Pacifique sur son côté ouest. En l'honneur du navigateur italien Amerigo Vespucci, qui avait le premier posé la théorie du continent séparé, Waldseemüller et son collaborateur Matthias Ringmann ont surnommé ces nouveaux territoires de l'hémisphère occidental « Amérique ». La carte de Waldseemüller a depuis été appelée « acte de naissance de l'Amérique », mais elle a également la particularité d'être la carte du monde la plus chère de tous les temps. En 2003, la Bibliothèque du Congrès a acheté le seul exemplaire survivant pour 10 millions de dollars.

8. La projection de Mercator

Autrefois un incontournable des salles de classe du monde entier, la célèbre projection de Mercator a également fait l'objet de débats et de controverses considérables. Le cartographe flamand Gerardus Mercator a conçu le premier style de carte en 1569 comme un moyen d'afficher la Terre sphérique sur une surface plate et rectangulaire. Dans cette optique, il a dessiné une carte du monde avec des parallèles de latitude de plus en plus espacés à mesure qu'ils s'éloignent de l'équateur. Cette caractéristique rendait la projection de Mercator inestimable pour les marins, qui pouvaient l'utiliser pour naviguer en ligne droite avec un relèvement constant au compas, mais cela signifiait également que la taille relative des différentes masses continentales était considérablement déformée. Le Groenland et d'autres régions polaires semblent beaucoup plus vastes qu'ils ne le sont en réalité, tandis que les masses continentales équatoriales telles que l'Afrique et l'Amérique du Sud sont fortement comprimées. La projection de Mercator est néanmoins restée un élément incontournable des atlas jusqu'au 20e siècle, lorsque les critiques ont commencé à la dénoncer comme inexacte. Bien qu'il soit toujours utilisé comme aide à la navigation, il a depuis été largement supplanté par des cartes plus modernes de forme ovale telles que les projections Robinson et Winkel Tripel.


Monde 200 avant notre ère

Les grands leaders ont fait leur marque. Leurs conquêtes ont remodelé les cartes de vastes régions du monde et laissé un héritage durable de changements politiques et culturels.

Abonnez-vous pour plus de contenu et supprimez les publicités

Civilisations

Abonnez-vous pour plus de contenu et supprimez les publicités

L'histoire du monde en 200 avant notre ère - de grands empires émergent

Cette période de l'histoire du monde est celle qui voit émerger de grands États pour dominer les anciennes civilisations de l'hémisphère oriental. Ce faisant, ils consolident les réalisations culturelles des siècles passés et élargissent la portée de ces civilisations.

Asie de l'Est

Au cours des dernières années, la Chine a été unie sous la dynastie Han. C'est un moment d'une grande importance pour l'avenir de la Chine, car il marque l'arrivée de la première d'une série de grandes dynasties impériales qui, par intermittence, régneront sur la Chine jusqu'au 20e siècle. C'est également important pour l'histoire du monde entier, car cette succession de dynasties chinoises développera des systèmes de gouvernement organisé qui, influençant les pratiques occidentales dans plusieurs siècles, seront la clé de l'essor de l'État moderne.

Asie centrale et développements de la guerre

L'unification de la Chine s'est accompagnée de la montée du premier «empire» des steppes dans l'histoire du monde. C'est l'aboutissement d'un long processus pour les tribus nomades d'Asie centrale, qui ont constitué une menace toujours croissante pour les Chinois – une menace telle que les Chinois ont construit une longue série de murs défensifs séparant leur patrie agricole des steppes.

Sur les steppes occidentales, les Scythes poursuivent leur domination, mais leur puissance est remise en cause sur leur flanc oriental par la montée de nouveaux peuples iraniens, les Parthes et les Sarmates. Cette évolution pourrait bien être liée à l'essor de la cavalerie lourde. Des chevaux plus grands et plus forts étaient maintenant élevés sur les plateaux iraniens, et ceux-ci pouvaient soutenir un guerrier monté vêtu de cottes de mailles. En effet, les animaux eux-mêmes recevaient un manteau blindé.

Cette nouvelle cavalerie lourde était utilisée non seulement pour le tir à l'arc à cheval, mais aussi pour charger l'ennemi et briser les formations d'infanterie avec de longues pointes. Les combats de cavalerie contre cavalerie sont également devenus fréquents. En temps voulu, la cavalerie lourde finirait par dominer le champ de bataille et serait à la base de l'essor des aristocraties militaires du Moyen Âge. Cela, cependant, est long dans l'avenir. Pour l'instant, la puissance militaire des États de la Méditerranée et du Moyen-Orient reposait sur de grandes formations d'infanterie hautement organisées. Les phalanges d'Alexandre le Grand avaient fait leurs preuves sur le champ de bataille, mais maintenant l'armée romaine était le représentant le plus efficace de ce type de guerre. Pour une pure supériorité numérique à cette date, cependant, il faut se tourner vers la Chine.

Asie du sud

Dans le sous-continent indien, l'empire Maurya a uni les États aryens et étendu leur culture jusque dans la péninsule indienne. Contrairement à l'empire Han de Chine, qui a 400 ans d'histoire devant lui, la puissance de l'empire Maurya est déjà en train de s'effondrer.

Le Moyen-Orient et la région méditerranéenne

En Asie occidentale, bien que l'empire d'Alexandre le Grand ait à peine survécu à sa mort en 323 avant notre ère, ses conquêtes ont remodelé la carte du Moyen-Orient. Celui-ci est maintenant divisé entre de grands royaumes gouvernés par les descendants des généraux d'Alexandre. À l'intérieur de leurs frontières, les élites de langue grecque règnent désormais, et la civilisation grecque (ou civilisation « hellénistique », que les érudits modernes appellent la culture mixte gréco-asiatique de cette période), s'est propagée via les centaines de nouvelles villes fondées par Alexandre et ses successeurs.

A l'ouest, la ville de Rome est en plein essor. Après deux longues et sinistres guerres avec la ville nord-africaine de Carthage, les Romains dominent désormais la Méditerranée occidentale, et cela servira de tremplin pour de nombreuses autres conquêtes.

L'Europe 

Les Celtes, ou Gaulois, comme les appellent les Romains, se sont étendus au cours des derniers siècles, en Italie, en Espagne, en Grande-Bretagne, dans les Balkans et même jusqu'en Asie Mineure.

Afrique

En Afrique, les peuples bantous, avec leur culture agricole utilisant le fer, se propagent à travers les prairies centrales depuis leur patrie d'Afrique de l'Ouest. Au fur et à mesure, ils déplacent ou absorbent les peuples chasseurs-cueilleurs qu'ils rencontrent.

Asie du Sud-Est et Océanie

Les commerçants indiens sont les pionniers des routes commerciales maritimes entre l'Inde et l'Asie du Sud-Est. En conséquence, la civilisation indienne commence à se répandre parmi les peuples de Birmanie, de la péninsule malaise et des îles d'Indonésie.

Dans le Pacifique, la culture polynésienne prend forme à mesure que les insulaires adaptent leur mode de vie aux conditions locales.

Les Amériques

Dans l'hémisphère occidental, la civilisation olmèque a maintenant disparu, remplacée par un certain nombre de cultures régionales. L'un d'eux deviendra la civilisation maya hautement créative.

La majeure partie de l'Amérique du Nord abrite des sociétés de chasseurs-cueilleurs, mais les premières cultures agricoles des Mogollon et Hopewell s'épanouissent dans des environnements très différents.

En Amérique du Sud, la civilisation Chavin se fragmente en cultures plus localisées. Ailleurs, les sociétés agricoles se répandent dans le bassin amazonien.

Creusez plus profondément

Pour plus de détails sur les différentes civilisations, cliquez sur la chronologie appropriée ci-dessus.

Plus de liens « Dig Deeper » peuvent être trouvés dans les cartes régionales. Pour y accéder, cliquez sur les marqueurs dans la carte du monde.


8 premières cartes remarquables - HISTOIRE

Esaïe 52:7 - Comment beau sur les montagnes sont les pieds de celui qui apporte la bonne nouvelle, qui publie la paix qui apporte la bonne nouvelle du bien, qui publie le salut qui dit à Sion : Ton Dieu règne !

Jésus est venu dans sa maison, la Terre d'Israël, qui était la terre promise au premier Hébreu, Abraham. Le Seigneur a établi une alliance avec Abraham et a promis qu'un jour sa " postérité " (descendance) serait une bénédiction pour toutes les nations. C'est exactement pourquoi Israël a été appelé " La Terre Promise ". Jésus, la postérité promise d'Abraham était l'accomplissement de cette promesse, et tout ce qui est beau sur la terre d'Israël est à cause de Jésus. La géographie n'est que secondaire, mais il est vraiment étonnant de voir à quel point le Seigneur adorait la terre d'Israël parce qu'il y voyait non seulement la beauté, mais aussi des points de repère qui révélaient les promesses que Dieu avait fidèlement tenues avec son peuple.

Une compréhension de la géographie du monde antique est d'une valeur inestimable pour comprendre la vie de Jésus. C'est une déclaration vraie qu'un bon atlas biblique est un outil essentiel pour tout étudiant sérieux de la Bible, c'est pourquoi ce programme de carte a été créé. Vous pouvez suivre les numéros jaunes sur la carte dans l'ordre numérique.


Vous pouvez regarder la carte pour tracer l'itinéraire du ministère de Jésus. Notre objectif est la géographie et la vie du Christ.


L'illumination

Les Lumières étaient un mouvement intellectuel et culturel des XVIIe et XVIIIe siècles. Les principaux penseurs des Lumières ont souligné la valeur de la raison sur la foi aveugle et la superstition.

Ce mouvement a été mené au fil des ans par un groupe d'écrivains et de penseurs instruits. Les philosophies d'hommes comme Hobbes, Locke et Voltaire ont conduit à de nouvelles façons de penser à la société, au gouvernement et à l'éducation qui changeraient à jamais le monde. De même, l'œuvre de Newton a remodelé la « philosophie naturelle ». Beaucoup de ces hommes ont été persécutés pour leurs nouvelles façons de penser. Mais leur influence est indéniable.


8 premières cartes remarquables - HISTOIRE

Les voyages d'Abraham

(Agrandir) (PDF pour impression) - Carte du voyage d'Abraham avec les routes commerciales
(Librement distribué pour un usage personnel ou de l'église)
Carte du voyage d'Abram d'Ur à Haran en Egypte

La Bible déplace son attention dans Genèse 12 de l'histoire de toute la race humaine à un homme nommé Abram, le premier Hébreu, et il vivait à Ur en Chaldée. Plus tard, Dieu est apparu à Abram et lui a promis que s'il quittait son pays et se rendait dans un pays qu'il n'a jamais vu, Dieu ferait de ses descendants une grande nation et à travers eux le Sauveur du monde viendrait, à travers sa " postérité ". " Plus tard, Dieu a changé son nom en Abraham qui signifie " père de nombreuses nations " et il a obéi à Dieu et a voyagé jusqu'au pays de Canaan. Le Seigneur a également fait la promesse que quiconque bénirait Abraham et sa descendance serait béni et que quiconque maudirait Abraham et sa descendance serait maudit.

Le voyage (Abraham visite 17 lieux)

Le pays de Canaan serait l'héritage des descendants d'Abraham mais Abraham n'y serait qu'un pèlerin. Lors de son voyage à Canaan, il y avait dix-sept endroits qu'Abraham a visités dans l'Ancien Testament. Chacun de ces lieux est important dans l'histoire d'Israël et il existe des preuves de leur existence dans les temps anciens grâce à l'archéologie.

1. Ur des Chaldées était la maison d'origine d'Abraham. C'était l'une des plus grandes villes du monde antique et Ur était la capitale de l'ancien empire chaldéen dans l'ancienne Mésopotamie. Vers 1900 avant JC, le Seigneur a dit à Abraham de quitter sa maison et son pays et d'aller dans un pays qu'il lui montrerait. Il obéit et quitta Ur avec son père Terah et son neveu Lot. (Gen. 11:31 Actes 7:2-4).

2. Haran en Mésopotamie fut la première halte enregistrée dans la Bible. Ils ont habité ici jusqu'à la mort de son père Terah, et à Haran, le Seigneur a rappelé Abraham (Genèse 12:1-4 Actes 7:4). Nahor, le frère d'Abraham, s'était probablement installé à Haran avant leur départ.

3. Damas était une grande ville dans le monde antique et elle était située dans l'ancienne Aram (Syrie). Abraham et son neveu Lot avaient quitté Haran et suivi la direction du Seigneur. Ils se sont déplacés vers le sud et sont passés par la ville de Damas le long du chemin et c'est peut-être à ce moment-là qu'Abraham a sécurisé son serviteur Eliezer (Genèse 15:2).

4. Sichem ou Sichem était le premier endroit où Abraham est venu en Canaan. Le Seigneur est apparu de nouveau à Abraham et a confirmé ses promesses, et c'est ici à Sichem qu'Abraham a construit le premier autel au Seigneur (Genèse 12:6, 7). Il y a beaucoup d'histoire dans ce lieu (Josué 24:1, Juges 9:6, 1 Rois 12:1).

5. Béthel. Abraham a continué son voyage vers le sud et est arrivé à une montagne près de Béthel, où il a construit un deuxième autel (Genèse 12:8).

6. Egypte. Abraham et sa famille ont voyagé vers le sud à travers le pays de Canaan et une grande famine a frappé, ils ont migré en Égypte. En Egypte, Abraham a trompé le roi afin de sauver sa propre vie et a été expulsé du pays d'Egypte (Genèse 12:9-20). Le roi d'Égypte a craint Abraham à cause d'un rêve et lui a permis de partir avec tous ses biens.

7. Béthel. Abraham et son neveu Lot retournèrent dans leur ancienne maison de Béthel, mais en raison de conflits entre leurs bergers, ils se séparèrent en amis. (Genèse 13:1-9).

8. Hébron. Lot a choisi le climat chaud et les plaines luxuriantes de la vallée du Jourdain et a dressé sa tente vers Sodome, et Abraham a quitté les désirables Sodome et Gomorrhe et a séjourné à Hébron à Mamré où il a de nouveau entendu parler du Seigneur et a construit un autel (Genèse 13:10 -18). Une note intéressante est qu'Hébron était l'une des plus anciennes villes de l'ancien Canaan et Nombres 13 :22 dit que « a été construite sept ans avant Zoan en Égypte ».

