Palais Pitti

Le Palazzo Pitti, traduit par le palais Pitti, est un bâtiment incroyablement grand à Florence, en Italie, construit à l'origine en 1457 pour Luca Pitti. Déterminé à ne pas se laisser distancer par la famille régnante des Médicis, Pitti, qui était un banquier aisé, voulait s'assurer que sa maison était aussi grande et impressionnante que possible. Le résultat fut le Palazzo Pitti.

Malheureusement pour les héritiers de Pitti, la tâche d'essayer de surpasser les Médicis s'est avérée trop chère et en 1549, ils n'ont finalement eu d'autre choix que de vendre le Palais Pitti à nul autre que les Médicis eux-mêmes. Il est devenu non seulement la résidence principale des Médicis, mais aussi celle de chaque famille florentine régnante.

Aujourd'hui, le Palazzo Pitti abrite un certain nombre de musées, dont les appartements royaux du XVIIe siècle richement décorés de fresques, le musée de la porcelaine, le musée de l'argent et le musée d'art moderne. Cependant, la principale caractéristique du Palazzo Pitti est la Galerie Palatine. Ce célèbre musée d'art contient des œuvres de nombreux artistes parmi les plus célèbres au monde, tels que Raphaël et le Caravage.

Le Palazzo Pitti fait partie du site du patrimoine mondial de l'UNESCO de la Florence historique. Ce site figure également parmi nos 10 meilleures attractions touristiques en Italie.


1. Il est situé près du centre historique de Florence

La ville de Florence est la capitale de la région Toscane en Italie centrale. Le Palais Pitti est l'un des monuments les plus importants dans une ville remplie de bâtiments historiques et qui est considérée comme le berceau de la Renaissance.

Le palais est situé dans la partie sud de la ville sur la rive opposée de l'Arno et de l'autre côté de la centre historique de Florence. Le centre de la ville peut être atteint en traversant la proximité Pont Vecchio, un de les ponts les plus célèbres du monde qui donne accès au Palais Vecchio également.

Un de cathédrales les plus célèbres dans le monde, le Cathédrale de Florence avec son merveilleux dôme, est à une courte distance de la au nord du Ponte Vecchio également. Ponte Vecchio, Palazzo Vecchio et cathédrale de Florence / Wiki Commons / Sailko


Histoire

Histoire ancienne

La construction de ce bâtiment sévère, presque intimidant, a été commandée en 1458 par le banquier florentin Luca Pitti, principal partisan et ami de Cosme de Médicis. L'histoire des débuts du Palazzo Pitti est un mélange de faits et de mythes. Pitti voulait construire, disait-on, un grand palais qui éclipserait le palais Médicis. On prétend qu'il a spécifiquement demandé que les fenêtres soient plus grandes que l'entrée du Palais Médicis. Il a été dit par pas moins d'une personne que Vasari que Brunelleschi était l'architecte du palais, et que son élève Luca Fancelli était simplement son assistant dans la tâche - aujourd'hui c'est Fancelli qui est généralement crédité. Outre des différences évidentes par rapport au style de l'ancien architecte, Brunelleschi est décédé 12 ans avant le début de la construction du palais. La conception et la fenestration suggèrent que l'architecte inconnu était plus expérimenté dans l'architecture domestique utilitaire que dans les règles humanistes définies par Alberti dans son livre De Re Aedificatoria.

Le palais d'origine, bien qu'impressionnant, n'aurait pas rivalisé avec la magnificence des résidences des Médicis florentins en termes de taille ou de contenu. Quel que soit l'architecte du Palazzo Pitti, il allait à contre-courant de la mode contemporaine. La maçonnerie rustiquée confère au palais une atmosphère sévère et puissante, renforcée par la série répétée trois fois de sept ouvertures en arc de cercle, rappelant un aqueduc romain. L'architecture de style romain a fait appel à l'amour florentin du nouveau style tout'antica. Cette conception originale a résisté à l'épreuve du temps et son influence s'est maintenue et s'est poursuivie lors des ajouts ultérieurs au palais. Les travaux se sont arrêtés après que Pitti a subi des revers financiers à la suite de la mort de Cosme de Médicis en 1464. Luca Pitti est décédé en 1472 avec le bâtiment inachevé.

Les Médicis

Le bâtiment a été vendu en 1549 par Buonaccorso Pitti, un descendant de Luca Pitti, à Eleonora di Toledo. Élevée à la luxueuse cour de Naples, Eleonora était l'épouse de Cosme Ier de Médicis de Toscane, aujourd'hui grand-duc. En emménageant dans le palais, Cosimo a demandé à Vasari d'agrandir la structure pour l'adapter à ses goûts. Le palais a été plus que doublé par l'ajout d'un nouveau bloc à l'arrière. Vasari a également construit une passerelle au-dessus du sol de l'ancien palais de Cosimo, le Palazzo Vecchio, à travers les Offices, au-dessus du Ponte Vecchio jusqu'au Palazzo Pitti.

Un terrain sur la colline appelée Boboli à l'arrière du palais a été acquis afin de créer un grand parc formel, les jardins de Boboli. L'architecte paysagiste employé pour cela était l'artiste de la cour des Médicis Niccolo Tribolo, décédé l'année suivante, il fut rapidement remplacé par Bartolommeo Ammanati. La conception originale des jardins centrés sur un amphithéâtre, derrière le corps de logis du palais, dans lequel les pièces d'inspiration classique de dramaturges florentins tels que Giovan Battista Cini ont été jouées pour le plaisir de la cour cultivée des Médicis, avec des décors élaborés conçus par l'architecte de la cour Baldassarre Lanci.

