Podcasts sur l'histoire

Les prisonniers fédéraux arrivent à Alcatraz

Les prisonniers fédéraux arrivent à Alcatraz

Un groupe de prisonniers fédéraux classés comme « les plus dangereux » arrive sur l'île d'Alcatraz, un affleurement rocheux de 22 acres situé à 1,5 mille au large de la baie de San Francisco, le 11 août 1934. Les condamnés, les premiers prisonniers civils à être logés dans le nouveau pénitencier de haute sécurité - a rejoint quelques dizaines de prisonniers militaires restants de l'époque de l'île en tant que prison militaire américaine.

LIRE LA SUITE: 10 choses que vous ne savez peut-être pas sur Alcatraz

Alcatraz était un paradis inhabité pour les oiseaux de mer lorsqu'il a été exploré par le lieutenant espagnol Juan Manuel de Ayala en 1775. Il l'a nommé Isla de los Alcatraces, ou « l'île des pélicans ». Fortifiée par les Espagnols, Alcatraz est vendue aux États-Unis en 1849. En 1854, elle a la particularité d'abriter le premier phare de la côte californienne. À partir de 1859, un détachement de l'armée américaine y était en garnison et, à partir de 1868, Alcatraz était utilisé pour abriter des criminels militaires. En plus des soldats américains récalcitrants, les prisonniers comprenaient des éclaireurs indiens rebelles, des soldats américains combattant aux Philippines qui avaient déserté pour la cause philippine et des civils chinois qui avaient résisté à l'armée américaine pendant la rébellion des Boxers. En 1907, Alcatraz a été désignée branche du Pacifique de la prison militaire des États-Unis.

En 1934, Alcatraz est devenu un pénitencier fédéral de haute sécurité conçu pour détenir les prisonniers les plus dangereux du système pénal américain, en particulier ceux qui ont un penchant pour les tentatives d'évasion. Le premier envoi de prisonniers civils est arrivé le 11 août 1934. Plus tard ce mois-là, d'autres cargaisons sont arrivées, avec, entre autres condamnés, le tristement célèbre gangster Al Capone. En septembre, George "Machine Gun" Kelly, une autre sommité du crime organisé, a atterri à Alcatraz.

Dans les années 1940, un célèbre prisonnier d'Alcatraz était Richard Stroud, le « Homme aux oiseaux d'Alcatraz ». Meurtrier condamné, Stroud a écrit une importante étude sur les oiseaux alors qu'il était détenu à l'isolement dans la prison de Leavenworth au Kansas. Considéré comme extrêmement dangereux en raison de son meurtre en 1916 d'un garde à Leavenworth, il a été transféré à Alcatraz en 1942. Stroud n'a pas été autorisé à poursuivre ses recherches sur les oiseaux à Alcatraz.

Bien que quelque trois douzaines aient tenté, aucun prisonnier n'était connu pour s'être échappé avec succès de "The Rock". Cependant, les corps de plusieurs évadés que l'on croyait noyés dans les eaux dangereuses de la baie de San Francisco n'ont jamais été retrouvés. L'histoire de l'évasion en 1962 de trois de ces hommes, Frank Morris et les frères John et Clarence Anglin, a inspiré le film de 1979 Évadez-vous d'Alcatraz. Un autre prisonnier, John Giles, a fait une promenade en bateau jusqu'au rivage en 1945, vêtu d'un uniforme de l'armée qu'il avait volé pièce par pièce, mais il a été interrogé par un officier suspect après avoir débarqué et renvoyé à Alcatraz. Un seul homme, John Paul Scott, aurait atteint le continent à la nage, mais il est arrivé à terre épuisé et en hypothermie au pied du Golden Gate Bridge. La police l'a trouvé inconscient et en état de choc.

En 1963, le procureur général des États-Unis, Robert F. Kennedy, a ordonné la fermeture d'Alcatraz, invoquant le coût élevé de son entretien. Au cours de ses 29 années d'existence, Alcatraz a abrité plus de 1 500 condamnés. En mars 1964, un groupe d'Indiens Sioux occupa brièvement l'île, citant un traité de 1868 avec les Sioux autorisant les Indiens à revendiquer toute « terre gouvernementale inoccupée ». En novembre 1969, un groupe de près de 100 étudiants et militants indiens a commencé une occupation plus prolongée de l'île, y restant jusqu'à ce qu'ils soient chassés par les maréchaux fédéraux en juin 1971.

En 1972, Alcatraz a été ouvert au public dans le cadre de la nouvelle zone de loisirs nationale du Golden Gate, qui est entretenue par le National Park Service. Plus d'un million de touristes visitent l'île d'Alcatraz et l'ancienne prison chaque année.

LIRE LA SUITE: Escape From Alcatraz, 1962


De temps en temps : l'île d'Alcatraz

Pour ceux qui ne connaissent que la version hollywoodienne, la riche histoire d'Alcatraz est surprenante. Forteresse de la guerre de Sécession, prison fédérale tristement célèbre, sanctuaire d'oiseaux, premier phare de la côte ouest et berceau du mouvement American Indian Red Power ne sont que quelques-unes des histoires fascinantes du Rocher. L'île d'Alcatraz est un monument historique national désigné pour sa contribution importante à l'histoire de la nation.

Cliquez et faites glisser le cercle central d'avant en arrière pour comparer l'image d'hier et d'aujourd'hui.

"Ils ont fait de nombreuses promesses, mais n'en ont tenu qu'une.
Ils ont promis de prendre notre terre, et ils l'ont prise."

Alcatraz a été fermée sur ordre du procureur général Robert F. Kennedy en 1963. Le 20 novembre 1969, un groupe de 93 Indiens d'Amérique a débarqué à Alcatraz, a revendiqué l'île comme propriété indienne en vertu du traité de 1868 qui autorisait les Indiens à s'approprier les terres fédérales excédentaires. Ils ont proposé d'acheter l'île pour « 24 $ en perles de verre et tissu rouge ». En réponse, l'administration Nixon a décidé de laisser les occupants tranquilles, essayant de négocier leur départ. La population est passée à plus de 600 personnes, a formé un conseil d'administration, a établi une clinique, une cuisine et une école primaire. Ils étaient soutenus par des militants faisant la navette depuis San Francisco et ont reçu la visite de célébrités telles qu'Anthony Quinn, Jane Fonda et Merv Griffin. Cependant, alors que les étudiants et les organisateurs du mouvement ont dû quitter l'île pour retourner à l'école, « des photographes indépendants et des hippies » ont remplacé les militants, attirés par la vie sans loyer. En janvier 1970, la fille de l'organisateur Richard Oakes est décédée de l'un des immeubles d'habitation. Il a ensuite quitté l'île et l'organisation a commencé à s'effondrer. Le gouvernement a coupé toute électricité sur l'île en mai et quelques semaines plus tard, des incendies ont détruit plusieurs bâtiments historiques. Des maréchaux fédéraux armés ont enlevé le dernier des résidents en juin 1971. Cependant, le mouvement a inspiré un mouvement plus large des Indiens d'Amérique et a conduit à des protestations sur divers sites à travers le pays. Le gouvernement a suivi en restituant des millions d'acres de terres indiennes ancestrales et en adoptant plusieurs lois soutenant l'autonomie tribale.


Contenu

Le premier Européen à documenter les îles de la baie de San Francisco était l'officier de marine et explorateur espagnol Juan Manuel de Ayala pendant la domination espagnole de la Californie, il a cartographié la baie de San Francisco en 1775. Il a nommé l'île de Yerba Buena comme "La Isla de los Alcatraces", qui se traduit par « l'île des fous de Bassan » mais est communément traduit par « l'île des pélicans » (le mot espagnol moderne pour « pélican » est pelicano), [7] [8] [9] [10] [11] [12] de l'espagnol archaïque alcatraz ("pélican").