9. Dan. Quatre rois de l'est sont venus à Canaan qui se sont unis sous Chedorlaomer d'Elam (le territoire de l'ancienne Ur) et ont fait la guerre aux cinq rois de Canaan.Dans leur conquête de la vallée du Jourdain, ils ont capturé Lot comme prisonnier de guerre, et quand Abraham en a entendu parler, il a poursuivi les quatre rois et les a rattrapés à Dan et les a vaincus avec l'aide du Seigneur (Genèse 14:1-14) , Abraham avait rassemblé une armée de 318 hommes. La ville de Dan était située au nord entre Hazor et Damas.

10. Hobah. Abraham et son armée de serviteurs frappèrent l'armée des 4 rois de Chedorlaomer et les poursuivirent jusqu'à Hobah, qui était situé près de Damas. Lot et tous les gens avec eux ont été sauvés, y compris leurs biens (Genèse 14:15, 16).

11. Salem. À son retour, Abraham passa par Salem (Jérusalem) et fut rencontré par un homme nommé Melchisédek dont le nom signifie « de la justice ». Melchisédek était un homme mystérieux considéré dans la Bible comme le prêtre et le roi de Salem. Ce fut la première mention du mot "prêtre" dans la Bible et il donna à Abraham du pain et du vin. La Bible mentionne également qu'Abraham lui a payé 1/10e de tout son butin de guerre en tant que "dîme". Hébreux 7:3 donne une description intéressante de Melchisédek et donc son identité reste un mystère. Le roi de Sodome est également sorti pour rencontrer Abraham au même endroit (Genèse 14:17-21).

12. Hébron. Quand Abraham retourna finalement à Hébron, Dieu lui rappela son alliance avec lui et changea son nom d'Abram en Abraham (Genèse 15:1-21 17:1-27). Pendant son séjour à cet endroit, Ismaël est né (Gen. 16 : 1-16) et les villes de Sodome et Gomorrhe ont été détruites (Gen. 18 : 1 - 19:38)

13. Gerar. Abraham quitta Hébron et séjourna quelque temps parmi les Philistins à Guérar, qui se trouvait au sud de Canaan à l'ouest de Beersheba. C'est à Guérar qu'Abraham a trompé le roi Abimélec (Genèse 20:1-18).

14. Beer Sheva. Abraham resta quelque temps à Beersheba. Pendant ce temps, il conclut une alliance avec le roi Abimélec. Plus tard, il a donné naissance à un fils naturel de lui et de Sarah dans sa vieillesse, il l'a nommé Isaac, ce qui signifie "rire". Quand Isaac est né, Ismaël a été expulsé et sa mère Agar s'est enfuie et a été accueillie par « l'Ange du Seigneur » qui était le Seigneur Lui-même (Genèse 21 :1-34).

15. Moriah. C'est à Beersheba qu'Abraham reçut l'ordre du Seigneur d'emmener son fils unique Isaac au mont Moriah, une montagne de Salem, pour offrir Isaac en holocauste (Genèse 22:1-18).

16. Beer Sheva. Abraham retourna à Beersheba et y demeura quelque temps.

17. Hébron. Abraham a acheté la grotte de Macpéla comme sépulcre familial et y a enterré sa femme Sarah (Gen. 23 : 1-20). À l'âge de 175 ans, Abraham mourut et fut également enterré dans la grotte de Macpéla.


(Agrandir) (PDF pour impression) (Distribué gratuitement)
Carte des voyages d'Abraham


Carte du monde d'Abraham



Ur dans le dictionnaire biblique d'Easton lumière, ou la ville de la lune, une ville " des Chaldéens ", le lieu de naissance de Haran (Genèse 11:28,31), la plus grande ville de Shinar ou de la Chaldée du nord, et le principal centre commercial du pays ainsi que le centre du pouvoir politique. Il se tenait près de l'embouchure de l'Euphrate, sur sa rive ouest, et est représenté par les monticules (de briques cimentées par du bitume) d'el-Mugheir, c'est-à-dire "le bitumé", ou "la ville de bitume", maintenant à 150 milles de la mer et à environ 6 milles de l'Euphrate, un peu au-dessus du point où il reçoit le Chat el-Hie, un affluent du Tigre. C'était autrefois une ville maritime, car les eaux du golfe Persique atteignaient jusqu'à l'intérieur des terres. Ur était le port de Babylone, d'où le commerce se faisait avec les habitants du golfe et avec les pays lointains de l'Inde, de l'Éthiopie et de l'Égypte. Il a été abandonné vers la Colombie-Britannique. 500, mais a longtemps continué, comme Erech, à être une grande ville de cimetière sacré, comme en témoigne le nombre de tombes qui s'y trouvent. (Voir ABRAHAM Le plus ancien roi d'Ur que nous connaissons est Ur-Ba'u (serviteur de la déesse Ba'u), comme Hommel lit le nom, ou Ur-Gur, comme d'autres le lisent. Il vécut quelque vingt-huit cents ans avant J.-C., et a participé à la construction du célèbre temple du dieu-lune Sin à Ur même. L'illustration donnée ici représente son inscription cunéiforme, écrite en langue sumérienne, et estampée sur chaque brique du temple d'Ur. Il se lit comme suit : "Ur-Ba'u, roi d'Ur, qui construisit le temple du dieu-lune." était Haran, ou Harran. Harran était en Mésopotamie, et a pris son nom de la grande route qui la traversait de l'est à l'ouest. Le nom est babylonien, et témoigne de sa fondation par un roi babylonien. Le même témoignage est encore plus décisivement porté par le culte qu'on y rend au dieu-lune babylonien et par son ancien temple de Sin. d, le temple du dieu-lune à Harran était peut-être encore plus célèbre dans le monde assyrien et babylonien que le temple du dieu-lune à Ur. "Entre Ur et Harran, il doit, par conséquent, y avoir eu une connexion étroite dans les premiers temps, dont le dossier n'a pas encore été retrouvé. Il se peut que Harran ait dû sa fondation à un roi d'Ur, en tout cas les deux villes étaient liées par le culte de la même divinité, le lien d'union le plus étroit et le plus durable qui existait dans le monde antique. Que Terah ait migré d'Ur à Harran, par conséquent, cesse d'être extraordinaire. S'il quittait Ur, c'était l'endroit le plus naturel où aller. C'était comme passer d'une cour d'un temple à une autre. "Une coïncidence aussi remarquable entre le récit biblique et les preuves de la recherche archéologique ne peut pas être le résultat du hasard. Le récit doit être historique. Aucun écrivain récent, même babylonien, n'aurait pu inventer une histoire aussi exactement conforme à ce que nous savons maintenant être la vérité. Qu'une histoire du genre ait été l'invention de la tradition palestinienne est tout aussi impossible. Pour l'esprit sans préjugés, il n'y a pas d'échappatoire à la conclusion que l'histoire de la migration de Terah d'Ur à Harran est fondée sur des faits » (Sayce).


Ur dans le dictionnaire biblique de Fausset Des Chaldéens (Genèse 11:28 Genèse 11:31 Genèse 15:7 Néhémie 9:7), d'où furent appelés Térah, Abraham et Lot. En Mésopotamie (Actes 7:2). Maintenant Mugheir (un temple en ruine de grosses briques de bitume, qui signifie également "mugheir", à savoir, Um Mugheir "mère du bitume"), sur la rive droite de l'Euphrate, près de sa jonction avec le Chat el Hie du Tigre en Chaldée proprement dite. Appelé Hur par les indigènes, et sur les monuments Ur. La ville la plus ancienne de l'ancienne Chaldée. Ses briques portent le nom des premiers rois monumentaux, "Urukh roi d'Ur" son royaume s'étendait jusqu'au N. jusqu'à Niffer. Les listes royales sur les monuments énumèrent les rois babyloniens depuis Urukh (2230 av. Le temple était sacré pour 'Urki, la déesse de la lune Ilgi fils d'Urukh l'a complété. Pendant deux siècles, elle a été la capitale et a toujours été considérée comme sacrée. Un district était « Ibra », peut-être lié à « l'hébreu », la désignation d'Abraham. Ur était aussi un cimetière et une ville de tombeaux, sans doute à cause de son caractère sacré, d'où les morts y furent amenés de très loin pendant 1 800 ans. Eupolemos (dans Eusèbe, Praep. Ev. 9:17) fait référence à Ur comme "la ville adorant la lune (kamarine kamar étant l'arabe pour la lune)". des flammes dans lesquelles Nimrod ou d'autres persécuteurs idolâtres l'ont jeté. Ur se trouve à six milles de l'actuel grossier de l'Euphrate et à 125 milles de la mer, bien que l'on pense que c'était autrefois une ville maritime et que son emplacement actuel à l'intérieur des terres est dû à l'accumulation d'alluvions (?). Les bâtiments sont du genre le plus archaïque, consistant en des monticules bas enfermés dans une enceinte, sur la plupart des côtés parfait, un espace ovale de 1 000 mètres de long sur 800 de large. Le temple est tout à fait de type chaldéen, dont deux étages subsistent, en briques en partie brûlées par le soleil, en partie cuites, cimentées avec du bitume.


Ur in Naves Bible topique 1. Lieu d'origine d'Abraham Ge 11:27,28 Abraham quitte Ge 11:31 15:7 Ne 9:7 -2. Père de l'un des hommes puissants de David 1Ch 11:35


Ur dans le dictionnaire de la Bible Smiths était le pays de la nativité de Haran, Ge 11:28 l'endroit à partir duquel Térah et Abraham ont commencé " pour entrer dans le pays de Canaan. " Ge 11: 31 Il est appelé dans la Genèse " Ur des Chaldéens ", tandis que dans les Actes St. Etienne le place, implicitement, en Mésopotamie. Ac 7:2,4 Ce sont toutes les indications que l'Écriture fournit quant à sa localité. Elle a été identifiée par les traditions les plus anciennes à la ville d'Orfah dans les hautes terres de la Mésopotamie, qui unissent le plateau de l'Arménie à la vallée de l'Euphrate. Plus tard, elle s'appelait Edesse et était célébrée comme la capitale d'Abgarus ou Acbarus qui aurait reçu la lettre et le portrait de notre Sauveur. "Deux, les caractéristiques physiques ont dû assurer Orfah, depuis les temps les plus reculés, en tant que noyau de la civilisation de ces régions. L'un est un rocher à haute crête, les fortifications naturelles de la citadelle à crête. L'autre est une source abondante, issue d'un bassin d'une clarté transparente, et incarnée dans une masse de verdure luxuriante, qui, au milieu du désert brun terne tout autour, fait et doit toujours avoir fait de cet endroit une oasis, un paradis, dans le désert chaldéen. Autour de cette piscine sacrée, "la belle source Callirrhoe", comme l'appelaient les écrivains grecs, rassemblent les traditions modernes du patriarche." --Stanley, Église juive, partie i.p.7. Une seconde tradition, qui apparaît dans le Talmud, trouve Ur à Warka, à 120 miles au sud-est de Babylone et à quatre à l'est de l'Euphrate. C'était l'Orchoe des Grecs, et probablement l'Erec des Saintes Ecritures. Cet endroit porte le nom de Huruk dans les inscriptions indigènes, et était dans les pays connus des Juifs comme la terre des Chaldéens. Mais contrairement aux traditions les plus anciennes, de nombreux écrivains modernes ont fixé le site d'Ur à une position très différente, à savoir. dans l'extrême sud de la Chaldée, à Mugheir, pas très loin au-dessus - et probablement au temps d'Abraham en fait sur - la tête du golfe Persique. Parmi les ruines que l'on voit aujourd'hui sur place se trouvent les restes d'un des grands temples, d'un modèle semblable à celui de Babel, dédié à la lune, à qui la ville était sacrée. (Porter et Rawlinson privilégient cette dernière place.)


Ur dans l'Encyclopédie de la Bible - ISBE ur ('ur, "flame" Codex Vaticanus Sthur Codex Sinaiticus Ora) : Père d'Eliphal, l'un des "hommes puissants" de David, dans 1 Ch 11:35 dans le parallèle 2 Sam 23:34 appelé "Ahasbai."


Ur Écriture - Genèse 11:28 Et Haran mourut avant son père Térah dans le pays de sa nativité, à Ur en Chaldée.
https://www.bible-history.com/kjv/Genesis/11/

2 Rois 25:13 - Et les colonnes d'airain qui [étaient] dans la maison de l'Éternel, et les bases, et la mer d'airain qui [était] dans la maison de l'Éternel, Chaldéens mis en pièces, et en emporta l'airain à Babylone.

2 Rois 24:2 - Et l'Éternel envoya contre lui des bandes de Chaldéens, et des bandes de Syriens, et des bandes de Moabites, et des bandes des fils d'Ammon, et les envoya contre Juda pour la détruire, selon la parole de l'Éternel, qu'il avait dite par ses serviteurs les prophètes.

2 Chroniques 36:17 - C'est pourquoi il fit venir sur eux le roi des Chaldéens, qui tua leurs jeunes gens par l'épée dans la maison de leur sanctuaire, et n'avait aucune compassion pour le jeune homme ou la jeune fille, le vieillard, ou celui qui s'était penché pour l'âge : il [les] livra tout entre ses mains.

Genèse 11:31 - Et Térah prit Abram son fils, et Lot le fils de Haran son fils, et Saraï sa belle-fille, la femme de son fils Abram et ils sortirent avec eux d'Ur du Chaldéens, pour entrer dans le pays de Canaan et ils vinrent à Haran, et y habitèrent.

2 Rois 25:4 - Et la ville fut brisée, et tous les hommes de guerre [s'enfuirent] de nuit par le chemin de la porte entre deux murs, qui [est] près du jardin du roi : (maintenant le Chaldéens [étaient] contre la ville tout autour :) et [le roi] se dirigea vers la plaine.

Genèse 15:7 - Et il lui dit : Je [suis] l'Éternel qui t'ai fait sortir d'Ur du Chaldéens, pour te donner cette terre pour en hériter.

2 Rois 25:5 - Et l'armée de la Chaldéens poursuivit le roi et l'atteignit dans les plaines de Jéricho, et toute son armée fut dispersée loin de lui.

2 Rois 25:25 - Mais il arriva, au septième mois, qu'Ismaël, fils de Nethania, fils d'Elishama, de la semence royale, vint, et dix hommes avec lui, et frappa Guedalia, qu'il mourut, et les Juifs et les Chaldéens qui étaient avec lui à Mitspa.

2 Rois 25:24 - Et Gedaliah leur jura, ainsi qu'à leurs hommes, et leur dit : Ne craignez pas d'être les serviteurs du Chaldéens: habite le pays, et sers le roi de Babylone et tout ira bien pour toi.

2 Rois 25:26 - Et tout le peuple, petit et grand, et les chefs des armées, se levèrent, et vinrent en Egypte, car ils craignaient le Chaldéens.

