Colline 62

La colline 62 est à seulement trois kilomètres du centre d'Ypres. Sur un terrain élevé (pour la région), la colline 62 a donné à quiconque l'occupait un avantage en raison de ses vues dominantes dans ce qui était principalement une région plate. Pendant les deux premières années de la guerre, la colline 62 était derrière les lignes alliées au sein du saillant d'Ypres. Par conséquent, pendant deux ans, les Alliés ont bénéficié de l'avantage de hauteur qu'il leur a donné.

Le 2 juinDakota du Nord En 1916, la bataille du mont Sorrel a commencé lorsque les Allemands ont lancé une attaque contre les positions alliées sur la colline 62, le bois d'Armagh, le bois du sanctuaire et le mont Sorrel.

Le mont Sorrel était à environ 1 000 mètres au sud-ouest de la colline 62. Les Allemands ont capturé ces cibles. Par conséquent, ils avaient maintenant un avantage de hauteur favorable sur les Alliés basés à Ypres, ce qui était clairement visible depuis la colline 62.

Le général Plumer, commandant de la IIe armée à Ypres, ne pouvait tolérer cette situation. Il a ordonné aux Canadiens de lancer une contre-attaque pour reprendre la colline 62. Cela a commencé à 01h30 le 16 juin.e et était dirigé par le Canadien 1st et 2Dakota du Nord Divisions.

Les Canadiens ont fait de lourdes pertes à la colline 62 et n'ont pas réussi à la récupérer. Cependant, la férocité de leur attaque était suffisante pour forcer les Allemands à quitter la colline 62 sans qu'aucun camp ne la contrôle.

La colline 62 est restée presque dans un état de limbes en termes de qui la contrôlait, car elle se situait entre les lignes de front alliées et allemandes, après la bataille du mont Sorrel - en fait, la colline 62 était `` No-Man's Land ''.

Les Canadiens ont perdu 1200 hommes tués et 4500 blessés ou disparus à la colline 62.

Les pertes canadiennes sont commémorées au Mémorial canadien. Ceci est approché via Canadalaan, qui se traduit par «Canada Avenue» et il est bordé d'érables canadiens.

L'inscription sur le mémorial indique: «Ici, au mont Sorrel et sur la ligne allant de Hooge à Saint-Éloi, le Corps canadien a combattu pour la défense d'Ypres, d'avril à août 1916».

La colline 62, comme la colline 60, tire son nom des contours qui la marquaient sur les cartes des tranchées alliées utilisées à l'époque.

Voir la vidéo: Turó Colina Hill Colline 62 (Septembre 2020).