L'île de Yerba Buena a été étiquetée sur la carte d'Ayala de 1775 de la baie de San Francisco comme "Isla de Alcatraces". Le nom a ensuite été appliqué à la roche maintenant connue sous le nom d'île d'Alcatraz par le capitaine Frederick W. Beechey, un officier de marine et explorateur anglais. [13]

Au fil des ans, la version espagnole "Alcatraz" est devenue populaire et est maintenant largement utilisée. En août 1827, par exemple, le capitaine français Auguste Bernard Duhaut-Cilly écrivit ". courant devant l'île d'Alcatraze (Pélicans) . couverte d'un nombre incalculable de ces oiseaux. Un coup de feu tiré sur les légions à plumes les fit s'envoler dans un grand nuage et avec un bruit d'ouragan." [14] Le pélican brun de Californie (Pelecanus occidentalis californicus) n'est pas connu pour nicher sur l'île aujourd'hui. Les Espagnols ont construit plusieurs petits bâtiments sur l'île et d'autres structures mineures. [6]

Fort d'Alcatraz Modifier

Le premier propriétaire privé enregistré de l'île d'Alcatraz est Julian Workman, à qui il a été donné par le gouverneur mexicain Pio Pico en juin 1846, étant entendu que Workman y construirait un phare. [15] Julian Workman est le nom de baptême de William Workman, copropriétaire de Rancho La Puente et ami personnel de Pio Pico. Plus tard en 1846, agissant en sa qualité de gouverneur militaire de Californie, John C. Frémont acheta l'île pour 5 000 $ au nom du gouvernement des États-Unis à Francis Temple. [6] [16] [17]

En 1850, le président Millard Fillmore a ordonné que l'île d'Alcatraz soit spécifiquement réservée aux États-Unis en tant que réserve militaire [11] à des fins militaires sur la base de l'acquisition américaine de la Californie au Mexique à la suite de la guerre américano-mexicaine. [18] Frémont s'attendait à une compensation importante pour son initiative d'achat et de sécurisation de l'île d'Alcatraz pour le gouvernement américain, mais le gouvernement américain a ensuite invalidé la vente et n'a rien payé à Frémont. Frémont et ses héritiers ont intenté une action en réparation au cours de batailles juridiques prolongées mais infructueuses qui se sont prolongées jusque dans les années 1890. [18]

Après l'acquisition de la Californie par les États-Unis à la suite du traité de Guadalupe Hidalgo (1848), qui a mis fin à la guerre américano-mexicaine, et le début de la ruée vers l'or en Californie l'année suivante, l'armée américaine a commencé à étudier la pertinence de Île d'Alcatraz pour le positionnement de batteries côtières pour protéger les approches de la baie de San Francisco. En 1853, sous la direction de Zealous B. Tower, le United States Army Corps of Engineers commença à fortifier l'île, travaux qui se poursuivirent jusqu'en 1858, lorsque la version initiale du fort Alcatraz fut achevée. La première garnison de l'île, comptant environ 200 soldats, est arrivée à la fin de cette année.

Lorsque la guerre civile américaine a éclaté en 1861, l'île a installé 85 canons (portés à 105 canons en 1866) dans des casemates autour de son périmètre, bien que la petite taille de la garnison signifiait que seule une fraction des canons pouvait être utilisée à la fois. À cette époque, il servait également d'arsenal de San Francisco pour le stockage des armes à feu afin d'éviter qu'elles ne tombent entre les mains de sympathisants confédérés. [19] Alcatraz, construit comme un « site militaire fortement fortifié sur la côte ouest », devait former un « triangle de défense » avec Fort Point et Lime Point, mais les travaux envisagés sur Lime Point n'ont jamais été construits. Le premier phare opérationnel sur la côte ouest des États-Unis a également été construit à Alcatraz. Pendant la guerre, le fort d'Alcatraz a été utilisé pour emprisonner des sympathisants confédérés et des corsaires sur la côte ouest, mais ses canons n'ont jamais tiré sur un ennemi. [20]

Les études de l'île et de ses fortifications ont inclus des études archéologiques s'appuyant sur la technologie contemporaine. En 2019, "l'archéologue de l'Université de Binghamton Timothy de Smet et ses collègues ont localisé des vestiges historiques sous l'ancienne cour de récréation du pénitencier fédéral d'Alcatraz". À l'aide de données de radar à pénétration de sol (GPR) et de géorectifications, Smet et ses collègues ont découvert des structures, y compris «une traverse de terrassement « à l'épreuve des bombes » ainsi que son tunnel de maçonnerie en brique voûté et ses conduits de ventilation sous-jacents», dans un état étonnamment bon. [21] Les archéologues ont également trouvé les restes des magasins de munitions et des tunnels sous le pénitencier qui a été construit plus tard. [22] [23]

Prison militaire Modifier

En raison de l'isolement créé par les courants froids, forts et énormes des eaux de la baie de San Francisco, Alcatraz était utilisé pour abriter des soldats condamnés pour crimes dès 1859. En 1861, le fort était la prison militaire du département du Pacifique. . Il abritait des prisonniers de guerre de la guerre civile (PG) dès cette année-là. [ citation requise ]

À partir de 1863, l'armée a également détenu des citoyens privés accusés de trahison, après la suspension de l'ordonnance d'habeas corpus aux États-Unis. Des centaines de soldats ont été entraînés sur l'île, avec plus de 350 militaires en place en avril 1961. Au fur et à mesure que les enrôlés étaient affectés à des unités, de nouvelles troupes vertes se sont présentées pour s'entraîner. Au début de 1865, le nombre d'hommes atteint 433, l'apogée de la guerre. [24]

Au cours de l'ère de la guerre civile, des changements rapides dans l'artillerie et la fortification ont été générés. Les défenses d'Alcatraz étaient obsolètes dans les années d'après-guerre. Des efforts de modernisation, y compris un plan ambitieux pour niveler toute l'île et construire des magasins et des tunnels souterrains à l'épreuve des obus, ont été entrepris entre 1870 et 1876 mais n'ont jamais été achevés (le soi-disant "terrain de parade" à la pointe sud de l'île représente l'étendue de l'effort d'aplatissement). [25] Au lieu de cela, l'armée a déplacé l'objectif de ses plans pour Alcatraz de la défense côtière à la détention, une tâche pour laquelle elle était bien adaptée en raison de son isolement.