Néhémie 9:7 - Tu [es] l'Éternel, le Dieu, qui as choisi Abram, et l'as fait sortir d'Ur du Chaldéens, et lui donna le nom d'Abraham

Esaïe 13:19 - Et Babylone, la gloire des royaumes, la beauté des Chaldéens' excellence, sera comme lorsque Dieu a renversé Sodome et Gomorrhe.

2 Rois 25:10 - Et toute l'armée du Chaldéens, qui [étaient avec] le chef de la garde, abattre les murs de Jérusalem tout autour.

Genèse 11:28 - Et Haran mourut avant son père Terah dans le pays de sa nativité, à Ur du Chaldéens.



Haran dans le dictionnaire biblique d'Easton (1.) Héb. Haran, c'est-à-dire "montagnard". Le fils aîné de Térah, frère d'Abraham et de Nahor, et père de Lot, Milca et Isca. Il mourut avant son père (Gen. 11:27), à Ur en Chaldée. (2.) Héb. haran, c'est-à-dire "desséché" ou probablement de l'accadien charana, signifiant "route de quota". , 32), lorsqu'il continua son voyage dans le pays de Canaan. Il est appelé "Charran" dans la LXX. et dans Actes 7:2. Elle s'appelle la "ville de Nahor" (Genèse 24:10), et Jacob y résida avec Laban (30:43). Il se trouvait sur la rivière Belik, un affluent de l'Euphrate, à environ 70 milles au-dessus de l'endroit où il rejoint cette rivière en Haute Mésopotamie ou Padan-Aram, et à environ 600 milles au nord-ouest d'Ur en ligne directe. C'était sur la route des caravanes entre l'est et l'ouest. Il est ensuite mentionné parmi les villes prises par le roi d'Assyrie (2 Rois 19:12 Isa. 37:12). Il était connu des Grecs et des Romains sous le nom de Carrhae. (3.) Le fils de Caleb de Juda (1 Chr. 2:46) par sa concubine Epha.

Haran dans le dictionnaire biblique de Fausset HARAN était le fils premier-né de Terah, frère aîné d'Abram (qui est nommé en premier dans Genèse 11:27, parce qu'héritier des promesses), père de Lot, et Milcah qui épousa son oncle Nahor, et Iscah ou Saraï qui épousa son oncle Abram, étant « fille (c'est-à-dire petite-fille) de son père et non de sa mère » (Genèse 20 :12). Que Haran était le frère aîné apparaît de ses frères épousant ses filles, Saraï n'ayant que dix ans de moins qu'Abram (Genèse 17:17). Haran est mort à Ur, sa ville natale, avant son père. En hébreu, le pays Haran commence par 'ch', l'homme Haran par 'h', de même que Haran le Lévite Gershonite sous la famille de David de Shimei (1 Chroniques 23:9). Hara commence par 'h' Le fils de Caleb par Ephah (1 Chroniques 2:46) commence par 'ch'. La tradition juive fait que Haran a été jeté dans la fournaise de Nimrod pour avoir hésité pendant le procès enflammé d'Abram.

Haran dans la Bible thématique de Naves 1. Père de Lot et frère d'Abraham Ge 11:26-31 -2. Fils de Caleb 1Ch 2:46 -3. Un Lévite 1Ch 23:9 -4. Aussi appelé CHARRAN Un endroit en Mésopotamie vers lequel Terah et Abraham ont migré Ge 11:31 12:4,5 Ac 7:4 Mort de Terah à Ge 11:32 Abraham part, par ordre divin Ge 12:1-5 Jacob s'enfuit à Ge 27:43 28:7 29 Retours de, avec Rachel et Léa Ge 31:17-21 Conquête de, roi d'Assyrie 2Ki 19:12 Marchands d'Eze 27:23 Idolâtrie à Jos 24:2,14 Isa 37:12

Haran dans le dictionnaire de la Bible Smiths (un alpiniste). 1. Le troisième fils de Terah, et donc le plus jeune frère d'Abram. Ge 11:26 (BC 1926.) Trois enfants lui sont attribués --Lot, vs. Ge 11:27,31 et deux filles, à savoir, Milcah, qui a épousé son oncle Nahor, ver. Gn 11:29 et Isca. ver. Gn 11:29 Haran naquit à Ur en Chaldée, et il y mourut du vivant de son père. ver. Ge 11:28 2. Un Lévite Gershonite au temps de David, un de la famille de Shimei. 1Ch 23:9 3. Fils du grand Caleb par sa concubine Epha. 1Ch 2:46 4. HARAN ou CHARRAN, Ac 7:2,4 nom du lieu où Abraham émigra avec sa famille d'Ur en Chaldée, et où s'établirent les descendants de son frère Nahor. Comp. Ge 24:10 avec Gene 27:43 On dit qu'il est en Mésopotamie, Ge 24:10 ou plus précisément dans Padan-aram, ch. Ge 25:20 le district cultivé au pied des collines, un nom qui s'applique bien à la belle étendue de pays qui se trouve au-dessous du mont Masius entre le Khabour et l'Euphrate. Ici, à peu près à mi-chemin dans ce quartier, se trouve un petit village encore appelé Harran. Elle était célébrée chez les Romains, sous le nom de Charrae, comme le théâtre de la défaite de Crassus.

Haran dans l'Encyclopédie de la Bible - ISBE ha'-ran (charan Charhran) : La ville où Térah s'installa lors de son départ d'Ur (Gen 11:31 ss) d'où Abram partit pour son pèlerinage de foi à Canaan (Gen 12:1 ss). C'était probablement "la ville de Nahor" où le serviteur d'Abraham vint trouver une femme pour Isaac (Gn 24:10 et suiv.). C'est là que vint Jacob lorsqu'il s'enfuit de la colère d'Ésaü (Gn 27:43). C'est là qu'il rencontra son épouse (Gn 29 :4) et, dans les pâturages voisins, il garda les troupeaux de Laban. C'est l'une des villes nommées par Rabshakeh comme détruite par le roi d'Assyrie (2 R 19 :12 Is 37 :12). Ézéchiel parle des marchands de Haran comme faisant du commerce avec Tyr (27:23). Le nom apparaît en assyro-babalonien sous le nom de Charran, ce qui signifie "route", peut-être parce qu'ici la route commerciale de Damas rejoignait celle de Ninive à Carchemish. Il est mentionné dans l'inscription prismatique de Tiglath-pileser I. C'était un siège du culte de Sin, le dieu-lune, depuis des temps très anciens. Un temple a été construit par Shalmaneser II.Haran semble avoir participé à la rébellion d'Assur (763 avant JC, l'année de l'éclipse solaire, le 15 juin). Les privilèges alors perdus furent restaurés par Sargon II. Le temple, qui avait été détruit, fut reconstruit par Assurbanipal, qui était ici couronné de la couronne de Sin. Haran et le temple ont subi de nombreux dommages lors de l'invasion des Umman-Manda (les Mèdes). Nabuna`id a restauré le temple et la ville, les ornant à grande échelle. Près de Haran, les Parthes ont vaincu et tué Crassus (53 avant JC), et ici Caracalla a été assassiné (217 après JC). Au IVe siècle, c'était le siège d'un évêché mais le culte de la lune persista loin dans les siècles chrétiens. Le temple principal était le théâtre d'un culte païen jusqu'au XIe siècle et a été détruit par les Mongols au XIIIe. La ville antique est représentée par le Charran moderne au sud-est d'Édesse, sur le fleuve Belias, un affluent de l'Euphrate. Les ruines s'étendent des deux côtés du ruisseau et comprennent celles d'un très ancien château, construit de gros blocs basaltiques, avec des colonnes carrées de 8 pieds d'épaisseur, qui supportent un toit voûté d'environ 9 mètres de hauteur. Les vestiges de l'ancienne cathédrale sont également remarquables. Aucune inscription n'a encore été trouvée ici, mais un fragment d'un lion assyrien a été découvert. Un puits à proximité est identifié comme celui où Eliezer a rencontré Rebekah. Dans Actes 7 :2,4, la version King James donne le nom de Charran.

Genèse 11:29 - Et Abram et Nahor prirent des femmes : le nom de la femme d'Abram [était] Saraï et le nom de la femme de Nahor, Milca, la fille de Haran, le père de Milca et le père d'Isca.

Genèse 12:4 - Ainsi Abram s'en alla, comme l'Éternel lui avait dit et Lot partit avec lui; et Abram [avait] soixante-quinze ans lorsqu'il partit de Haran.

Genèse 12 : 5 - Et Abram prit Saraï sa femme, et Lot le fils de son frère, et tout ce qu'ils avaient amassé, et les âmes qu'ils avaient acquises Haran et ils sortirent pour entrer dans le pays de Canaan et dans le pays de Canaan ils arrivèrent.

Genèse 11:32 - Et les jours de Térah furent de deux cent cinq ans ; et Térah mourut en Haran.

Ézéchiel 27:23 - Haran, et Canneh, et Eden, les marchands de Saba, Assur, [et] Chilmad, [étaient] tes marchands.

2 Rois 19:12 - Les dieux des nations les ont délivrés que mes pères ont détruits [comme] Gozan, et Haran, et Rezeph, et les fils d'Eden qui [étaient] à Thelasar ?

Esaïe 37 :12 - Les dieux des nations ont-ils délivré ceux que mes pères ont détruits, [comme] Gozan, et Haran, et Rezeph, et les fils d'Eden qui [étaient] à Telassar ?

Genèse 11:26 - Et Térah vécut soixante-dix ans, et engendra Abram, Nahor et Haran.

Genèse 27:43 - Maintenant donc, mon fils, obéis à ma voix et lève-toi, fuis vers Laban mon frère pour Haran

1 Chroniques 23:9 - Les fils de Shimei Shelomith, et Haziel, et Haran, Trois. Ceux-ci [étaient] les chefs des pères de Laadan.

Genèse 11:28 - Et Haran mourut avant son père Térah au pays de sa nativité, à Ur en Chaldée.

Genèse 28 :10 - Et Jacob sortit de Beersheba, et se dirigea vers Haran.

Genèse 29 :4 - Et Jacob leur dit : Mes frères, d'où êtes-vous ? Et ils ont dit, De Haran [sommes nous.

Genèse 11:27 - Or voici les générations de Térah : Térah engendra Abram, Nahor et Haran et Haran engendra Loth.

1 Chroniques 2:46 - Et Ephah, la concubine de Caleb, nue Haran, et Moza, et Gazez : et Haran engendra Gazez.

Genèse 11:31 - Et Térah prit Abram son fils, et Lot le fils de Haran fils de son fils, et Saraï sa belle-fille, la femme de son fils Abram et ils sortirent avec eux d'Ur en Chaldée, pour aller au pays de Canaan et ils arrivèrent à Haran, et y a habité.

LA ville de Nabule, l'une des plus anciennes d'Israël, est aussi l'une des plus intéressantes. Il se trouve dans la magnifique vallée de Sichem, large d'environ 500 mètres, entre les monts Ebal et Garizim. L'endroit s'appelait à l'origine Sichem, et c'était le premier endroit où Abraham a planté sa tente après être entré en Canaan. C'était un endroit important à l'époque des Patriarches, et est fréquemment mentionné dans le Livre de la Genèse. Elle devint, quatre siècles plus tard, le premier grand lieu de rassemblement des Israélites après leur occupation de la Terre Promise. (Josué 8:30-35.) Sichem fut assignée aux Lévites et fit une ville de refuge. Ce fut la première capitale du royaume d'Israël. Il a été appelé par les Romains Neapolis, et les Arabes l'ont corrompu en Nabulus, son nom moderne. Près de la ville se trouve le puits où le Sauveur a tenu son discours avec la femme de Samarie. Le puits de Jacob et le tombeau de Joseph sont également à proximité dans la vallée. Un petit reste des anciens Samaritains habite ici encore, méprisé et persécuté par leurs maîtres mahométans. - Géographie ancienne

Shechem dans le dictionnaire biblique d'Easton épaule. (1.) Le fils de Hamor le Hivvite (Genèse 33:19 34). (2.) Un descendant de Manassé (Nombres 26:31 Jos. 17:2). (3.) Une ville de Samarie (Gen. 33:18), appelée aussi Sichem (12:6), Sychem (Actes 7:16). Il se trouvait dans l'étroite vallée abritée entre Ebal au nord et Garizim au sud, ces montagnes à leur base n'étant distantes que d'environ 500 mètres. Ici, Abraham a dressé sa tente et construit son premier autel dans la Terre promise, et a reçu la première promesse divine (Genèse 12:6, 7). Ici aussi Jacob "acheta une parcelle d'un champ aux mains des enfants de Hamor" après son retour de Mésopotamie, et s'installa avec sa maison, qu'il purifia de l'idolâtrie en enterrant les teraphim de ses disciples sous un chêne, qui fut plus tard appelé "le chêne du sorcier" (Gen. 33:19 35:4 Juges 9:37). (Voir MEONENIM T0002483.) Ici aussi, après un certain temps, il a creusé un puits, qui porte son nom à ce jour (Jean 4:5, 39-42). A Sichem Josué rassembla tout Israël « devant Dieu » et leur prononça son deuxième discours d'adieu (Jos. 24:1-15). Il "a fait une alliance avec le peuple ce jour-là" à l'endroit même où, en entrant pour la première fois dans le pays, ils avaient répondu à la loi d'Ebal et de Garizim (Jos. 24:25), dont les termes ont été enregistrés "dans le livre du loi de Dieu", c'est-à-dire dans le rouleau de la loi de Moïse et en mémoire de cette transaction solennelle, une grande pierre a été érigée "sous un chêne" (comp. Gen. 28:18 31:44-48 Ex. 24:4 Josh. 4:3, 8, 9), peut-être le vieux "oak de Moreh" en tant que témoin silencieux de la transaction à tous les temps à venir. Sichem devint l'une des villes de refuge, la ville centrale de refuge pour l'ouest d'Israël (Josué 20 :7), et ici les ossements de Joseph furent enterrés (24 :32). Roboam a été nommé roi à Sichem (1 Rois 12:1, 19), mais Jéroboam a ensuite élu sa résidence ici. Cette ville est mentionnée dans le cadre de la conversation de notre Seigneur avec la femme de Samarie (Jean 4:5) et ainsi, restant telle qu'elle est aujourd'hui, c'est l'une des plus anciennes villes du monde. C'est la Naplouse moderne, contraction de Néapolis, nom que lui a donné Vespasien. Il se trouve à environ un mille et demi en amont de la vallée sur son versant sud et au nord de Garizim, qui s'élève à environ 1 100 pieds au-dessus d'elle, et à environ 34 milles au nord de Jérusalem. Il contient environ 10 000 habitants, dont environ 160 sont samaritains et 100 juifs, le reste étant des chrétiens et des mahométans. On dit que le site de Sichem est d'une beauté inégalée. Stanley dit que c'est "le plus beau, peut-être le seul très bel endroit du centre d'Israël." Gaza, près de Sichem, n'a mentionné que 1 Chr. 7h28, a complètement disparu. Elle fut détruite lors de la Conquête, et sa place fut prise par Sichem. (Voir SYCHAR T0003542.)


Sichem dans le dictionnaire biblique de Fausset ("épaule", ou "partie supérieure du dos juste en dessous du cou") expliquée comme si la ville était sur l'épaule des hauteurs divisant les eaux qui coulent vers la Méditerranée à l'ouest et vers le Jourdain à l'est ou sur une épaule ou crête reliée aux monts Ebal et Garizim. Aussi appelé SICHEM, SYCHEM et SYCHAR (Jean 4:5 Josué 20:7 Juges 9:9 1 Rois 12:25). Le mont Garizim est proche (Juges 9:7) du côté sud, le mont Ebal du côté nord. Ces collines à la base ne sont distantes que de 500 mètres. Vespasien l'a nommé Les pièces de monnaie de Neapolis existent avec son nom "Flavia Neapolis" maintenant Naplouse par corruption. La situation est belle la vallée court vers l'ouest avec un sol de terre végétale riche, noire, arrosée par des fontaines, envoyant de nombreux ruisseaux coulant vers l'ouest. vergers de fruits, oliveraies, jardins de légumes et verdure de tous côtés ravissent l'œil . Sur l'E. de Garizim et Ebal, la plaine d'évacuation de Mukhna s'étend du N. au S. Ici d'abord à Canaan, Dieu est apparu à Abraham (Genèse 12:6), et ici il a dressé sa tente et construit un autel sous le chêne ou le térébinthe (pas la "plaine") de Moreh ici aussi Jacob rentra dans la terre promise (Genèse 33:18-19), et "acheta une parcelle d'un champ où il avait étendu sa tente", des enfants de Hamor, le père de Sichem, et légua il par la suite à Joseph (Genèse 48:22 Josué 24:32 Jean 4:5) un lieu d'habitation, alors que le seul achat d'Abraham était un lieu de sépulture. Il se trouvait dans la riche plaine de la Mukhna, et sa valeur a été augmentée par le puits que Jacob y a creusé. Josué a fait de « Shechem sur le mont Éphraïm » l'une des six villes de refuge (Josué 20 : 7). Les banlieues à l'époque de notre Seigneur atteignaient plus près de l'entrée de la vallée entre Garizim et Ebal que maintenant pour le récit de Jean 4:30 Jean 4:35, implique que les gens pouvaient être vus alors qu'ils venaient de la ville vers Jésus au puits , tandis que Naplouse est maintenant à plus d'un mille de distance et ne peut être vue de ce point. Josèphe (B. J. 3:7, section 32) dit que plus de 10 000 des habitants ont été autrefois détruits par les Romains, ce qui implique une ville et une population beaucoup plus grandes qu'aujourd'hui. (Voir DINAH HAMOR.) frontJACOB sur le massacre de Siméon et Lévi, Genèse 34.) Sous le chêne d'Abraham à Sichem, Jacob enterra les idoles et les amulettes de la famille (Genèse 35:1-4). Probablement aussi "les dieux étrangers" ou "les dieux de l'étranger" étaient ceux emportés par les fils de Jacob de Sichem parmi le butin (Genèse 35:2 Genèse 34:26-29). L'accusation d'"être propre et de changer de vêtements" peut avoir un rapport avec le récent massacre des Shechemites, qui a pollué ceux qui y ont participé (Blunt, Undesigned Coincidences). Sichem fut un temps la capitale civile d'Ephraïm. comme Shiloh était sa capitale religieuse (Juges 9:2 Juges 21:19 Josué 24:1-25-26 1 Rois 12:1). Au même "térébinthe commémoratif" à Sichem, les Sichemites firent roi Abimélec (Juges 9:6). La parabole de Jotham sur les arbres, la vigne, le figuier et la ronce, était la plus appropriée.


Shechem dans les noms bibliques d'Hitchcock partie partie retour tôt le matin


Sichem dans la Bible d'actualité de Naves 1. Aussi appelé SICHEM et SYCHEM, un district dans la partie centrale du pays de Canaan Abraham vit en Ge 12:6 Les troupeaux et les troupeaux de Jacob gardés en Ge 37:12-14 Joseph enterré en Jos 24:32 Jacob enterré en Ac 7:16 avec Ge 50:13 -2. Aussi appelé SYCHAR, une ville de refuge sur le mont Ephraïm Jos 20:7 21:21 Jud 21:19 Josué rassembla les tribus d'Israël à, avec tous leurs anciens, chefs et juges, et les présenta devant le Seigneur Jos 24:1 -28 Josué enterré à Jos 24:30-32 Abimélec fait roi à Jud 8:31 9 Roboam couronné à 1R 12:1 Détruit par Abimélec Jud 9:45 Reconstruit par Jéroboam 1R 12:25 Hommes de, tués par Ismaël Jer 41 : 5 Jésus rend visite aux disciples faits dans Jn 4:1-42 -3. Fils de Hamor séduit la fille de Jacob tuée par les fils de Jacob Ge 33:19 34 Jos 24:32 Jud 9:28 Appelé SYCHEM Ac 7:16 -4. Ancêtre des Shechemites Nu 26:31 Jos 17:2 -5. Fils de Shemidah 1Ch 7:19


Sichem dans le dictionnaire de la Bible Smiths (dos ou épaule). 1. Une ville importante du centre d'Israël, dans la vallée entre les monts Ebal et Garizim, à 54 kilomètres au nord de Jérusalem et à 11 kilomètres au sud-est de Samarie. Son nom actuel, Naplouse, est une corruption de Néapolis, qui a succédé au plus ancien Sichem, et a reçu son nouveau nom de Vespasien. Sur les pièces encore existantes, il est appelé Flavia Neapolis. La situation de la ville est d'une beauté incomparable. Il se trouve dans une vallée abritée, protégée par Garizim au sud et Ebal au nord. Les pieds de ces montagnes, où elles s'élèvent de la ville, ne sont pas distants de plus de cinq cents mètres. Le fond de la vallée est à environ 1800 pieds au-dessus du niveau de la mer, et le sommet de Garizim à 800 pieds plus haut encore. Le siège de la ville actuelle, qui était aussi celui de la ville hébraïque, se situe exactement sur le sommet de l'eau et les ruisseaux issus des nombreuses sources qui s'y trouvent coulent sur les pentes opposées de la vallée, répandant de la verdure et de la fertilité dans toutes les directions. Les voyageurs rivalisent dans le langage qu'ils emploient pour décrire la scène qui éclate ici si soudainement sur eux en arrivant au printemps ou au début de l'été dans ce paradis de la terre sainte. "Toute la vallée", dit le Dr Robinson, "était remplie de jardins de légumes et de vergers de toutes sortes de fruits, arrosés par des fontaines qui jaillissaient dans diverses parties et s'écoulaient vers l'ouest en ruisseaux rafraîchissants. il nous est venu tout à coup comme une scène d'enchantement féerique. Nous n'avons rien vu de comparable dans tout Israël. » Les allusions à Sichem dans la Bible sont nombreuses, et montrent à quel point la place était importante dans l'histoire juive. Abraham, lors de sa première migration vers la terre promise, a dressé sa tente et construit un autel sous le chêne (ou térébinthe) de Moreh à Sichem. « Le Cananéen était alors dans la terre » et il est évident que la région, sinon la ville, était déjà en possession de la race aborigène. Voir Ge 12:6 Au moment de l'arrivée de Jacob ici, après son séjour en Mésopotamie, Ge 33:18 34 Sichem était une ville hive, dont Hamor, le père de Sichem, était le chef. c'est à cette époque que le patriarche acheta à ce chef "la parcelle du domaine" qu'il légua par la suite, comme patrimoine spécial, à son fils Joseph. Ge 33:19 Jos 24:32 Jn 4:5 Le champ s'étendait sans aucun doute sur la riche plaine de la Mukhna, et sa valeur était d'autant plus grande que le puits que Jacob y avait creusé, afin de ne pas dépendre de ses voisins pour un approvisionnement en eau. Dans la distribution du pays après sa conquête par les Hébreux, Sichem tomba au sort d'Éphraïm, Jos 20:7 mais fut assignée aux Lévites, et devint une ville de refuge. Jos 21:20,21 Elle a acquis une nouvelle importance en tant que scène de la promulgation renouvelée de la loi, lorsque ses bénédictions ont été entendues de Garizim et ses malédictions d'Ebal, et que le peuple a incliné la tête et a reconnu Jéhovah comme son roi et son souverain. De 27:11 Jos 24:23-25 ​​c'était ici que Josué rassembla le peuple, peu de temps avant sa mort, et livra.


Sichem dans l'Encyclopédie de la Bible - ISBE she'-kem (shekhem, "shoulder" Suchem, he Sikima, ta Sikima, etc. la version King James donne "Sichem" dans Gen 12:6 et "Sychem" dans Actes 7:16) : 1. Historique : Ce lieu est mentionné pour la première fois en rapport avec Le voyage d'Abraham depuis Haran. Au chêne de Moreh à proximité, il éleva son premier autel au Seigneur en Israël (Gn 12:6 f). C'est sans doute près de ce chêne que Jacob, à son retour de Paddan-Aram, enterra « les dieux étranges (la version révisée de la norme américaine « étrangers ») » (Gn 35 :4). C'est là qu'il était venu après sa rencontre avec Esaü (Gn 33:18). Eusèbe, dans Onomasticon, identifie ici Sichem avec Shalem mais voir SHALEM. A l'est de la ville, Jacob a planté sa tente dans une " parcelle de terre " qu'il avait achetée à Hamor, le père de Sichem (Gn 33:19). Ici aussi, il éleva un autel et l'appela El-Elohe-Israel, "Dieu, le Dieu d'Israël" (Gn 33:20). Vient ensuite l'histoire de la souillure de Dinah par Sichem, fils du chef de la ville et de la vengeance perfide et terrible imposée par Siméon et Lévi (Genèse 34). Aux riches pâturages près de Sichem, Joseph vint chercher ses frères (Gn 37:12 ff). Il est mentionné comme se trouvant à l'ouest de Michmethath (el-Makhneh) à la limite de Manassé (Jos 17:7). C'était dans le territoire d'Éphraïm qu'elle fut érigée en ville de refuge et attribuée aux Lévites Kehathites (Jos 20:7 21:21). Près de la ville, la Loi a été promulguée (Dt 27:11 Jos 8:33). Quand sa fin approchait, Josué rassembla ici les tribus d'Israël et leur adressa ses dernières paroles de conseil et d'exhortation (chapitre 24). Sous le chêne du sanctuaire voisin, il dressa la pierre du témoignage (24:26). La guerre de conquête étant faite, les ossements de Joseph furent enterrés dans la parcelle de terre que Jacob avait achetée, et qui tomba au lot des descendants de Joseph (24:33). Abimélec, dont la mère était originaire de la ville, a persuadé les hommes de Sichem de le faire roi (Jdg 9:1-6), cherchant évidemment une certaine consécration de l'association avec "le chêne de la colonne qui était à Sichem." La parabole de Jotham a été parlé de la falaise de Garizim surplombant la ville (Jdg 9:7 ff). Après un règne de trois ans, Abimélec fut rejeté par le peuple. Il s'empara de la ville, la rasa jusqu'aux fondations et la sema de sel. C'était alors le siège de l'idolâtrie cananéenne, le temple de Baal-berith étant ici (Jdg 9:4,46). Au temps des rois, nous trouvons que la ville était de nouveau un lieu de rassemblement de la nation. C'était évidemment le centre, surtout pour les tribus du nord et là Roboam est venu dans l'espoir de faire confirmer sa succession au trône (1 R 12:1 2 Ch 10:1). A la perturbation Jéroboam fortifie la ville et en fait sa résidence (2 Ch 10:25 Ant, VIII, viii, 4). Cependant, la capitale du royaume du Nord a été déplacée d'abord à Tirzah, puis à Samarie, et Sichem a perdu de son importance politique. En effet il n'est plus nommé dans l'histoire de la monarchie. Apparemment, il y avait des Israélites après la captivité, dont certains sur le chemin de la maison du Seigneur à Jérusalem ont rencontré un destin tragique aux mains d'Ismaël ben Nethaniah (Jr 41:5 et suiv.). Elle devint la ville centrale des Samaritains, dont le sanctuaire.

Josué 17:2 - Il y avait aussi [beaucoup] pour le reste des enfants de Manassé par leurs familles pour les enfants d'Abiezer, et pour les enfants de Helek, et pour les enfants d'Asriel, et pour les enfants de Sichem, et pour les fils de Hepher, et pour les fils de Shemida : c'étaient les fils mâles de Manassé, fils de Joseph, selon leurs familles.

1 Chroniques 7:28 - Et leurs possessions et habitations [étaient], Béthel et ses villes, et à l'est de Naaran, et à l'ouest de Guézer, avec ses villes Sichem aussi et ses villes, jusqu'à Gaza et ses villes :

Genèse 34:24 - Et à Hamor et à Sichem son fils écoutait tout ce qui sortait de la porte de sa ville et tout mâle était circoncis, tout ce qui sortait de la porte de sa ville.

1 Chroniques 6:67 - Et ils leur donnèrent, [des] villes de refuge, Sichem au mont Éphraïm avec ses faubourgs [ils donnèrent] aussi Guézer avec ses faubourgs,

Juges 21:19 - Alors ils dirent : Voici, [il y a] une fête de l'Éternel à Silo chaque année [dans un lieu] qui [est] du côté nord de Béthel, du côté est de la route qui monte de Béthel à Sichem, et au sud de Lebonah.

Genèse 34:20 - Et Hamor et Sichem son fils vint à la porte de leur ville, et s'entretint avec les hommes de leur ville, en disant :

Nombres 26:31 - Et [de] Asriel, la famille des Asrielites: et [de] Sichem, la famille du Sicheméléments :

Juges 9 :2 - Parlez, je vous prie, aux oreilles de tous les hommes de Sichem, Est-ce mieux pour vous, soit que tous les fils de Jerubbaal, [qui sont] soixante et dix personnes, règnent sur vous, ou qu'un seul règne sur vous ? souviens-toi aussi que je [suis] ton os et ta chair.

Josué 20 :7 - Et ils nommèrent Kedesh en Galilée sur le mont Nephthali, et Sichem sur la montagne d'Éphraïm, et Kirjatharba, qui [est] Hébron, dans la montagne de Juda.