En 1867, une prison en briques a été construite (auparavant les détenus étaient gardés dans le sous-sol du poste de garde), et en 1868, Alcatraz a été officiellement désignée comme centre de détention de longue durée pour les prisonniers militaires. L'installation a ensuite été fermée pour les prisonniers de guerre en 1946. Parmi les personnes incarcérées à Alcatraz se trouvaient des confédérés capturés sur la côte ouest [6] et des hommes amérindiens Hopi dans les années 1870, qui ont refusé l'ordre d'envoyer leurs enfants loin de leur famille dans des pensionnats indiens. . [26]

En 1898, en raison de la guerre hispano-américaine, la population carcérale est passée de 26 à plus de 450. De 1905 à 1907, elle était commandée par le général de l'armée américaine George W. McIver. Après le tremblement de terre de 1906 à San Francisco, les prisonniers civils ont été transférés à Alcatraz pour un confinement sûr. Le 21 mars 1907, Alcatraz a été officiellement désignée comme prison militaire de l'ouest des États-Unis, plus tard branche du Pacifique, caserne disciplinaire des États-Unis, 1915. [19]

En 1909, la construction de l'immense bloc cellulaire principal en béton, conçu par le major Reuben Turner, a commencé, qui reste l'élément dominant de l'île. Il a été achevé en 1912. [19] Pour accueillir le nouveau bloc cellulaire, la Citadelle, une caserne de trois étages, a été démolie jusqu'au premier étage, qui était au-dessous du niveau du sol. Le bâtiment avait été construit dans une fosse excavée, créant un fossé sec défensif. Le premier étage a été incorporé comme sous-sol au nouveau bloc cellulaire, donnant lieu à la légende populaire des « donjons » sous le bloc cellulaire principal. La caserne disciplinaire américaine a été désactivée en octobre 1933 et transférée au Bureau of Prisons. [19]

Pendant la Première Guerre mondiale, la prison a été utilisée pour détenir des objecteurs de conscience, dont Philip Grosser, qui a écrit une brochure intitulée L'île du diable de l'Oncle Sam sur ses expériences. [27]

Pénitencier fédéral d'Alcatraz Modifier

Les casernes disciplinaires américaines d'Alcatraz ont été acquises par le ministère de la Justice des États-Unis le 12 octobre 1933, et l'île a été désignée comme prison fédérale en août 1934. Alcatraz a été conçue pour détenir des prisonniers qui causaient continuellement des problèmes dans d'autres prisons fédérales. [28] À 9 h 40 le 11 août 1934, le premier lot de 137 prisonniers est arrivé à Alcatraz, arrivant par chemin de fer du pénitencier américain de Leavenworth, Kansas à Santa Venetia, Californie. Ils ont été escortés à Alcatraz, menottés dans des autocars de haute sécurité et gardés par 60 agents spéciaux du FBI, des maréchaux américains et des responsables de la sécurité ferroviaire. [6] [29]

La plupart des prisonniers étaient des braqueurs de banque et des meurtriers notoires. [6] La prison avait initialement un personnel de 155 personnes, dont le premier directeur James A. Johnston et le directeur adjoint J. E. Shuttleworth, tous deux considérés comme des « hommes de fer ». [6] Le personnel était hautement qualifié en matière de sécurité, mais pas de réadaptation. [6]

Pendant les 29 années d'utilisation, la prison a détenu certains des criminels les plus notoires de l'histoire américaine, [6] qui comprenaient des gangsters tels qu'Al Capone, Robert Franklin Stroud (le "Birdman d'Alcatraz"), George "Machine Gun" Kelly, Bumpy Johnson, les terroristes politiques Rafael Cancel Miranda (un membre du Parti nationaliste portoricain qui a attaqué le Capitole des États-Unis en 1954), [30] et d'autres : Mickey Cohen, Arthur R. "Doc" Barker et Alvin " Creepy" Karpis (qui a passé plus de temps à Alcatraz que tout autre détenu). Il a également fourni des logements au personnel du Bureau des prisons et à leurs familles.

Au cours de ses 29 années de fonctionnement, le pénitencier a affirmé qu'aucun prisonnier n'avait réussi à s'évader. Au total, 36 prisonniers ont fait 14 tentatives d'évasion, deux hommes ont tenté deux fois 23 ont été capturés vivants, six ont été tués par balle lors de leur évasion, deux se sont noyés et cinq sont répertoriés comme "disparus et présumés noyés". [31] L'incident le plus violent s'est produit le 2 mai 1946, lorsqu'une tentative d'évasion ratée de six prisonniers a conduit à la bataille d'Alcatraz. La plus célèbre est peut-être l'évasion complexe réalisée le 11 juin 1962 par Frank Morris, John Anglin et Clarence Anglin, les trois hommes se seraient noyés lors de leur tentative. Contrairement à la croyance populaire, il était possible de s'échapper et de nager jusqu'au rivage. [32]

Bien que la plupart des hommes aient été capturés ou noyés avant d'atteindre le rivage, en 1962, le prisonnier John Paul Scott s'est échappé et a atteint le rivage. Cependant, en atteignant le rivage, il était si fatigué qu'il a été retrouvé inconscient par la police et en état de choc hypothermique. Le triathlon annuel Escape from Alcatraz comprend une nage obligatoire depuis l'île à travers les 1,5 miles jusqu'au rivage. [33]

Fermeture de la prison Modifier

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles Alcatraz a fermé en tant que pénitencier en 1963 : Le pénitencier a coûté beaucoup plus cher à faire fonctionner que les autres prisons (près de 10 $ par prisonnier par jour, contre 3 $ par prisonnier par jour à Atlanta) [34] un demi-siècle de sel la saturation en eau avait gravement érodé les bâtiments et trois personnes s'étaient échappées en 1962. Après sa fermeture, George Moscone a reçu des propositions publiques pour réutiliser l'île d'Alcatraz. [35]

Occupation amérindienne Modifier

L'île d'Alcatraz a été occupée par des activistes amérindiens pour la première fois le 8 mars 1964. La manifestation, proposée par l'activiste Lakota Sioux Belva Cottier et rejointe par environ 35 autres, a duré quatre heures et a été rapportée par, entre autres, le Chronique de San Francisco et le Examinateur de San Francisco. [36]

À partir du 20 novembre 1969, un groupe d'Amérindiens appelés United Indians of All Tribes, principalement des étudiants universitaires de San Francisco, a occupé l'île pour protester contre les politiques fédérales liées aux Indiens d'Amérique. Certains d'entre eux étaient des enfants d'Amérindiens qui s'étaient installés dans la ville dans le cadre de la politique de licenciement des Indiens du Bureau des Affaires indiennes (BIA), qui était une série de lois et de politiques visant à l'assimilation des Amérindiens dans la société américaine traditionnelle. Il a encouragé les Amérindiens à quitter les réserves indiennes et à s'installer dans les villes pour profiter des opportunités de santé, d'éducation et d'emploi. Un certain nombre d'employés du Bureau des affaires indiennes occupaient également Alcatraz à cette époque, dont Doris Purdy, une photographe amateur, qui a ensuite produit des images de son séjour sur l'île. [37]

Les occupants, qui sont restés sur l'île pendant près de deux ans, ont exigé que les installations de l'île soient adaptées et de nouvelles structures construites pour un centre éducatif indien, un centre écologique et un centre culturel. Les Indiens d'Amérique ont revendiqué l'île en vertu des dispositions du traité de Fort Laramie (1868) entre les États-Unis et les Sioux. ont été acquis. Les Indiens de toutes les tribus ont revendiqué l'île d'Alcatraz par le « droit de découverte » comme l'affirme l'historien Troy R. Johnson dans L'occupation de l'île d'Alcatraz, des générations de peuples autochtones connaissaient Alcatraz au moins 10 000 ans avant qu'un Européen ne connaisse une partie de l'Amérique du Nord. Commencée par les Indiens urbains de San Francisco, l'occupation a attiré d'autres Amérindiens de tout le pays, y compris des militants urbains de l'American Indian Movement (AIM) de Minneapolis.

Les Amérindiens ont demandé réparation pour les nombreux traités rompus par le gouvernement américain et pour les terres qui ont été prises à tant de tribus.