Josué 24:1 - Et Josué rassembla toutes les tribus d'Israël pour Sichem, et appelèrent les anciens d'Israël, et leurs chefs, et leurs juges, et leurs officiers et ils se présentèrent devant Dieu.

Juges 9:31 - Et il envoya en secret des messagers à Abimélec, disant : Voici, Gaal, fils d'Ebed, et ses frères sont venus à Sichem et voici, ils fortifient la ville contre toi.

Juges 9:49 - Et tout le peuple coupa également chacun sa branche, et suivit Abimélec, et [les] mirent dans la cale, et mirent le feu sur eux pour que tous les hommes de la tour de Sichem moururent aussi, environ un millier d'hommes et de femmes.

Juges 9 :7 - Et quand ils [le] dirent à Jotham, il alla et se tint au sommet du mont Garizim, et éleva la voix, et cria, et leur dit: Écoutez-moi, vous les hommes de Sichem, afin que Dieu vous écoute.

Genèse 33:18 - Et Jacob vint à Shalem, une ville de Sichem, qui [est] dans le pays de Canaan, quand il est venu de Padanaram et a dressé sa tente devant la ville.

Josué 21:21 - Car ils leur ont donné Sichem avec ses faubourgs sur le mont Éphraïm, [pour être] une ville de refuge pour le meurtrier et Guézer avec ses faubourgs,

Juges 9:1 - Et Abimélec, fils de Jerubbaal, alla à Sichem aux frères de sa mère, et communiqua avec eux et avec toute la famille de la maison du père de sa mère, en disant :

1 Rois 12:25 - Puis Jéroboam construit Sichem sur la montagne d'Éphraïm, et y habita et sortit de là, et bâtit Penuel.

Genèse 35:4 - Et ils donnèrent à Jacob tous les dieux étrangers qui [étaient] dans leur main, et [toutes leurs] boucles d'oreilles qui [étaient] à leurs oreilles et Jacob les cacha sous le chêne qui [était] par Sichem.

Juges 9:18 - Et vous vous êtes levés aujourd'hui contre la maison de mon père, et vous avez tué ses fils, soixante et dix personnes, sur une pierre, et vous avez fait d'Abimélec, le fils de sa servante, roi des hommes de Sichem, parce qu'il [est] ton frère)

Jérémie 41 : 5 - Qu'il est venu certain de Sichem, de Silo et de Samarie, quatre-vingts hommes, la barbe rasée et les vêtements déchirés, et s'étant coupés, les offrandes et l'encens à la main, pour les amener à la maison de l'Éternel.

Juges 9:24 - Afin que la cruauté [faite] contre les soixante-dix fils de Jerubbaal vienne, et que leur sang soit versé sur Abimélec, leur frère, qui les a tués, ainsi que sur les hommes de Sichem, qui l'a aidé à tuer ses frères.

Juges 9:3 - Et les frères de sa mère parlaient de lui aux oreilles de tous les hommes de Sichem toutes ces paroles : et leurs cœurs s'inclinèrent à suivre Abimélec, car ils disaient : Il [est] notre frère.

Genèse 34 :13 - Et les fils de Jacob répondirent Sichem et Hamor son père avec tromperie, et dit, parce qu'il avait souillé Dinah leur sœur:

Josué 17:7 - Et la côte de Manassé était d'Aser à Michméthah, qui [se trouve] avant Sichem et la frontière allait à droite vers les habitants d'Entappuah.

Genèse 34:8 - Et Hamor communia avec eux, disant : L'âme de mon fils Sichem désire ta fille : je te prie de lui en donner pour femme.

Genèse 37:14 - Et il lui dit : Va, je te prie, vois s'il va bien avec tes frères, et bien avec les troupeaux et rapporte-moi encore. Alors il l'envoya hors de la vallée d'Hébron, et il vint à Sichem.

Juges 9:41 -Et Abimélec habita à Arumah; et Zabul chassa Gaal et ses frères, afin qu'ils n'habitent pas dans Sichem.

Psaumes 60 : 6 - Dieu a parlé dans sa sainteté je me réjouirai, je diviserai Sichem, et dévale la vallée de Succoth.

Psaumes 108:7 - Dieu a parlé dans sa sainteté je me réjouirai, je diviserai Sichem, et dévale la vallée de Succoth.

Genèse 34:26 - Et ils ont tué Hamor et Sichem son fils avec le tranchant de l'épée, et sortit Dinah de Sichemla maison, et sortit.

HEBRON est l'une des plus anciennes villes du monde encore existantes, et elle est à cet égard la rivale de Damas. Elle s'appelait à l'origine Kirjath-Arba, "La ville d'Arba". Elle fut ensuite connue sous le nom de Mamre. Les environs furent longtemps le campement favori des patriarches. Abraham, Isaac et Jacob ont habité ici, et c'est ici qu'Abraham a acheté un tombeau - la grotte de Macpéla. Après l'occupation du pays par les Israélites, Hébron devint l'une des villes de refuge. C'était la première capitale de David. La ville était située dans une vallée étroite - la "Vallée de l'Eschol" dont les flancs sont recouverts de vignes, de bosquets d'oliviers et d'autres arbres fruitiers. La vallée s'étend du nord au sud, et le quartier principal de la ville, surmonté des hautes murailles de la grande mosquée, s'étend en partie sur le versant oriental. Les maisons sont en pierre, solidement bâties, à toit plat, et ont chacune une ou deux petites coupoles, comme on en voit dans plusieurs parties d'Israël. La ville n'a pas de murs mais les rues principales s'ouvrant sur les routes principales ont des portes. La population est d'environ 8000, dont environ 600 sont des Juifs, le reste des Turcs et des Arabes. - Géographie ancienne

Hébron dans le dictionnaire biblique d'Easton une alliance communautaire. (1.) Une ville à l'extrémité sud de la vallée d'Eshcol, à peu près à mi-chemin entre Jérusalem et Beersheba, dont elle est distante d'environ 20 milles en ligne droite. Il a été construit "sept ans avant Zoan en Egypte" (Genèse 13:18 Num. 13:22). Elle existe toujours sous le même nom, et est l'une des villes les plus anciennes du monde. Son nom antérieur était Kirjath-arba (Gen. 23:2 Jos. 14:15 15:3). Mais « Hébron semble avoir été le nom originel de la ville, et ce n'est qu'après le séjour d'Abraham qu'elle reçut le nom de Kirjath-arba, qui [c'est-à-dire Arba] n'était pas le fondateur mais le conquérant de la ville, ayant y conduisit la tribu des Anakim, à laquelle il appartenait. Il a conservé ce nom jusqu'à ce qu'il soit entré en possession de Caleb, lorsque les Israélites ont restauré le nom d'origine Hébron » (Keil, Com.). Le nom de cette ville n'apparaît dans aucun des prophètes ou dans le Nouveau Testament. On le retrouve une quarantaine de fois dans l'Ancien. C'était la maison préférée d'Abraham. Ici, il a planté sa tente sous les chênes de Mamré, nom par lequel il est devenu connu plus tard et ici Sarah est morte et a été enterrée dans la grotte de Macpéla (Gen. 23:17-20), qu'il a acheté d'Ephron le Hittite . De cet endroit, le patriarche partit pour l'Egypte en passant par Beersheba (37:14 46:1). Il a été pris par Josué et donné à Caleb (Josué 10:36, 37 12:10 14:13). Elle est devenue une ville lévitique et une ville de refuge (20:7 21:11). Lorsque David devint roi de Juda, c'était sa résidence royale, et il résida ici pendant sept ans et demi (2 Sam. 5:5) et ici il fut oint comme roi sur tout Israël (2 Sam. 2:1-4, 11 1 Rois 2:11). C'est aussi devenu la résidence du rebelle Absalom (2 Sam. 15:10), qui s'attendait probablement à trouver son principal soutien dans la tribu de Juda, maintenant appelée el-Khulil. Dans une partie de la ville moderne se trouve une grande mosquée construite sur la tombe de Macpéla. Le premier Européen qui a été autorisé à entrer dans cette mosquée était le prince de Galles en 1862. Il a également été visité par le marquis de Bute en 1866, et par le regretté empereur Frédéric d'Allemagne (alors prince héritier de Prusse) en 1869. Un des plus grands chênes d'Israël se trouve dans la vallée d'Eshcol, à environ 3 miles au nord de la ville. Il est supposé par certains être l'arbre sous lequel Abraham a dressé sa tente, et est appelé "le chêne d'Abraham". 6:2, 18). (3.) 1 Chr. 2:42, 43. (4.) Une ville à la frontière nord d'Aser (Josué 19:28).


Hébron dans le dictionnaire biblique de Fausset 1. Troisième fils de Kehath, frère cadet d'Amram, père de Moïse et d'Aaron (Exode 6:18). La famille des Hébronites est issue de lui. La 40e année du règne de David, 2 700 d'entre eux, à Jazer en Galaad, « des hommes puissants et vaillants », surveillaient le roi les deux tribus et demie « sur les affaires concernant Dieu et le roi » (1 Chroniques 26 : 30-32) Jérija était leur chef. Aussi Haschabia et 1700 Hébronites étaient officiers "in tous les affaires de l'Éternel et le service du roi" sur l'ouest du Jourdain. 2. 1 Chroniques 2:42-43. 3. Une ville dans la région montagneuse de Juda, à l'origine Kirjath (la ville d') Arba (Josué 15:13 Josué 14:15). « Arba était un grand homme parmi les Anakims, père d'Anak ». Rivaliser Damas dans l'antiquité. Construit sept ans avant Zoan en Egypte (Nombres 13:22). Bien connu à l'entrée d'Abram en Canaan, il y a 3 780 ans (Genèse 42:18). Hébron était le nom d'origine, changé en Kirjath Arba pendant le séjour d'Israël en Égypte, et restauré par Caleb, à qui il fut donné lors de la conquête d'Israël (Genèse 23:2 Josué 14:13-15). Le troisième lieu de repos d'Abram Sichem était le premier, Béthel le second. Près d'Hébron se trouvait la grotte de Macpéla, où lui et Sarah ont été enterrés. Maintenant El Khalil, la maison de "l'ami" de Dieu. Au-dessus de la grotte se trouve maintenant la mosquée El Haran, dont tous sauf les musulmans sont jalousement exclus (bien que le prince de Galles ait été admis), et dans laquelle reposent probablement les restes d'Abraham et d'Isaac, et peut-être le corps embaumé de Jacob, élevé en état d'Egypte (Genèse 50:13). Près d'elle se trouvait le chêne ou térébinthe, un lieu de culte païen. Hébron a été appelé pendant un certain temps aussi Mamre, de l'allié d'Abram (Genèse 23:19 Genèse 35:27). Elle est devenue une ville de refuge des Lévites (Josué 21 :11-13). Il y a encore un chêne portant le nom d'Abraham, de 23 pieds de circonférence et couvrant 90 pieds d'espace de diamètre. À Hébron, David régna d'abord sur Juda pendant sept ans et demi (2 Samuel 5:5). Ici, Absalom a mis en place l'étendard de la révolte. Au retour de Babylone, certains des enfants de Juda habitèrent à Kirjath Arba (Néhémie 11 :25). Après diverses vicissitudes, elle est tombée entre les mains des musulmans en 1187 après J.-C., et a continué ainsi depuis. Il est pittoresquement situé dans une vallée étroite allant du N. au S. (probablement celle d'Eshcol, d'où les espions ont obtenu la grande grappe de raisin, Nombres 13:23), entourée de collines rocheuses, encore réputées pour leurs raisins fins. Au sud de la ville, au fond de la vallée, se trouve un réservoir de 130 pieds carrés sur 50 de profondeur. À l'extrémité ouest, il y en a un autre de 85 pieds de long sur 55 de large. Au-dessus du premier, David a probablement pendu les meurtriers d'Ishbosheth (2 Samuel 4:12). 4. Une ville d'Asher orthographiée en hébreu différemment de l'ancienne Hébron. Abdon est lu dans de nombreux manuscrits


Hébron dans la Bible d'actualité de Naves 1. Une ville du territoire de la tribu d'Aser Jos 19:28 -2. Une ville de la tribu de Juda, au sud de Jérusalem Quand construite Nu 13:22 Fortifiée 2Ch 11:10 Appelée KIRJATH-ARBA Ge 23:2 ARBA Ge 35:27 Jos 15:13 Abraham y vécut et Sarah mourut à Ge 23:2 Hoham, roi de, confédéré avec d'autres rois des Cananéens contre Josué Jos 10:3-39 Descendants des Anakim vivent à Nu 13:22 Jos 11:21 Conquête de, par Caleb Jos 14:6-15 Jud 1:10, 20 Une ville de refuge Jos 20:7 21:11,13 David couronné roi de Juda en 2Sa 2:1-11 3 David couronné roi d'Israël en 2Sa 5:1-5 Le lieu de sépulture de Sarah Ge 23:2 La sépulture lieu de sépulture d'Ish-Bosheth 2Sa 4:12 Les conjurés contre Ish-Bosheth pendus en 2Sa 4:12 Absalom fait roi en 2Sa 15:9,10 Les Juifs de la captivité babylonienne vécurent à Ne 11 : 25 Piscine de 2Sa 4:12 -3. Fils de Kehath Ex 6:18 Nu 3:19 1Ch 6:2,18 23:12,19


Hébron dans Smiths Bible Dictionary (Alliance). 1. Le troisième fils de Kehath, qui était le deuxième fils de Lévi. Ex 6:18 Nu 3:19 1Ch 6:2,18 23:12 Il était le fondateur d'une famille d'Hébronites, Nu 3:27 26:58 1Ch 26:23,30,31, ou Bene-Hebron. 1Ch 15:9 23:19 2. Une ville de Juda, Jos 15:54 située parmi les montagnes, Jos 20:7 20 milles romains au sud de Jérusalem, et à la même distance au nord de Beersheba. Hébron est l'une des plus anciennes villes du monde encore existantes et à cet égard, elle est la rivale de Damas. C'était une ville bien connue lorsqu'Abraham entra en Canaan, il y a 3800 ans. Ge 13:18 Son nom original était Kirjath-arba, Jud 1:10 "la ville d'Arba" ainsi appelée d'Arba le père d'Anak. Jos 15:13,14 21:13 Sarah mourut à Hébron et Abraham acheta alors à Ephron le Hittite le champ et la grotte de Macpéla, pour servir de tombeau familial Ge 23:2-20 La grotte est toujours là, et les murs massifs du Haram ou mosquée, dans lequel il se trouve, forment l'objet le plus remarquable de toute la ville. Abraham est appelé par les mahométans el-Khulil, "l'Ami", c'est-à-dire de Dieu, et c'est le nom moderne d'Hébron. Hébron compte aujourd'hui environ 5000 habitants, dont une cinquantaine de familles juives. Il est pittoresquement situé dans une vallée étroite, entouré de collines rocheuses. La vallée s'étend du nord au sud et le quartier principal de la ville, surmonté des hautes murailles du vénérable Haram, s'étend en partie sur le versant oriental. Ge 37:14 comp. Gene 23:19 À environ un mile de la ville, dans la vallée, se trouve l'un des plus grands chênes d'Israël. C'est, disent certains, l'arbre même sous lequel Abraham a dressé sa tente, et il porte encore le nom du patriarche. 3. Une des villes du territoire d'Aser, Jos 19:28 probablement Ebdon ou Abdom.