Au cours des dix-neuf mois et neuf jours d'occupation par les Indiens d'Amérique, plusieurs bâtiments d'Alcatraz ont été endommagés ou détruits par le feu, notamment la maison du gardien du phare, la maison du gardien, le club des officiers, [38] la salle de loisirs et la côte Quartiers de garde. L'origine des incendies est contestée. Le gouvernement américain a démoli un certain nombre d'autres bâtiments (principalement des appartements) après la fin de l'occupation. Des graffitis de la période de l'occupation amérindienne sont encore visibles à de nombreux endroits de l'île. [39]

Pendant l'occupation, le président Richard Nixon a abrogé la politique de résiliation indienne, conçue par les administrations précédentes pour mettre fin à la reconnaissance fédérale de nombreuses tribus et à leur relation spéciale avec le gouvernement américain. Il a établi une nouvelle politique d'autodétermination, en partie en raison de la publicité et de la sensibilisation créées par l'occupation. L'occupation a pris fin le 11 juin 1971. [40]

Faisant partie de la zone de loisirs nationale du Golden Gate depuis 1972, toute l'île d'Alcatraz a été inscrite au registre national des lieux historiques en 1976. [2] En 1986, elle a été désignée monument historique national, la plus haute reconnaissance. [3] [41]

En 1993, le National Park Service a publié un plan intitulé Concept de développement d'Alcatraz et évaluation environnementale. [42] Ce plan, approuvé en 1980, a doublé la superficie d'Alcatraz accessible au public, afin de permettre aux visiteurs de profiter de ses paysages et de sa vie ornithologique, marine et animale. [43]

Aujourd'hui [ lorsque? ] , les groupes autochtones américains, tels que le Conseil international des traités indiens, organisent des cérémonies sur l'île, notamment leurs « Rassemblements au lever du soleil » chaque jour de Colomb et le jour de Thanksgiving. [ citation requise ]

Vers 2007, la Global Peace Foundation a proposé de raser la prison et de construire un centre de paix à sa place. Les partisans ont recueilli 10 350 signatures - suffisamment pour qu'il soit placé comme proposition sur les scrutins primaires présidentiels à San Francisco pour le 5 février 2008. [44] Le plan proposé a été estimé à 1 milliard de dollars. Pour que le plan soit adopté, le Congrès aurait dû retirer Alcatraz du National Park Service. Les critiques du plan ont déclaré qu'Alcatraz est trop riche en histoire pour être détruite. [45] Le 6 février 2008, la Proposition C du Centre de Paix Global d'Île d'Alcatraz n'a pas réussi, avec 72% d'électeurs rejetant la proposition. [46]

L'environnement côtier de la région de la baie de San Francisco a causé la détérioration et la corrosion des matériaux de construction dans tout Alcatraz. À partir de 2011, le National Park Service a commencé d'importants travaux de rénovation sur l'île, notamment l'installation de panneaux solaires sur le toit de la cellule, la stabilisation des pentes près de la maison du gardien, ainsi que la stabilisation et la réhabilitation des murs extérieurs de la cellule.

Désormais l'une des principales attractions touristiques de San Francisco, Alcatraz attirait quelque 1,7 million de visiteurs par an, selon un rapport de 2018. [47] Les visiteurs arrivent par ferry, exploité sous contrat par Alcatraz Cruises LLC au quai 33. [48] Le rapport de 2018 indiquait que « les anciens bâtiments de la prison sont conservés et améliorés du point de vue sismique et que des zones supplémentaires de l'île sont ouvertes au public par mesure de sécurité. les dangers sont éliminés". [47] Pendant la pandémie de COVID-19, les bâtiments et l'île sont restés fermés au public pendant plus d'un an (et les services de ferry ont été suspendus), rouvrant en mars 2021. [49]

Alcatraz a accueilli plusieurs installations artistiques. En 2014, l'artiste/dissident chinois Ai Weiwei a organisé une exposition qui a exploré « les questions sur les droits de l'homme et la liberté d'expression » intitulée @Large. [50] Cette exposition comprenait des portraits Lego de prisonniers politiques célèbres. La création de l'exposition a fait l'objet d'un film documentaire 2019, Votre sincèrement. [51] En 2016, Nelson Saiers a utilisé les mathématiques et l'argot pénitentiaire comme éléments centraux dans une installation de six mois qui a attiré l'attention sur l'imposition de longues peines de prison. [52] [53]

Habitat Modifier

    . Une falaise qui, en raison de ses crevasses humides, est considérée comme un site important pour les salamandres élancées de Californie.
  • Les sommets des falaises à l'extrémité nord de l'île. Contenant un ancien bâtiment de fabrication et une place, la zone est classée comme importante pour les oiseaux nicheurs et perchés.
  • Le quartier de la centrale. Un talus escarpé où les prairies indigènes et le seigle sauvage rampant abritent un habitat pour les souris sylvestres. . L'un des seuls complexes de la baie de San Francisco, les bassins de marée de l'île ont été créés par les activités d'extraction et contiennent une variété d'espèces d'invertébrés typiques. [54]
  • Falaises occidentales et sommets de falaises. S'élevant à une hauteur de près de 100 pieds (30 m), ils offrent des sites de nidification et de repos aux oiseaux de mer, notamment les guillemots, les cormorans, les goélands de Heermann et les goélands de l'Ouest. On peut parfois apercevoir des phoques communs sur une petite plage à la base.
  • Le terrain de parade. Sculpté à flanc de colline à la fin du XIXe siècle et recouvert de gravats depuis que le gouvernement a démoli le logement des gardes en 1971, la zone est devenue un habitat et un terrain de reproduction pour les bihoreaux gris, les goélands occidentaux, les salamandres élancées et les souris sylvestres.
  • Le chemin d'agave, un sentier nommé pour sa croissance dense d'agave. Situé au sommet d'une cloison riveraine du côté sud, il offre un habitat de nidification aux bihoreaux.
  • La prison d'Alcatraz et ses environs.

Flore Modifier

Les jardins plantés par les familles du poste d'origine de l'armée, et plus tard par les familles des gardiens de prison, sont tombés à l'abandon après la fermeture de la prison en 1963. Après 40 ans, ils sont restaurés par un membre du personnel rémunéré et de nombreux bénévoles, grâce au financement de le Garden Conservancy et le Golden Gate National Parks Conservancy. Les jardins non entretenus étaient devenus très envahis par la végétation et étaient devenus un habitat de nidification et un sanctuaire pour de nombreux oiseaux. Désormais, les zones d'habitat des oiseaux sont préservées et protégées, tandis que de nombreux jardins sont restaurés dans leur état d'origine.

En nettoyant la prolifération, les travailleurs ont découvert que bon nombre des plantes d'origine poussaient là où elles avaient été plantées – certaines il y a plus de 100 ans. De nombreux hybrides de roses anciennes, dont une rose galloise (Bardou Job) que l'on croyait éteinte, ont été découverts et propagés. De nombreuses espèces de roses, de plantes succulentes et de géraniums poussent parmi les pommiers et les figuiers, les bancs de pois de senteur, les jardins bien entretenus de fleurs à couper et les sections sauvagement envahies d'herbes indigènes avec des mûres et des chèvrefeuilles.

L'île d'Alcatraz apparaît souvent dans les médias et la culture populaire, notamment dans les films datant de 1962 : Le livre d'eli (2010), X-Men: L'Affrontement final (2006), Attrape-moi si tu peux (2002), Le Rocher (1996), Meurtre dans le premier (1995), Évadez-vous d'Alcatraz (1979), L'exécutant (1976), À bout portant (1967) , Birdman d'Alcatraz (1962) et la série télévisée 2012 de J. J. Abrams Alcatraz.