Hébron dans l'Encyclopédie de la Bible - ISBE he'-brun (chebhron, "league" ou "confederacy" Chebron): L'une des villes les plus anciennes et les plus importantes du sud d'Israël, maintenant connue des musulmans sous le nom d'el Khalil (c'est-à-dire Khalil er Rahman, "l'ami du Miséricordieux", c'est-à-dire de Dieu, un nom préféré pour Abraham comparer Jas 2:23). La ville est à environ 20 miles au sud de Jérusalem, située dans une vallée ouverte, à 3 040 pieds au-dessus du niveau de la mer. I. Histoire de la ville. Hébron aurait été arrondie avant Zoan (c'est-à-dire Tanis) en Egypte (Nu 13:22) son ancien nom était Kiriath-arba, signifiant probablement les "Quatre Cités", peut-être parce qu'à un moment donné en quatre quartiers, mais selon les Juifs écrivains ainsi appelés parce que quatre patriarches, Abraham, Isaac, Jacob et Adam y ont été enterrés. Selon Jos 15:13, il s'appelait ainsi d'après Arba, le père d'Anak. 1. Période patriarcale : Abram vint habiter près des chênes de MAMRE (voir), « qui sont à Hébron » Gen (13 :18) d'ici il alla au secours de Lot et le ramena après la défaite de Chedorlaomer (14 : 13 f) ici son nom a été changé en Abraham (17:5) à cet endroit sont venus les trois anges avec la promesse d'un fils (18:1 f) Sarah est morte ici (23:2), et pour son sépulcre Abraham a acheté le grotte de Macpéla (23:17) ici Isaac et Jacob passèrent une grande partie de leur vie (35:27 37:14) d'ici Jacob envoya Joseph chercher ses frères (37:14), et par conséquent, Jacob et ses fils descendirent à Egypte (46:1). Dans la grotte de Macpéla, tous les patriarches et leurs femmes, à l'exception de Rachel, ont été enterrés (49:30 f 50:13). 2. Les temps de Josué et des Juges : Les espions visitèrent Hébron et près de là coupèrent la grappe de raisin (Nu 13:22 f). HOHAM (voir), roi d'Hébron, était l'un des cinq rois vaincus par Josué à Beth-horon et tué à Makkedah (Jos 10:3 f). Caleb chassa d'Hébron les « trois fils d'Anak » (Jos 14 :12 15 :14), il devint l'une des villes de Juda (Jos 15 :54), mais fut mis à part pour les Lévites Kehathites (Jos 21 :10 f), et devint une ville de refuge (Jos 20:7). L'un des exploits de Samson fut de porter la porte de Gaza "au sommet de la montagne qui est devant Hébron" (Jdg 16:3). 3. Les jours de la monarchie : David, lorsqu'il était fugitif, reçut la bonté des habitants de cette ville (1 Sam 30:31) ici Abner fut traîtreusement tué par Joab à la porte (2 Sam 3:27), et les fils de Rimmon, après que leurs mains et leurs pieds eurent été coupés, furent pendus "à côté de la piscine" (2 Sam 4:12). Après la mort de Saül, David était ici oint roi (2 Sam 5:3) et a régné ici 7 1/2 ans, jusqu'à ce qu'il capture Jérusalem et en fasse sa capitale (2 Sam 5:5) alors qu'ici, six fils sont nés à lui (2 Sam 3:2). Dans cette ville Absalom a trouvé un centre pour sa désaffection, et s'y réparant sous prétexte d'accomplir un vœu à Yahvé, il a élevé l'étendard de la révolte (2 Sam 15:7 f). Josèphe place ici par erreur le songe de Salomon (Ant., VIII, ii, 1) qui eut lieu à Gabaon (1 R 3:4). Hébron a été fortifiée par Roboam (2 Ch 11:10). 4. Histoire ultérieure : Probablement pendant la captivité, Hébron est tombé entre les mains d'Edom, bien qu'il semble avoir été colonisé par des Juifs de retour (Neh 11:25), il a été récupéré d'Edom par Simon Maccabeus (1 Macc 5:65 Josèphe, Ant , XII, VIII, 6). Dans la première grande révolte.


Béthel



Béthel dans le dictionnaire biblique d'Easton maison de Dieu. (1.) Un endroit dans le centre d'Israël, à environ 10 miles au nord de Jérusalem, à la tête du col de Michmash et Ai. C'était à l'origine la ville royale cananéenne de Luz (Gen. 28:19). Le nom de Béthel fut d'abord apparemment donné au sanctuaire des environs de Luz, et ne fut donné à la ville elle-même qu'après sa conquête par la tribu d'Éphraïm. Quand Abram est entré en Canaan, il a formé son deuxième campement entre Béthel et Haï (Gen.12:8) et à son retour d'Egypte, il y revint, et de nouveau "invoqua le nom du Seigneur" (13:4). Ici, Jacob, sur son chemin de Beersheba à Haran, eut une vision des anges de Dieu montant et descendant sur l'échelle dont le sommet atteignait le ciel (28:10, 19) et à son retour, il visita à nouveau cet endroit, "où Dieu parla avec lui » (35:1-15), et là il « bâtit un autel, et appela le lieu El-beth-el » (qv). À cette deuxième occasion de parler de Dieu avec Jacob à Béthel, Osée (12:4,5) fait référence. Dans les moments difficiles, le peuple se rendait à Béthel pour demander conseil à Dieu (Judg. 20:18, 31 21:2). Ici, l'arche de l'alliance a été gardée longtemps sous la garde de Phinées, le petit-fils d'Aaron (20:26-28). Ici aussi Samuel a tenu à tour de rôle sa cour de justice (1 Sam. 7:16). Il a été inclus en Israël après la division du royaume, et il est devenu l'un des sièges du culte du veau d'or (1 Rois 12:28-33 13:1). C'est pourquoi le prophète Osée (Osée 4:15 5:8 10:5, 8) l'appelle au mépris Beth-aven, c'est-à-dire "maison des idoles". roi d'Assyrie (2 Rois 17:28, 29). Enfin, toutes les traces des idolâtries ont été extirpées par Josias, roi de Juda (2 Rois 23:15-18) et le lieu existait toujours après la captivité (Esdras 2:28 Néh. 7:32). Il a été identifié avec les ruines de Beitin, un petit village au milieu de vastes ruines à environ 9 miles au sud de Shiloh. (2.) Le mont Béthel était un district vallonné près de Béthel (Josué 16:1 1 Sam. 13:2). (3.) Une ville au sud de Juda (Josué 8:17 12:16).

Béthel dans le dictionnaire biblique de Fausset ("Maison de Dieu") 1. Abram a dressé sa tente sur une montagne E. de Béthel, abondant en pâturages (Genèse 12:8 Genèse 13:3). La ville, près de l'endroit, portait alors le nom cananéen de Luz. Béthel est le nom donné par anticipation à l'endroit de manière appropriée, car Abram en a pratiquement fait la "maison de Dieu". à dur (Genèse 28:19 Genèse 31:13). Il dressa une colonne et l'oignit d'huile pour marquer l'endroit où Dieu lui parla. Béthel, le lieu, se distingue expressément de Luz, l'ancienne cité cananéenne. "Jacob a appelé le nom de ce lieu Bethel, mais le nom de cette ville s'est d'abord appelé Luz" (Josué 16:1-2). Le nom de Béthel Jacob se répéta plus publiquement à son retour chez lui, 20 ans plus tard, avec sa famille purifiée des idoles, lorsque Dieu lui apparut à nouveau, et confirma son changement de nom en Israël (Genèse 35:1-15 Genèse 32:28 ). Bethel appartenait par tirage au sort à Benjamin, mais était faucon par Éphraïm (Bethel étant à sa frontière sud) par la trahison d'un habitant (Juges 1:22-26). C'était à environ 12 milles au nord de Jérusalem. Dans Juges 20 :26, traduisez par « la maison de Dieu » Bethel. Pendant la guerre civile avec Benjamin, les tribus ont emmené l'arche là-bas pour consulter Dieu (comparer 1 Samuel 10:3). C'était l'une des villes de circuit de Samuel pour juger (1 Samuel 7:16). L'un des deux sanctuaires de Jéroboam pour le culte du veau, choisi sans doute en raison de ses associations religieuses (1 Rois 12-13). Là, le prophète de Juda a prédit le renversement de l'autel des veaux par Josias. Abija, roi de Juda, prit Bethel à Jéroboam (2 Chroniques 13:19), mais il fut bientôt récupéré par Israël. Sous Achab, le culte de Baal à Samarie et à Jizreel a attiré l'attention du culte du veau à Béthel. Cela explique l'existence d'une école de prophètes de Jéhovah à l'époque d'Élie (2 Rois 2:2-3). L'existence de " deux ours ", près de la ville, implique que Béthel était alors moins fréquentée (2 Rois 2:23-25). Sous Jéhu, qui a rétabli le culte du veau, et Jéroboam II son arrière-petit-fils, Béthel revient au premier plan (2 Rois 10:29). Béthel devint la chapelle du roi" (sanctuaire) "la cour du roi" ("la maison du royaume") (Amos 7:13 Amos 3:14-15). D'autres autels, en plus de l'original, ont été érigés. "Des maisons d'été et d'hiver" aussi, et des "grandes maisons" et des "maisons d'ivoire". et Sepharvaim, « la manière du dieu du pays », et « comment ils doivent craindre Jéhovah » (2 Rois 17 :27-28). Josias, comme prédit, a souillé l'autel avec des ossements d'hommes morts, mais n'a pas troublé le sépulcre du prophète de Judab lorsqu'il a discerné son titre. Il a été ordonné par Dieu que les fidèles du culte du veau à Béthel n'aient jamais osé violer le sépulcre et le titre du prophète qui a dénoncé leur idole. Le culte de Jéhovah et des veaux avait toujours été étrangement mélangé. (Voir BETHAVEN.) Parmi ceux qui revenaient de captivité, il y avait des hommes de Béthel (Esdras 2:28 Néhémie 7:32 Néhémie 11:31.) Les ruines, couvrant trois ou quatre acres, portent encore un nom similaire, Beitin, sur une facture basse. , entre deux oueds, qui se rejoignent dans la vallée principale d'es-Suweinit, vers le SE Béthel abonde encore en pierres telles que Jacob a utilisé pour son oreiller et ensuite pour un sanctuaire. Sur le mont rond S.E. de Béthel. Abram a sans aucun doute construit l'autel et s'est ensuite tenu avec Lot lorsqu'il lui a donné son choix du pays (Genèse 12:7 Genèse 13:10). E. de ce mont se dresse la ruine Tel er Rijmah, "le monticule du tas", répondant à Ai ou Hai. Ritter fait répondre Medinet Gai à Ai. 2. Une ville du sud de Juda (Josué 12:16 1 Samuel 30:27). Bethel dans Josué 19:4 répond à Chesil dans Josué 15:30. Béthuel, 1 Chroniques 4:30. Hiel de Béthel a reconstruit Jéricho sous la malédiction (1 Rois 16:34).


Béthel à Naves Bible d'actualité 1. Une ville au nord de Jérusalem L'ancienne ville adjacente à, et finalement embrassée, s'appelait Luz Jos 18:13 Jud 1:23-26 Abraham établit un autel à Ge 12:8 13:3,4 L'endroit où Jacob a vu la vision de l'échelle Ge 28:10-22 31:13 Ho 12:4 Et bâtit un autel à Ge 35:1-15 Débora meurt à Ge 35:8 Conquise par Josué Jos 8:17 à 12:16 Conquise par le maison de Joseph Jud 1:22-26 Attribué à Benjamin Jos 18:13,22 Cour de justice tenue à Par Deborah Jud 4:5 Par Samuel 1Sa 7:16 Tabernacle à, et appelé MAISON DE DIEU Jud 20:18,31 21 :2 Jéroboam institue un culte idolâtre à 1Ri 12:25-33 2Ri 10:29 Idolâtrie à Jer 48:13 Am 4:4 Shalmanezer envoie un prêtre à 2Ri 17:27,28 Prophéties contre les autels idolâtres à 1Ri 13:1-6 ,32 2Ri 23:4,15-20 Am 3:14 L'école des prophètes à 2Ri 2:3 Les jeunes gens de, se moquent d'Elisée 2Ri 2:23,24 Les gens de, reviennent de Babylone Ezr 2:28 Ne 7:32 Prophéties contre Am 5:5 -2. Une ville au sud du territoire de la tribu de Juda 1Sa 30:27 -3. Une montagne 1Sa 13:2


Béthel dans le dictionnaire de la Bible Smiths (la maison de Dieu) ville bien connue et lieu saint du centre d'Israël, à environ 12 mlles au nord de Jérusalem. Si nous devons accepter la définition précise de Ge 12:8, le nom de Béthel semblerait avoir existé à cet endroit même avant l'arrivée d'Abram à Canaan. Ge 12:8 13:3,4 Béthel était la scène de la vision de Jacob. Gn 28:11-19 31:13 Jacob y habitait. Ge 35:1-8 Le nom original était Luz. Jud 1:22,23 Après la conquête, on entend souvent parler de Béthel. Dans les temps troublés où il n'y avait pas de roi en Israël, c'est à Béthel que le peuple monta dans sa détresse pour demander conseil à Dieu. Jud 20:18,26,31 21:2 Version autorisée, "Maison de Dieu". C'était ici l'arche de l'alliance. Jud 20:26-28 21:4 Plus tard, il est nommé comme l'une des villes saintes vers lesquelles Samuel est allé en circuit. 1S 7:16 Ici Jéroboab plaça l'un des deux veaux d'or. Vers la fin de la vie de Jéroboam, Béthel tomba entre les mains de Juda. 2Ch 13:19 Elie visita Béthel, et nous entendons parler de "fils des prophètes" comme résidant là-bas. 2R 2:2,3 Mais après la destruction du culte de Baal par Jéhu, Bethel revient à l'horizon. 2R 10:29 Après la désolation du royaume du nord par le roi d'Assyrie, Béthel resta encore une demeure de prêtres. 2R 17:27,28 Plus tard, Béthel n'est nommé qu'une seule fois sous le nom à peine modifié de Beitin. Ses ruines se trouvent encore sur le côté droit de la route de Jérusalem à Naplouse. 2. Une ville dans la partie sud de Juda, nommée dans Jos 12:16 et 1Sam 30:27 Dans Jos 15:30 19:4 1Ch 4:29,30 le lieu apparaît sous le nom de CHESIL, BETHUL et BETHUEL. Hiel le Béthélite est enregistré comme le reconstructeur de Jéricho. 1R 16:34 3. Dans Jos 16:1 et 1Sam 13:2, il est fait référence au mont Béthel, une partie vallonnée près de Béthel.