Il a également été présenté dans le Yu-Gi-Oh ! Duel de monstres anime, dans le livre Al Capone fait mes chemises, dans le jeu vidéo Patineur professionnel de Tony Hawk 4 comme niveau jouable. Il est également présenté comme une piste de course jouable dans le jeu vidéo de course d'arcade de 1997 San Francisco Rush the Rock - Édition Alcatraz. Alcatraz a également été souvent décrite comme un refuge ou une base d'opérations dans de nombreux films post-apocalyptiques, tels que Le livre d'eli.

Alcatraz a été présenté dans le jeu vidéo Appel de devoir black ops II dans une carte de survie zombie téléchargeable appelée "Mob of the Dead" dans laquelle les joueurs peuvent explorer la cellule principale, le quai des bateaux et une zone fictive appelée les catacombes qui traverse l'île. Un segment de Cellhouse d'Alcatraz fait une brève apparition dans Call of Duty : Black Ops III dans la carte de survie des zombies téléchargeable "Revelations". La carte a ensuite été remasterisée en Call of Duty : Black Ops 4 le mode zombie en tant que « Blood of the Dead » dans lequel la zone jouable de la carte a été étendue pour inclure le bâtiment des industries modèles, le bâtiment des nouvelles industries et la maison du gardien.

Alcatraz apparaît même dans L'alchimiste et La sorcière par l'auteur Michael Scott et est représenté comme une prison pour l'immortelle Pernelle Flamel.

Alcatraz est présenté dans l'épisode "Bird Mummy of Alcatraz" dans le programme pour enfants, Momies vivantes ! et a également été présenté dans une mission dans le jeu vidéo Chiens de garde 2. Alcatraz est également présenté comme une carte téléchargeable dans le jeu vidéo Les évadés.

Évadez-vous d'Alcatraz et Le Rocher sont deux films qui montrent à quel point l'île est incontournable. Évadez-vous d'Alcatraz est basé sur l'histoire vraie de quelques détenus essayant de fuir l'île. Le Rocher d'autre part, ne représente que la vie à Alcatraz. [55]

Un panorama d'Alcatraz vu de la baie de San Francisco, face à l'est. Sather Tower et UC Berkeley sont visibles en arrière-plan sur la droite. (Faites glisser l'image vers la gauche et la droite pour afficher le panorama complet.)

Vue différente du château d'eau construit en 1940.

Maison utilitaire d'Alcatraz et cheminée de centrale électrique, construites en 1939.

School House (bâtiment de deux étages au milieu) et le Atelier de réparation électrique (au premier plan) construit dans les années 1930.


Le personnel

Le personnel et les familles du Bureau des prisons étaient également hébergés sur l'île d'Alcatraz. Ils sont arrivés sur l'île début février, parmi eux Loring O. Mills, greffier en chef par intérim. En juin 1936, 52 familles vivaient sur l'île d'Alcatraz, dont 126 femmes et enfants.

Dr George Hess du Service de santé publique des États-Unis a été nommé médecin-chef de la prison et Dr Edward W. Twitchell est devenu consultant en psychiatrie pour Alcatraz en janvier 1934. Les installations de l'hôpital ont été vérifiées par trois fonctionnaires de l'hôpital marin de San Francisco.


Pour les types désespérés ou irrécupérables Pénitencier fédéral des États-Unis d'Alcatraz


Quand Alcatraz est devenu un pénitencier, le Bureau of Prisons a géré cinq autres établissements similaires aux États-Unis : à Atlanta, Leavenworth, Leavenworth Annex, North Eastern (Lewisburg, Pennsylvanie) et McNeil Island (près de Tacoma, Washington). En outre, le Bureau a administré l'hôpital pour délinquants défectueux, Springfield, Missouri trois maisons de correction, un camp de correction pour les camps de prisonniers et pour les prisons fédérales. Ce serait principalement dans les pénitenciers que les récidivistes seraient tirés pour Alcatraz. Dès octobre 1933, le directeur Bates écrivit aux gardiens de Leavenworth, McNeil Island et Atlanta, leur demandant de préparer des listes d'hommes qui pourraient être classés comme désespérés ou difficiles, ce qui serait « approprié » pour le transfert d'Alcatraz.

Malgré tous les efforts possibles du Bureau des prisons pour ne donner absolument aucune information concernant les prisonniers individuels à la presse, le San Francisco Chronicle a annoncé en janvier 1934 que parmi les premiers prisonniers à venir à Alcatraz seraient Al (Scarface) Capone, et George (Machine Gun) Kelly et Harvey Bailey, les deux tristement célèbres ravisseurs de l'Oklahoma. Ni à l'époque, ni dans les cas ultérieurs, le directeur Johnston n'a confirmé ou infirmé qui est attendu comme « invité permanent » sur le rocher. Dans ce cas, le journal avait raison, les trois hommes y occuperaient des cellules avant la fin de l'année.

Les premiers prisonniers étaient, bien sûr, les 32 hommes débraillés que l'armée avait laissés derrière eux. Le directeur Johnston les prit officiellement en charge le 1er juillet 1934, même s'il s'occupait déjà d'eux depuis le départ de l'armée le 19 juin. L'origine exacte du premier vrai prisonnier fédéral n'a pas encore été déterminée. Mais le 3 août, le San Francisco Chronicle titrait : « Le prisonnier numéro 1 dessine une cellule sur l'île d'Alcatraz, écrivain de chèques, ancien garde de l'armée, premier criminel de l'île du diable. L'article disait que Robert Bradford Moxon avait été installé la veille en tant que prisonnier numéro un (il n'était pas le prisonnier numéro un était un homme de l'armée restant), et qu'il trouverait qu'Alcatraz était comme chez lui puisqu'il y avait été posté en tant que guard during military prison days. Indeed, the first prisoner on the list after the Army holdovers was Moxon, five years for violation of postal laws.

The first group of prisoners to come from another federal penitentiary arrived from McNeil Island, Washington, on August 11, 1934. This small body of 14 men allow Johnston to practice the method of handling incoming prisoners that he had worked out in advance. The first rule of this procedure secrecy, to keep the press in the dark.

The train carrying the prisoners arrived at Oakland at 9:40 am. The special car was detached from the train and run on a sidetrack to a freight wharf some distance from the regular ferry ship. The launch General McDowell came alongside the wharf. The prisoners were handcuffed in pairs and the pairs were linked together with chain. They stepped from the car and walked the ten feet to the gangplank. On board they were herded into the cabin at the stern of the boat.

At Alcatraz, the handcuffed men walked into the dock between two rows of guards, and then marched in pairs, flanked by guards, to the rear gate, through the yard and into the cell house. Guards searched them, and then removed the handcuffs and chains. The men were given their prison numbers and assigned their cells. A guard then escorted each prisoner to the basement bathhouse.

The prisoner was stripped and, after the doctor had examined orifices for smuggled "dope," he showered. Finally, each man was locked in his cell and he "named and numbered ticket" was placed in a holder on the cell door. Johnston wired the director: "Fourteen crates furniture from McNeil received in good condition. Now installed." Everything had gone smoothly.

Within four days the San Francisco Chronicle discovered that 14 prisoners had arrived. Somehow it learns correctly the names of two of the men, but erroneously listed a third name it was not a member of the group. The warden at McNeil Island later sent Johnston a brief biography of each man showing why he been selected for transferred Alcatraz. All this report will not consider the federal prisoners incarcerated on Alcatraz individually, the wardens comments are some ricer to show the kind of men for whom the rock was reserved:

Elmer Cole: Sentenced to 10 years for counterfeiting and escape escape from McNeil Island once. Recently, while in the hospital, he sawed the bars but was discovered. He is an agitator and very desperate.

Verrill Rapp: Sentenced to four years wanted for assault on a police officer and breaking jail. He had a clean record McNeil, but would be a leader in any escape.