Béthel dans l'Encyclopédie de la Bible - ISBE beth'-el (beth-'el Baithel et oikos theou, littéralement, « maison de Dieu »): (1) Une ville près de l'endroit où Abraham s'est arrêté et a offert un sacrifice sur son chemin vers le sud de Sichem. 1. Identification et description : Il se trouve à l'ouest d'Aï (Gn 12 :8). Il est nommé comme à la frontière nord de Benjamin (le sud d'Éphraïm, Jos 16:2), au sommet de l'ascension de la vallée du Jourdain en passant par Ai (Jos 18:13). Il se trouvait au sud de Shiloh (Jdg 21:19). Eusèbe, l'Onomasticon le place à 12 milles romains de Jérusalem, sur la route de Néapolis. Elle est représentée par l'actuelle Beitin, un village d'environ 400 habitants, qui se dresse sur une butte à l'Est de la route de Naplouse. Il y a quatre sources qui fournissent une bonne eau. Dans l'Antiquité, celles-ci étaient complétées par un réservoir creusé dans la roche au sud de la ville. Le pays environnant est sombre et aride, les collines étant marquées par une succession de terrasses pierreuses, qui peuvent avoir suggéré la forme de l'échelle dans le célèbre rêve de Jacob. 2. Le Sanctuaire : La ville s'appelait à l'origine Luz (Gen 28:19, etc.). Quand Jacob est venu ici sur le chemin de Paddan-Aram, on nous dit qu'il s'est allumé sur "l'endroit" (Gen 28:11. Hébreu). Le maqom hébreu, comme le maqam arabe apparenté, désigne un lieu ou un sanctuaire sacré. Le maqom était sans doute celui auquel Abraham avait sacrifié, à l'est de la ville. Le matin, Jacob dressa « pour colonne » la pierre qui lui avait servi d'oreiller (Gen 28 :18 voir PILIER, matstsebhah), versa de l'huile dessus et appela le nom du lieu Béthel, « maison de Dieu », c'est-à-dire de Dieu dont l'épiphanie était pour lui associée au pilier. Cet endroit est devenu un centre d'intérêt, conférant une importance croissante à la ville. Au fil du temps, le nom de Luz a disparu, laissant place à celui du sanctuaire adjacent, de la ville et du sanctuaire en cours d'identification. Jacob a revisité l'endroit à son retour de Paddan-Aram ici Deborah, la nourrice de Rebecca, est décédée et a été enterrée sous "le chêne" (Gn 35:6 f). Probablement sur les hauteurs à l'est de Béthel, Abraham et Lot se tenaient pour voir les hauts plateaux peu attrayants et les riches terres de la vallée du Jourdain (Gn 13:9 et suiv.). 3. Histoire : Béthel était une ville royale des Cananéens (Jos 12:16). Il semble avoir été capturé par Josué (8:7), et il a été attribué à Benjamin (Jos 18:22). Dans Jdg 1:22 et suivants, il est représenté comme détenu par les Cananéens, à qui la maison de Joseph l'a pris par trahison (comparer 1 Ch 7:28). Ici, l'arche a été apportée de Guilgal (Jdg 2:1, Septante). Israël est venu à Béthel pour consulter l'oracle divin (Jdg 20:18), et c'est devenu un centre de culte important (1 Sam 10:3). La demeure de la prophétesse Débora n'était pas loin (Jdg 4:5). Samuel a visité Bethel sur circuit, jugeant Israël (1 Sam 7:16). Avec la perturbation du royaume est venu le plus grand de Béthel.

2 Rois 23:15 - De plus l'autel qui [était] à Béthel, [et] le haut lieu que Jéroboam, fils de Nebat, qui a fait pécher Israël, avait fait, et cet autel et le haut lieu qu'il a détruit, et a brûlé le haut lieu, [et] l'a réduit en poudre , et a brûlé le bosquet.

1 Chroniques 7:28 - Et leurs possessions et habitations [étaient], Béthel et ses villes, et à l'est de Naaran, et à l'ouest de Guézer, avec ses villes de Sichem et ses villes, jusqu'à Gaza et ses villes :

2 Rois 2:23 - Et il monta de là à Béthelet comme il montait par le chemin, des petits enfants sortirent de la ville, et se moquèrent de lui, et lui dirent : Monte, tête chauve, monte, tête chauve.

2 Chroniques 13:19 - Et Abija poursuivit Jéroboam, et lui prit des villes, Béthel avec ses villes, et Jeshana avec ses villes, et Ephraïn avec ses villes.

1 Samuel 10:3 - Alors tu iras de là, et tu arriveras dans la plaine du Thabor, et là se rencontreront trois hommes qui montent vers Dieu pour Béthel, un portant trois chevreaux, et un autre portant trois pains, et un autre portant une bouteille de vin :

1 Rois 12:33 - Alors il offrit sur l'autel qu'il avait fait en Béthel le quinzième jour du huitième mois, [même] dans le mois qu'il avait conçu de son propre cœur et ordonné une fête aux enfants d'Israël; et il offrit sur l'autel, et brûla de l'encens.

Josué 8:17 - Et il n'y avait plus un homme à Ai ou Béthel, qui ne sortaient pas après Israël; et ils laissèrent la ville ouverte, et poursuivirent Israël.

1 Samuel 13:2 - Saül le choisit trois mille [hommes] d'Israël [dont] deux mille étaient avec Saül à Michmash et sur la montagne Béthel, et mille étaient avec Jonathan à Guibea de Benjamin; et le reste du peuple, il envoya chacun dans sa tente.

2 Rois 23:4 - Et le roi ordonna à Hilkija, le souverain sacrificateur, et aux sacrificateurs du second ordre, et aux gardiens de la porte, de faire sortir du temple de l'Éternel tous les ustensiles qui avaient été faits pour Baal et pour le bosquet, et pour toute l'armée des cieux; et il les brûla hors de Jérusalem dans les champs du Cédron, et en porta les cendres à Béthel.

Josué 12:9 - Le roi de Jéricho, l'un le roi d'Aï, qui [est] à côté Béthel, une

Josué 12:16 - Le roi de Makkedah, l'un des rois de Béthel, une

Genèse 31 :13 - Je [suis] le Dieu de Béthel, où tu as oint la colonne, [et] où tu m'as fait un vœu : maintenant lève-toi, sors de ce pays, et retourne dans le pays de ta parenté.

Josué 18:13 - Et la frontière passa de là vers Luz, du côté de Luz, qui [est] Béthel, vers le sud et la frontière descendait jusqu'à Atarothadar, près de la colline qui [se trouve] sur le côté sud du bas Bethhoron.

1 Rois 13:4 - Et il arriva, lorsque le roi Jéroboam entendit la parole de l'homme de Dieu, qui avait crié contre l'autel en Béthel, qu'il étendit la main de l'autel, disant: Saisissez-le. Et sa main, qu'il étendit contre lui, se dessécha, de sorte qu'il ne put plus la ramener vers lui.

Josué 16:1 - Et le sort des enfants de Joseph tomba du Jourdain près de Jéricho, jusqu'aux eaux de Jéricho à l'orient, jusqu'au désert qui monte de Jéricho à travers la montagne Béthel,

Genèse 28 :19 - Et il a appelé le nom de cet endroit Béthel: mais le nom de cette ville [a été appelé] Luz au début.

Amos 7:10 - Puis Amatsia le prêtre de Béthel envoyé à Jéroboam, roi d'Israël, disant: Amos a conspiré contre toi au milieu de la maison d'Israël; le pays ne peut supporter toutes ses paroles.

Amos 7:13 - Mais ne prophétise plus à Béthel: car c'est la chapelle du roi, et c'est la cour du roi.

Josué 8:9 - Josué les envoya donc; et ils allèrent se tenir en embuscade, et demeurèrent entre Béthel et Aï, à l'ouest d'Aï ; mais Josué passa cette nuit-là parmi le peuple.

Amos 3:14 - Que le jour où je visiterai les transgressions d'Israël sur lui, je visiterai aussi les autels de Béthel: et les cornes de l'autel seront coupées, et tomberont à terre.

Jérémie 48:13 - Et Moab aura honte de Kemosh, comme la maison d'Israël a eu honte de Béthel leur confiance.

1 Samuel 7:16 - Et il allait d'année en année en circuit à Béthel, et Guilgal, et Mitspeh, et jugeaient Israël en tous ces lieux.

2 Rois 23:19 - Et toutes les maisons des hauts lieux qui [étaient] dans les villes de Samarie, que les rois d'Israël avaient faites pour irriter [l'Éternel], Josias les enleva, et leur fit selon tous les actes que il avait fait en Béthel.

Genèse 35:1 - Et Dieu dit à Jacob : Lève-toi, monte à Béthel, et habite là; et fais là un autel à Dieu, qui t'est apparu quand tu t'es enfui de la face d'Ésaü ton frère.

1 Rois 13:32 - Pour la parole qu'il a criée par la parole de l'Éternel contre l'autel en Béthel, et contre toutes les maisons des hauts lieux qui [sont] dans les villes de Samarie, arrivera certainement.

Juges 4:5 - Et elle habita sous le palmier de Deborah entre Ramah et Béthel sur la montagne d'Éphraïm, et les enfants d'Israël montèrent vers elle pour le jugement.

2 Rois 2:3 - Et les fils des prophètes qui [étaient] à Béthel sortit vers Elisée et lui dit : Sais-tu que l'Éternel ôtera aujourd'hui ton maître de ta tête ? Et il a dit, Oui, je sais [ça] taisez-vous.

2 Rois 23:17 - Puis il dit : Quel titre [est-ce] que je vois ? Et les hommes de la ville lui dirent : [C'est] le sépulcre de l'homme de Dieu, qui venait de Juda, et proclamèrent ces choses que tu as faites contre l'autel de Béthel.

Josué 7:2 - Et Josué envoya des hommes de Jéricho à Aï, qui [est] à côté de Bethaven, à l'est de Béthel, et leur parla, disant: Montez et regardez le pays. Et les hommes sont montés et ont vu Ai.

1 Rois 13:1 - Et voici, un homme de Dieu sortit de Juda, par la parole de l'Éternel, à Béthel: et Jéroboam se tint près de l'autel pour brûler de l'encens.

L'ancien Nil



Fleuve Nil dans le dictionnaire biblique d'Easton bleu foncé, introuvable dans les Écritures, mais fréquemment mentionné dans l'Ancien Testament sous le nom de Sihor, c'est-à-dire "le ruisseau noir" (Ésaïe 23:3 Jer. 2:18) ou simplement "la rivière" (Gen. 41:1 Ex 1:22, etc.) et le "déluge d'Egypte" (Amos 8:8). Il se compose de deux fleuves, le Nil Blanc, qui prend sa source dans le Victoria Nyanza, et le Nil Bleu, qui prend sa source dans les montagnes d'Abyssinie. Celles-ci se réunissent à la ville de Khartoum, d'où elle poursuit sa course sur 1 800 milles, et se jette dans la Méditerranée par ses deux branches, en lesquelles elle se divise à quelques milles au nord du Caire, la Rosette et la branche Damiette. (Voir ÉGYPTE T0001137.)

Le Nil dans le dictionnaire biblique de Fausset Pas ainsi nommé dans la Bible liée au sanskrit Nilah, "bleu". Le Nil a deux noms : le nom sacré Hapi, ou Hapi-mu, nom commun Yeor Aor, Aur (Atur) : les deux noms égyptiens. Shihor, "la rivière noire", est son autre nom biblique, grec Melas ou Kmelas, latin Melo, obscurci par le sol fertilisant qu'il dépose à son débordement (Jérémie 2:18). Le nom hiéroglyphique de l'Egypte est Kam, "noir". Hapi-ur, "le haut Nil", fertilise la terre que le bas du Nil a apporté la famine. Le dieu du Nil est peint en rouge pour représenter l'inondation, mais en bleu à d'autres moments. Une usurpation d'identité de Noah (Osburn). La famine et l'abondance sont véritablement représentées comme sortant du fleuve dans le rêve de Pharaon (Genèse 41). C'est pourquoi ils l'adorèrent, et la peste sur ses eaux, était un jugement sur cette idolâtrie (Exode 7:21 Psaume 105:29). (Voir EGYPTE EXODE.) La montée commence au solstice d'été, le déluge est deux mois plus tard, après l'équinoxe d'automne, à son apogée se déversant à travers des déblais dans les berges qui sont plus hauts que le reste du sol et recouvrant la vallée, et durant trois mois. (Amos 8 :8 Amos 9 :5 Ésaïe 23 :3). Le S.W. nommé lié d'Israël (Josué 13:3 1 Chroniques 13:5 2 Chroniques 9:26 Genèse 15:18). 1 Rois 8:65 "courant" (nachal, pas "rivière") Son confluent est toujours appelé la rivière Bleue, donc Nilah signifie "bleu foncé" ou "noir". Le pluriel "rivières" est utilisé pour les différentes embouchures, branches et canaux du Nil. Les affluents sont plus haut que l'Egypte (Psaume 78:44 Exode 7:18-20 Isaiah 7:18 Isaiah 19:6 Ezekiel 29:3 Ezekiel 30:12). " Le ruisseau (nachal) de l'Egypte" semble distinct (Isaïe 27:12), maintenant "wady el Arish" (où était la ville frontière Rhino-corura) sur les confins d'Israël et de l'Egypte (Josué 15:4 Josué 15:47, où pour "river" devrait se tenir "stream" nachal)). Le Smith's Bible Dictionary suggère que nachal) est lié au Nil et est ce fleuve mais la distinction avec laquelle nachal) est mentionné, et non comme ailleurs Sihor, ou "river", Ye'or, interdit l'identification. « Les fleuves d'Éthiopie » (Ésaïe 18 :1-2), Cush, sont l'Atbara, l'Astapus ou le fleuve Bleu, entre lesquels se trouvent deux fleuves Méroé (l'Éthiopie signifiait dans Ésaïe 18) et l'Astaboras ou le Nil Blanc ces fleuves se rejoignent dans le Nil unique, et laver le sol le long de leurs rives depuis la Haute Egypte, et le déposer sur la Basse Egypte comparer " dont les terres (Haute Egypte) les fleuves ont gâté " ou " découpé " ou " divisé ". Le Nil est appelé " la mer " (Isaïe 19 : 5), car il ressemble à une mer au débordement, les Égyptiens l'appellent encore El Bahr "la mer" (Nahum 3:8). Sa longueur mesurée par son parcours est probablement de 3 700 milles, la plus longue du monde. Son lit est découpé à travers des couches de calcaire nummulitique (dont sont construites les pyramides de Ghizeh, pleines de nummulites, que les Arabes appellent "les haricots du Pharaon"), du grès en dessous, de la brèche verte en dessous, des roches azoïques encore plus bas, avec du granit rouge et de la syénite montant à travers toutes les strates supérieures.