Frank Souza: Sentenced 10 years for counterfeiting, very surly and an agitator. He is desperate will do anything to gain freedom.

Perry Reynolds: Sentenced to 10 years for larceny wanted for robbery at Fort Lewis. His record is good, but will take desperate chances.

Hal Fernandez: Sentenced to three years for larceny wanted by Washington state prison as a parole violator. He was sentenced from Alaska, and escape from Marshal by leaping overboard en route from Alaska. He is a leader who will take desperate chances.

Joseph Burke: Sentenced to 25 years for violation of postal laws he is an agitator and is desperate.

Harry Dean: sentenced to 25 years for violation of postal laws and assault. He is an agitator is very desperate.

William E. Boyd: Sentenced to five years for impersonating a federal officer he is a bad agitator and is always in trouble. Recently shotgun shells and a piece of pipe design for a shotgun were found on him. He planned a mass escape by shooting the guard in the tower and taking a powerboat.

James Walsh: Sentenced to life for murder. He is a bad agitator and is always in trouble. He was in the plot with Boyd and will kill to escape.

Mark Smith: Sentenced to three years for post office robbery and larceny. He is wanted and is a desperate man he crashed through the prison gate of the truck.

John Stadig: Sentenced to six years for counterfeiting and was with Smith in the escape attempt.

George W. Kerr: Sentenced to 27 years for postal robbery. He is desperate and was involved in a plot for mass escape.

Edward Wutke: Sentenced to 27 years for murder and was involved in a plot for mass escape.

Edgar R. Lewis: Sentenced to 11 years for post office robbery and counterfeiting. He is as slippery as an eel and escaped from the U.S. Marshal three times on his way to prison. He was in a plot for mass escape and is very dangerous.

Shortly after the arrival of the McNeil prisoners, Attorney General Homer S. Cummings inspected the prison in the company of Mayor Rossi and Chief of Police Quinn of San Francisco. On this occasion photographers and reporters were allowed to accompany the visitors. The Chronicle described the cells as being 8 x 4', equipped with a steel cot that folded against the wall, two seat like steel shelves, a narrow steel shelf with three hooks for clothes, a toilet, and a small basin.


On this day in history: Federal prisoners land on Alcatraz

A group of federal prisoners classified as “most dangerous” arrives at Alcatraz Island, a 22-acre rocky outcrop situated 1.5 miles offshore in San Francisco Bay. The convicts–the first civilian prisoners to be housed in the new high-security penitentiary–joined a few dozen military prisoners left over from the island’s days as a U.S. military prison. Alcatraz was an uninhabited seabird haven when it was explored by Spanish Lieutenant Juan Manuel de Ayala in 1775. He named it Isla de los Alcatraces, or “Island of the Pelicans.” Fortified by the Spanish, Alcatraz was sold to the United States in 1849. In 1854, it had the distinction of housing the first lighthouse on the coast of California. Beginning in 1859, a U.S. Army detachment was garrisoned there, and from 1868 Alcatraz was used to house military criminals. In addition to recalcitrant U.S. soldiers, prisoners included rebellious Indian scouts, American soldiers fighting in the Philippines who had deserted to the Filipino cause, and Chinese civilians who resisted the U.S. Army during the Boxer Rebellion. In 1907, Alcatraz was designated the Pacific Branch of the United States Military Prison.In 1934, Alcatraz was fortified into a high-security federal penitentiary designed to hold the most dangerous prisoners in the U.S. penal system, especially those with a penchant for escape attempts. The first shipment of civilian prisoners arrived on August 11, 1934. Later that month, more shiploads arrived, featuring, among other convicts, infamous mobster Al Capone. In September, George “Machine Gun” Kelly, another luminary of organized crime, landed on Alcatraz.In the 1940s, a famous Alcatraz prisoner was Richard Stroud, the “Birdman of Alcatraz.” A convicted murderer, Stroud wrote an important study on birds while being held in solitary confinement in Leavenworth Prison in Kansas. Regarded as extremely dangerous because of his 1916 murder of a guard at Leavenworth, he was transferred to Alcatraz in 1942. Stroud was not allowed to continue his avian research at Alcatraz.

Although some three dozen attempted, no prisoner was known to have successfully escaped “The Rock.” However, the bodies of several escapees believed drowned in the treacherous waters of San Francisco Bay were never found. The story of the 1962 escape of three of these men, Frank Morris and brothers John and Clarence Anglin, inspired the 1979 film Escape from Alcatraz. Another prisoner, John Giles, caught a boat ride to the shore in 1945 dressed in an army uniform he had stolen piece by piece, but he was questioned by a suspicious officer after disembarking and sent back to Alcatraz. Only one man, John Paul Scott, was recorded to have reached the mainland by swimming, but he came ashore exhausted and hypothermic at the foot of the Golden Gate Bridge. Police found him lying unconscious and in a state of shock.

In 1963, U.S. Attorney General Robert F. Kennedy ordered Alcatraz closed, citing the high expense of its maintenance. In its 29-year run, Alcatraz housed more than 1,500 convicts. In March 1964 a group of Sioux Indians briefly occupied the island, citing an 1868 treaty with the Sioux allowing Indians to claim any “unoccupied government land.” In November 1969, a group of nearly 100 Indian students and activists began a more prolonged occupation of the island, remaining there until they were forced off by federal marshals in June 1971.

In 1972, Alcatraz was opened to the public as part of the newly created Golden Gate National Recreation Area, which is maintained by the National Park Service. More than one million tourists visit Alcatraz Island and the former prison annually.


Military garrison

The first official owner of the island was Julian Workman. Julian was given the island by Mexican governor Pio Pico in June 1846. In exchange Workman agreed to build a lighthouse on it. Julian Workman is the baptismal name of William Workman, co-owner of Rancho La Puente and personal friend of Pio Pico. In 1846, while acting as Military Governor of California, John C. Fremont, champion of Manifest Destiny and leader of the Bear Flag Republic, bought the island for $5,000 in the name of the United States government from Francis Temple. In 1850, current President Millard Fillmore ordered that Alcatraz Island be set aside specifically as a United States military reservation, for military purposes based upon the U.S. acquisition of California from Mexico following the Mexican-American War. Fremont had expected a large compensation for his initiative in purchasing and securing Alcatraz Island for the U.S. government, but the U.S. government later invalidated the sale and paid Fremont nothing. Following the denial of compensation, Fremont and his heirs later sued for compensation during a series of unsuccessful legal battles that went into the 1890s.

Soon after adopting California into the United States as a result of the Treaty of Guadalupe Hidalgo (1848) which ended the Mexican-American War, and the onset of the California Gold Rush the following year, the U.S. Army began studying the suitability of Alcatraz Island for the positioning of coastal batteries to defend the San Francisco Bay. In 1853, under the direction of Zealous B. Tower, the United States Army Corps of Engineers began fortifying the island, work which continued until 1858, eventuating in Fortress Alcatraz. The island’s first garrison at Camp Alcatraz, numbering about 200 soldiers and 11 cannons.


1861


Apprendre encore plus

  • Search Chronicling America, the historic American newspapers database, to find articles on Duke Kahanamoku’s athletic feats. For example, read the Honolulu Star-Bulletin article about the celebrations when Kahanamoku arrived back in Hawaii after the 1912 Olympics. More articles about the Olympics are highlighted in Olympics: Topics in Chronicling America.
  • A search across the Library’s digital collections on the word surf reveals images such as the Surf Club in Atlantic Beach on Long Island, New York, and notated music for the 1876 song “Surf”. Library of Congress films and videos on the term surf to find early silent films such as Surf at Monterey.
  • Learn more about the Hawaiian islands by searching on the terms Hawaii et Honolulu in the Historic American Buildings Survey/Historic American Engineering Record/Historic American Landscapes Survey Collection.
  • The Hawaii: State Resource Guide compiles resources found throughout the collections of the Library of Congress and includes a print bibliography and a select list of external resources.
  • Find out more about surfing royalty, Duke Kahanamoku, and the state of Hawaii through America’s Story from America’s Library.
  • Find a number of references to the islands through a search on the term Hawaii in “California as I Saw It”: First-Person Narratives of California’s Early Years, 1849 to 1900. Read, for example, Golden Dreams and Waking Realities, written by Englishman William Shaw, which depicts a fast-changing Hawaii immediately following the 1849 California gold rush.
  • Rechercher sur Olympic games, surfing, et Duke Kahanamoku in the Prints & Photographs Online Catalog for more images.

August 11, 1934: Welcome to The Rock Federal Prison at Alcatraz Opens

On August 11, 1934, the Federal Penitentiary located on the island of Alcatraz in San Francisco Bay opened for civilian prisoners. Despite its exotic-sounding name, Alcatraz was a state-of-the-art maximum security prison designed to hold the toughest, most dangerous prisoners.

Creuser plus profond

Some of the desperadoes held there included: Al “Scarface” Capone “Doc” Barker Robert Stroud (aka “The Bird Man of Alcatraz”) “Bumpy“ Johnson (aka “The Godfather of Harlem“) “Whitey” Bulger Alvin “Creepy” Karpis and “Machine Gun” Kelly. Apparently having a nickname was a good way to end up on “The Rock!”

Considered to be escape-proof, the prison could only hold 312 prisoners at a time. Over the years, 36 of them tried to escape in 14 separate attempts. Officially, none of those attempts were successful it was simply impossible to survive the cold rough waters of the Bay while swimming to the mainland. A total of 6 prisoners were shot while trying to escape, 2 drowned, and 5 are assumed to have drowned. 3 prisoners were never seen again, as depicted in the 1979 movie Escape From Alcatraz, starring Clint Eastwood.

Assumed to have drowned, authorities do not really know what happened to the fleeing felons, and it is possible that they actually survived their escape. An escape attempt of 6 inmates in 1946 resulted in the death of 2 guards, and in a situation that became known as “The Battle of Alcatraz,” the Marines had to intervene in order to regain control. Three of the prisoners were killed and another was injured, while 17 guards had been injured in addition to the 2 who were killed.

Closed in 1963 after only 29 years of operation, Alcatraz had been under fire for the extremely high cost of housing each prisoner and for the inadequate conditions. Despite its relative newness, the usual cell measured only 9 by 5 feet! Crammed into that tiny area was a bed, a wash basin and a toilet. Five special cells designated for punishment were dubbed “the hole.” With a reputation as a brutal, miserable place to be held, Federal prisoners were often threatened to be sent to Alcatraz if they did not cooperate or behave well.

Today, a million-and-half people visit the island and prison, making it a major tourist destination. Some consider it the most haunted place in America the Native Americans from the area had also considered the island haunted. ( History and Headlines Note: Native Americans occupied Alcatraz for 19 months from 1969 to 1971 as part of a protest during a movement of Native American activism.) Other movies featuring Alcatraz include: The Bird Man of Alcatraz (1962), starring Burt Lancaster Le Rocher (1996), starring Sean Connery and Nicholas Cage and Murder in the First (1995). Même Dirty Harry, himself, had to rescue the mayor of San Francisco from terrorists on Alcatraz in The Enforcer (1976). Alcatraz has also been the subject of television shows, notably the 2012 series Alcatraz. It is featured in numerous video games, comic books, non-fiction works and in a surprising amount of songs and other assorted references. Question pour les étudiants (et abonnés) : Quel est ton favorite Alcatraz movie? Feel free to let us know in the comments section below this article.

Si vous avez aimé cet article et souhaitez recevoir une notification de nouveaux articles, n'hésitez pas à vous abonner à Histoire et titres en nous aimant sur Facebook et devenir l'un de nos mécènes !

Votre lectorat est très apprécié !

Preuve historique

For more on Alcatraz in popular culture, please watch…

Bay, Michael and John Schwartzman, dir. Le Rocher. HOLLYWOOD PICTURES, 1997. DVD.

Siegel, Don, dir. Escape From Alcatraz. Warner Bros., 1999. DVD.

The featured image in this article, a photograph by Don Ramey Logan (1961–) of Alcatraz Island, is licensed under the Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license.

You can also watch a video version of this article on YouTube:

À propos de l'auteur

Le major Dan est un vétéran à la retraite du Corps des Marines des États-Unis. Il a servi pendant la guerre froide et a voyagé dans de nombreux pays à travers le monde. Avant son service militaire, il est diplômé de l'Université d'État de Cleveland, après une spécialisation en sociologie. Après son service militaire, il a travaillé comme policier et a finalement obtenu le grade de capitaine avant de prendre sa retraite.


Alcatraz - An Island's History

Alcatraz, the small island in San Francisco Bay, received its name in 1775 from the Spanish explorer Juan Manuel de Ayala. He christened the land La Isla de los Alcatraces, which translates to Island of the Pelicans. He had no interest, as it was uninhabited, barren ground with minimal vegetation and treacherous, icy currents.

Having little to offer, Alcatraz was left on its own for another 72 years. In 1847, the U.S. Army claimed the island for use as a military fortification. Within a year, U.S. Army engineers were hard at work constructing both a military fortress and the Pacific Coast's first operating lighthouse.

Once completed, the fortress of Alcatraz became a symbol of military strength. Its features included long-range iron cannons and four 36,000 pound, 15-inch Rodman guns, which were capable of sinking hostile ships as much as three miles away. While the image of Alcatraz lived up to its reputation, the only round ever shot came from one 400-pound cannon. This was aimed at an unidentified ship, which it missed. Within 20 years, the rapid modernization of weaponry rendered Army defenses on Alcatraz obsolete. Soon the Army began rethinking uses for their island.

The natural isolation made Alcatraz the ideal location for an Army penitentiary. In 1861, the island began its 102-year history of housing prisoners, first as an Army penitentiary, then as a Federal prison.

Alcatraz was the Army's debut as a prison for long-term sentences. Civil War prisoners were the first to arrive. The population remained small until 1898, when the Spanish-American war brought the prisoner count from 26 to more than 450. In 1906, a catastrophic earthquake in San Francisco forced the city to evacuate hundreds of prisoners to Alcatraz. The large influx of prisoners forced building expansion. By 1912, a large, three-story cell house had been constructed on the island's central crest. The structure had almost reached full capacity by the late 1920s.

Rising operation costs led the military to close Alcatraz in 1934. Ownership of the island was handed over to the Department of Justice.

During the late 1920s and into the 1930s, the Great Depression brought an excessive crime surge. The combination of Prohibition, massive unemployment, and desperate need fostered a new era of gangsters and organized crime. This new breed of criminals had taken over large cities. Ordinary prisons were not doing a good job of keeping them behind bars. The federal government needed an "escape proof" prison, where they could lock away the worst of these bad guys. On Alcatraz, the government found exactly that.

In April 1934, contractors began work to turn the military prison into a maximum-security Federal prison. This new and improved Alcatraz was designed to hold no more than 300 prisoners. Only those convicted of federal crimes were sent to Alcatraz. These crimes included bank robbery, kidnapping, income tax evasion, draft dodging, and murders related to these crimes. The Federal prison on Alcatraz was designed strictly as a holding pen with no rehabilitative intents.