Fleuve du Nil dans la Bible d'actualité de Naves Appelé LA RIVIÈRE Isa 11:15 19:5-10 Eze 29:4 Am 8:8 -Appelé SIHOR Isa 23:3 Jer 2:18

Fleuve Nil dans Smiths Bible Dictionary (bleu, sombre), le grand fleuve d'Egypte. Le mot Nil n'apparaît nulle part dans la version autorisée, mais il est mentionné sous les noms de Sihor [SIHOR] et du " fleuve d'Egypte ". Ge 15:18 Nous ne pouvons pas encore déterminer la longueur du Nil, bien que des découvertes récentes aient réduit le question. Il ne fait guère de doute que son plus grand confluent est alimenté par les grands lacs situés sur et au sud de l'équateur. Elle a été tracée vers le haut sur environ 2700 milles, mesurée par son parcours, pas en ligne directe, et son étendue est probablement de plus de 1000 milles de plus. (Le cours de la rivière a été tracé sur 3300 milles. Pour les premiers 1800 milles (McClintock et Strong disent 2300) à partir de son embouchure, il ne reçoit aucun affluent mais à Kartoom, la capitale de la Nubie, est la jonction des deux grandes branches, le Nil Blanc et le Nil Bleu, ainsi appelé de la couleur de l'argile qui teint leurs eaux. Le Nil Bleu prend sa source dans les montagnes d'Abyssinie et est la principale source du dépôt que le Nil apporte à l'Egypte. Le Nil Blanc est le branche plus grande. Les voyageurs tardifs ont trouvé sa source dans le lac Victoria Nyanza, à trois degrés au sud de l'équateur. De ce lac à l'embouchure du Nil, la distance est de 2300 miles en ligne droite - un onzième de la circonférence du globe. De la première cataracte, à Syène, le fleuve coule doucement à raison de deux ou trois milles à l'heure avec une largeur d'un demi-mille jusqu'au Caire. Un peu au nord du Caire, il se divise en deux branches, l'une coulant à Rosetta et l'autre à Damiette, d'où les bouches sont nommé. Voir Bartlett's "Egypte et Israël", 1879. La grande particularité de la rivière est son débordement annuel, causé par les pluies tropicales périodiques. "Avec une régularité merveilleuse comme une horloge, le fleuve commence à gonfler vers la fin juin, monte de 24 pieds au Caire entre le 20 et le 30 septembre et tombe autant à la mi-mai. Six pieds plus haut que cela, c'est la dévastation, six pieds plus bas, c'est la misère. » --Bartlett. Pour que le Nil augmente.

Le Nil dans l'Encyclopédie de la Bible - ISBE nil (Neilos, signifiant pas certainement connu se réfère peut-être à la couleur de l'eau, comme noir ou bleu. Ce nom n'apparaît pas dans l'hébreu de l'Ancien Testament ou dans la traduction anglaise) : I. LE NIL DANS LA GÉOGRAPHIE PHYSIQUE 1. Description 2. Origine géologique 3. La fabrication de l'Égypte 4. L'inondation 5. L'infiltration II. LE NIL DANS L'HISTOIRE 1. L'emplacement des temples 2. L'emplacement des cimetières 3. Le barrage du Nil 4. Les famines égyptiennes III. LE NIL DANS LA RELIGION 1. Le Nil comme dieu 2. Le Nil dans le mythe osirien 3. Le Nil céleste Un fleuve d'Afrique du Nord, le grand fleuve d'Egypte. Le nom employé dans l'Ancien Testament pour désigner le Nil est en hébreu ye'or, égyptien aur, antérieur, atur, habituellement traduit par « fleuve », et parfois aussi par « canaux » (Ps 78 :44 Ézéchiel 29 :3 et suivants). D'une manière générale, cela signifie toute l'eau d'Egypte. Le Nil est également le principal fleuve inclus dans l'expression nahare kush, "rivers d'Ethiopie" (Is 18:1). Poétiquement, le Nil est appelé igname, "mer" (Job 41:31 Nah 3:8 probablement Isa 18:2), mais ce n'est pas un nom du fleuve. shichor, pas toujours entièrement écrit, a également été interprété d'une manière erronée du Nil (voir SHIHOR). De même, nahar mitsrayim, « le ruisseau d'Égypte », un cours d'eau frontalier qui n'a aucun lien avec le Nil, a parfois été confondu avec ce fleuve. Voir FLEUVE D'EGYPTE. I. Le Nil en géographie physique. 1. Description : Le Nil est formé par la jonction du Nil Blanc et du Nil Bleu par une latitude de 15 degrés 45' Nord et une longitude de 32 degrés 45' Est. Le Nil Bleu prend sa source dans les hautes terres d'Abyssinie, latitude 12 degrés 30' Nord, longue. 35 degrés à l'est, et coule au nord-ouest sur 850 milles jusqu'à sa jonction avec le nord blanc. Le Nil Blanc, la branche principale du Nord, prend sa source à Victoria Nyanza, un grand lac d'Afrique centrale, à quelques kilomètres au nord de l'équateur, long. 33 degrés Est (plus exactement on peut dire que le Nil monte à la source de la rivière Ragera, un petit ruisseau de l'autre côté du lac, à 3 degrés au sud de l'équateur), et coule vers le nord dans un canal tortueux, 1 400 milles jusqu'à sa jonction avec le Nil Bleu. À partir de ce point de jonction, le Nil coule vers le nord à travers la Nubie et l'Égypte sur 1 900 milles et se jette dans la mer Méditerranée, à 32 degrés de latitude nord, par 2 embouchures, la Rosette, à l'est d'Alexandrie, et la Damiette, à l'ouest de Port-Saïd. Il y avait autrefois 7 embouchures dispersées le long d'une côte de 140 milles. 2. Origine géologique : Le Nil est originaire.


Associés en cartographie

Monte, Urbano

(Carte du monde) (60 feuilles jointes)

La base de données de la collection de cartes David Rumsey compte de nombreux visiteurs et le blog comporte de nombreuses catégories . La collection de cartes physiques est hébergée dans le David Rumsey Map Center de la bibliothèque de l'Université de Stanford. Faites une visite virtuelle du centre cartographique.

La collection de cartes historiques a plus de 108 000 cartes et images associées en ligne. La collection comprend des cartes rares du XVIe au XXIe siècle de l'Amérique, de l'Amérique du Nord, de l'Amérique du Sud, de l'Europe, de l'Asie, de l'Afrique, du Pacifique, de l'Arctique, de l'Antarctique et du monde.

NOUVEAU : Parcourir la collection au hasard (ordinateur de bureau et tablette uniquement). 250 images à la fois. Actualisez le lien pour en voir 250 autres.

La plus grande carte du monde ancien - Planisphère de 10 pieds de Monte de 1587

Une extraordinaire carte du monde manuscrite en feuilles réalisée en 1587 par Urbano Monte a été ajoutée à la collection de cartes David Rumsey de l'Université de Stanford. À 10 pieds carrés, cette carte ou planisphère est la plus grande carte ancienne connue du monde. Il a été dessiné à la main par Monte à Milan, en Italie, et il n'existe qu'un seul autre exemplaire manuscrit. L'image de carte de 60 feuilles jointe numériquement ci-dessous est la première fois que la carte créée par Monte a été considérée comme une carte unifiée - comme Monte l'avait prévu - au cours des 430 années qui se sont écoulées depuis sa création. Voir toutes les fiches individuelles ici.

La carte de Monte nous rappelle pourquoi les cartes historiques sont si importantes en tant que ressources primaires : la projection azimutale polaire nord de son planisphère utilise les idées scientifiques avancées de son temps. world nous donne alors une ressource historique profonde avec la liste des lieux, la forme des espaces et le commentaire imbriqué dans la carte. Science, art et histoire dans un seul document. Jusqu'à présent, la carte manuscrite de Monte était considérée comme une série de 60 feuilles individuelles. La seule version assemblée est la petite feuille de clé d'une seule page de la série. Maintenant que nous avons joint les 60 feuilles numériquement, nous pouvons apprécier d'une nouvelle manière l'extraordinaire accomplissement que Monte a accompli. La carte assemblée, d'un peu plus de 3 mètres de diamètre, est l'une des plus grandes, sinon la plus grande, des cartes du monde réalisées au XVIe siècle. Le degré de détail et de décoration est époustouflant et l'ensemble de la production est sûrement unique dans l'histoire de la représentation cartographique. Lire l'article de blog complet


8 premières cartes remarquables - HISTOIRE

Ces cartes vous donnent une idée de la façon dont les choses étaient à l'époque. Trouvez des cartes de l'Antiquité, du Moyen Âge et même du "vieux" XXe siècle !

Cartes de l'histoire de l'Amérique du Nord
Ces cartes retracent le développement et l'histoire de l'Amérique du Nord, des temps les plus reculés à nos jours.

Cartes des guerres américaines
Ces cartes montrent les guerres dans lesquelles les forces armées américaines ont combattu, des plus anciennes aux plus modernes.

Exploration et colonisation des États-Unis
Ces cartes montrent la façon dont les États-Unis ont été colonisés et les personnes qui les ont explorées.

Cartes de l'histoire du Canada
Voyez comment le Canada a évolué, du territoire français au territoire anglais, à une grande colonie britannique, à un immense pays indépendant.

Cartes de l'histoire du Mexique
Ce que nous appelons aujourd'hui le Mexique a été habité par de nombreux peuples différents au fil des ans. Découvrez qui ils étaient et où ils vivaient.

Les cartes que Colomb a utilisées
Traitement savant de Colomb et de sa quête de géographie et de gloire

Cartes de l'histoire asiatique
Observez l'ascension et le suivi de centaines de pays ! Ces sites incluent la Russie, la Chine, le Japon et d'autres grands pays asiatiques, ainsi que de nombreux pays plus petits.

Cartes de l'histoire européenne
Ces cartes montrent l'histoire et le développement des pays d'Europe.

Cartes de l'histoire anglaise
L'histoire de l'Angleterre remonte à la préhistoire. Ces cartes remontent à la période romaine et suivent le développement de l'Angleterre de la révolution industrielle aux temps modernes.

Cartes de l'histoire de France
La France est l'un des pays les plus anciens. Découvrez comment ses habitants se sont développés, de la préhistoire à nos jours.

Cartes du Moyen Âge
Le Moyen Âge fut une période mouvementée de l'histoire. C'était aussi une époque où de grandes choses se faisaient et où vivaient des gens formidables. De nombreuses révolutions et guerres ont également eu lieu. Ces cartes racontent une partie de l'histoire.

Recherche ce site


8 premières cartes remarquables - HISTOIRE

La section Recherche de ce site Web décrit la recherche actuelle du projet PALEOMAP. Cette recherche comprend :

Un atlas des reconstructions de la tectonique des plaques (jusqu'à 200 millions d'années) avec Antonio Schettino
Un ensemble de 10 cartes montrant la tectonique des plaques dans un futur lointain
Une animation de l'évolution du Pacifique Nord, avec Warren Nokleberg, USGS et ses collègues
Un ensemble révisé de cartes paléogéographiques (40 nouvelles cartes à 750 millions d'années)
Une base de données mondiale des lithofaciès sensibles au climat compilée par A. J. Boucot
Des globes en 4 dimensions, qui tournent et s'animent dans le temps
Pour d'autres sites Web intéressants : Liens

Le Projet PALEOMAP publie les résultats de ses recherches dans une variété de formats utiles pour l'enseignement et la recherche :


Notes de géographie de l'Europe

La masse continentale russe à l'ouest des montagnes de l'Oural est communément appelée la Russie européenne dans la plupart des atlas éducatifs et par la grande majorité des experts en géographie. Ce n'est pas un pays séparé, mais plutôt appelé ainsi en raison de sa fusion politique, culturelle et géographique à long terme avec les pays européens voisins. À des fins de référence, il est indiqué ci-dessus, cependant, l'ensemble du pays (dans son ensemble) est toujours considéré comme faisant partie du continent asiatique.

La Russie européenne comprend environ 3 960 000 km² (1 528 560 miles carrés) et s'étend sur environ 40 % de l'Europe. Sa frontière orientale est définie par les montagnes de l'Oural et au sud, elle est définie par la frontière avec le Kazakhstan. Notez que près de 77% de l'ensemble de la population russe (environ 110 000 000 de personnes sur une population russe totale approximative de 141 000 000) vit en Russie européenne.


Cartographier les compétences pour les élèves du primaire

La pensée spatiale permet aux élèves de comprendre et d'analyser les phénomènes liés aux lieux et aux espaces qui les entourent à des échelles allant de ce qu'ils peuvent toucher et voir dans une pièce ou leur quartier à une carte du monde ou un globe. La pensée spatiale est l'une des compétences les plus importantes que les élèves peuvent développer en apprenant la géographie, la Terre et les sciences de l'environnement. Il approfondit et donne également une compréhension plus complète de l'histoire et est lié à la réussite en mathématiques et en sciences. Les jeunes étudiants améliorent également leurs compétences linguistiques en collaborant et en communiquant sur les relations spatiales. Les étudiants qui développent de solides compétences en pensée spatiale seront avantagés dans notre société de plus en plus mondialisée et technologique.

Cette collection peut vous aider à enseigner un assortiment de compétences cartographiques grâce à des activités qui abordent les capacités de réflexion spatiale des jeunes enfants et la pertinence du développement. La collection n'est pas destinée à être un programme complet de compétences cartographiques, et les activités peuvent être adaptées pour les niveaux supérieurs ou inférieurs. Cliquez ici pour un résumé téléchargeable de toutes les activités ainsi que les objectifs d'apprentissage et les concepts de pensée spatiale ciblés dans chaque activité.

List of site sources >>>


Voir la vidéo: Appliquer les identités remarquables - Seconde (Janvier 2022).