Few prisoners were sent directly to Alcatraz when sentenced at court. Inmates found their way to the island through behavior problems and escape attempts. Getting transferred out of Alcatraz was even more difficult. Parole was not an option. Inmates first had to earn their way to a different prison through good behavior.

James A. Johnston, the first of four wardens at Alcatraz, made the rules. He insisted on one guard for every three prisoners. The average ratio in other prisons at that time was one guard for every 10-13 prisoners. The inmates had no commissary. No newspapers were allowed their reading material was censored and extremely limited. They had no television and radio was banned until the mid 1950s. Inmates received no counseling and were not offered any classes or groups to join. Recreation was severely limited. Boredom was an ongoing and extreme problem for both the inmates and the prison guards.

Prisoners were allowed one visit per month, which first had to be approved by the warden. These visits lasted approximately 1 1/2 hours and were conducted through glass with the use of a telephone.

The most controversial of Johnston's rules was the "Silent System". Conversation of any sort between prisoners was forbidden. The prisoners were deprived of even the most basic human contact. Several inmates were reported to have gone insane due to this policy. Over the years, the silent system became too difficult to enforce. Four long years later, the policy was abandoned and never reinstated.

Alcatraz Federal Prison consisted of 336 cells in three cellblocks. The main corridor - dubbed Broadway - held 168 cells and stood three tiers high. Broadway offered little privacy for the inmates, as this area received the most foot traffic. However, cellblock D was by far the worst area in the prison.

Called the special treatment unit, this area was also referred to as isolation, segregation, and solitary. Five of the cells on the bottom tier earned the nickname "The Hole". Each cell contained a sink, a toilet, and a low-wattage light bulb strung from the ceiling. The solid steel door had a small insert that opened in order to push the prisoner's food through. Inmates were provided with thin mattresses for sleeping but those were removed during the day. No form of entertainment was provided or allowed. The prisoner was cut off from all human contact, suffering extreme boredom and isolation.

The strip cell was reserved for particularly difficult inmates. This was a dark, steel-encased cell with no bed, sink, or toilet. The door was solid steel that remained closed at all times. Prisoners were stripped naked and placed inside with no blankets or light. The "toilet" was a hole in the floor. A thin mattress was provided for sleeping hours, then taken away. This cell was a cold, foul, black void that was feared by even the most hardened criminals.

Time in "the hole" was not supposed to exceed 19 days and time in the strip cell was limited to two days. This standard, however, was not always adhered to. Reports were made of prisoners driven insane by the extreme sensory deprivation of the hole and the strip cell.

In its 29 years as a Federal prison, Alcatraz held 1,576 prisoners. During that time, 14 escape attempts were made by a total of 36 inmates. Of those, 21 were returned alive, two were returned and executed, seven were killed by gunfire, and one drowned and his body washed ashore.

Five prisoners, from two separate escape attempts, managed to get off the island. Ralph Roe and Theodore Cole disappeared in 1937 and Frank Morris and Clarence and John Anglin disappeared in 1962. Despite nationwide manhunts, none of these men were ever found and no bodies were recovered. Much controversy exists to this day as to whether any or all of these men made it out of the water alive.

Alcatraz's structure began to deteriorate. By the 1950s, the salt air had corroded the metal and concrete. Around 1961, the power plant began to fail, causing electrical blackouts. Plumbing pipes were cracked and major structural repair was required. During 1960-1961, the Bureau of Prisons spent $300,000 on renovations. An estimated $4 million more was needed.

Repairs were not the only factor in the high maintenance costs of Alcatraz. Because of its isolation, supplies, including water, had to be trucked in. This meant that even everyday expenses were much higher. The cost per prisoner was almost three times higher at Alcatraz that at other U.S. prisons.

By the time of the last escape attempt in 1962, the decision to close Alcatraz had already been made. Construction had begun on the U.S. Penitentiary at Marion, Illinois, the replacement for Alcatraz. On March 21, 1963, the last 27 prisoners were transferred from the island prison. Alcatraz officially closed in June of 1963.

Aside from a caretaker and his wife, Alcatraz remained a desolate place while various parties lobbied the government with development ideas. Nothing came of these ideas. Then, in 1969, a large group of American Indians landed on Alcatraz. A relatively unknown treaty with the U.S. government in the 19th century allowed Native Americans to claim abandoned Federal property. Using this treaty, the group claimed Alcatraz as "Indian Land".

The Indians had an elaborate plan for transforming Alcatraz, which included an educational Native American cultural center. Public support quickly grew, with high-profile advocates from show business as well as the Hell's Angels. This was both a blessing and a curse. The volume of visitors to the little island quickly grew overwhelming. Sadly, Alcatraz soon became a haven for the homeless and derelict population.

Before long, the Indians faced the same problems that stymied the prison administration the total absence of natural resources and the enormous expenses. A series of difficulties culminated in a fire on June 1, 1970 that burned down what had been the Warden's home, the lighthouse keeper's residence, and the officers' club. The Indian community fell apart. Approximately one year later, on June 11, 1971, Federal Marshals removed the remaining occupants from Alcatraz.

In 1972, Congress created the Golden Gate National Recreation Area, which included Alcatraz. The island opened to the public in the fall of 1973. Today Alcatraz is one of the most popular National Historic Parks, with more than one million visitors landing there each year.

Darcia Helle is a published author of mystery/suspense fiction. An avid reader and writer, Darcia immerses herself in all things crime.


Alcatraz Island is located in the San Francisco Bay, 1.25 miles (2.01 km) offshore from San Francisco, California, United States. The small island was developed with facilities for a lighthouse, a military fortification, a military prison (1868), and a federal prison from 1933 until 1963

he United States Disciplinary Barracks on Alcatraz was acquired by the United States Department of Justice on October 12, 1933, and the island became a Federal Bureau of Prisons federal prison in August 1934. Alcatraz was designed to hold prisoners who continuously caused trouble at other federal prisons. At 9:40 am in the morning of August 11, 1934, the first batch of 137 prisoners arrived at Alcatraz, arriving by railroad from the United States Penitentiary in Leavenworth, Kansas at Santa Venetia, California, before being escorted to Alcatraz, handcuffed in high security coaches and guarded by some 60 special FBI agents, U.S. Marshals and railway security officials. Most of the prisoners were notorious bank robbers and murderers. The prison initially had a staff of 155, including the first warden James A. Johnston and associate warden J. E. Shuttleworth, both considered to be "iron men". The staff were highly trained in security, but not rehabilitation.

During the 29 years it was in use, the jail held some of the most notorious criminals in American history, such as Al Capone, Robert Franklin Stroud (the Birdman of Alcatraz), George "Machine Gun" Kelly, Bumpy Johnson, Rafael Cancel Miranda (a member of the Puerto Rican Nationalist Party who attacked the United States Capitol building in 1954), Mickey Cohen, Arthur R. "Doc" Barker, James "Whitey" Bulger, and Alvin "Creepy" Karpis (who served more time at Alcatraz than any other inmate). It also provided housing for the Bureau of Prisons staff and their families.

During its 29 years of operation, the penitentiary claimed that no prisoner successfully escaped. A total of 36 prisoners made 14 escape attempts, two men trying twice 23 were caught alive, six were shot and killed during their escape, two drowned, and five are listed as "missing and presumed drowned". The most violent occurred on May 2, 1946, when a failed escape attempt by six prisoners led to the Battle of Alcatraz.

List of site sources >>>


Voir la vidéo: La vie en prison Action Film Complet En Français (Janvier 2022).