Avec le projet de jardin bien en main, Ammanati s'est concentré sur la création d'une grande cour immédiatement derrière la façade principale, pour relier le palais à son nouveau jardin. Cette cour présente une bosselure cannelée à grosses bandes qui a été largement copiée, notamment pour le Parisien palais de Marie de Médicis, la Luxembourgeoise. Ammanati a également créé le finestre inginocchiate(fenêtres "à genoux", en référence à leur ressemblance imaginaire avec un prie-dieu, un dispositif de Michel-Ange) dans la façade principale, remplaçant les baies d'entrée à chaque extrémité. Au cours des années 1558-70, Ammanati créa un escalier monumental pour conduire avec plus de faste au piano noble, et il a étendu les ailes sur la façade du jardin qui embrassait une cour creusée dans la colline à forte pente au même niveau que la place devant, d'où elle était visible à travers l'arc central du sous-sol. Du côté du jardin de la cour, Amannati a construit une grotte, appelée "grotte de Moïse" pour la statue de porphyre qui l'habite. Sur la terrasse au-dessus, au niveau du piano noble fenêtres, Ammanati a construit une fontaine centrée sur l'axe, elle a ensuite été remplacée par le Fontana del Carciofo ("Fontaine de l'Artichaut"), conçue par l'ancien assistant de Giambologna, Francesco Susini, et achevée en 1641.

En 1616, un concours est ouvert pour concevoir des extensions de la façade principale urbaine par trois travées à chaque extrémité. Giulio Parigi a remporté la commission des travaux du côté nord commencé en 1618, et du côté sud en 1631 par Alfonso Parigi. Au XVIIIe siècle, deux ailes perpendiculaires ont été construites par l'architecte Giuseppe Ruggeri pour mettre en valeur et souligner l'élargissement de la via Romana, qui crée une place centrée sur la façade, le prototype de la cour d'honneur qui a été copié en France. Des ajouts et des modifications mineurs sporadiques ont été effectués pendant de nombreuses années par la suite sous d'autres dirigeants et architectes.

Maisons de Lorraine et de Savoie

Le palais est resté la résidence principale des Médicis jusqu'à la mort du dernier héritier mâle des Médicis en 1737, après quoi il passa aux nouveaux grands-ducs de Toscane, la maison autrichienne de Lorraine, en la personne de François Ier, empereur du Saint-Empire. La location autrichienne a été brièvement interrompue par Napoléon, qui a utilisé le Pitti pendant sa période de contrôle sur l'Italie.

Lorsque la Toscane passa de la Maison de Lorraine à la Maison de Savoie en 1860, le Palazzo Pitti fut inclus. Après le Risorgimento, lorsque Florence fut brièvement la capitale du Royaume d'Italie, Vittorio Emanuele II résida dans le Pitti jusqu'en 1871. Son petit-fils, Vittorio Emanuele III, présenta le Pitti à la nation en 1919. Le palais et autres bâtiments du Boboli Les jardins ont ensuite été divisés en cinq galeries d'art distinctes et un musée, abritant non seulement une grande partie de son contenu original, mais aussi des artefacts inestimables provenant de nombreuses autres collections acquises par l'État. Les 140 salles ouvertes au public font partie d'un intérieur, qui est en grande partie un produit plus tardif que la partie originale de la structure, principalement créée en deux phases, l'une au XVIIe siècle et l'autre au début du XVIIIe siècle. Certains intérieurs antérieurs subsistent, et il y a encore des ajouts ultérieurs tels que la salle du trône. En 2005, la découverte surprise de salles de bains oubliées du XVIIIe siècle dans le palais a révélé des exemples remarquables de plomberie contemporaine dont le style est très similaire aux salles de bains du XXIe siècle.


Musées

Galerie Palatine

Les Galerie Palatine est la galerie principale est le Palazzo Pitti. Il occupe toute l'aile gauche du premier étage et était autrefois la résidence des grands-ducs des Médicis. Après que la Toscane soit passée sous la domination de la famille lorraine en 1828, tous les tableaux importants ont été placés dans la galerie, qui a ensuite été ouverte au public. Aujourd'hui, il y a plus de 500 peintures, principalement de la Renaissance, qui faisaient toutes partie de la vaste collection des Médicis et de leurs successeurs. Les artistes dont les œuvres sont exposées dans la Galerie Palatine comprennent Raphaël, Rubens Titien, Corrège, Caravage van Dyck et Pietro da Cortona, ainsi que d'autres maîtres européens et italiens. Les salles les plus splendides de la galerie ont été décorées par da Cortona dans un style baroque élevé. Ses fresques et stucs magnifiquement détaillés sont un point culminant absolu.

Appartements Royaux

La Galerie Palatine déborde dans le Appartements Royaux. Ces appartements se composent de quatorze pièces, les anciennes pièces de vie et de travail de la famille Médicis puis de la famille Lorraine et des rois d'Italie. Les chambres, cependant, ont été changées depuis la dernière fois que les Médicis les ont occupées. La rénovation la plus récente a eu lieu au 19ème siècle. Les salles sont plus petites et plus intimes que celles de la Galerie Palatine et abritent une collection de portraits de Médicis. Elles sont décorées et meublées pour s'adapter à la vie de tous les jours. Les appartements ont été utilisés pour la dernière fois par les rois d'Italie dans les années 1920, à une époque où la plupart des pièces avaient déjà été transformées en musée. Jusque-là, une série de salles, comprenant maintenant la Galerie d'art moderne, était réservée à la famille royale au cas où elle visiterait Florence.

Galerie d'Art Moderne

Situé au deuxième étage, le Galerie d'Art Moderne dans son état actuel date de 1924. La galerie a été fondée en 1914 et contenait à l'origine des œuvres du Académie des Beaux-Arts. Aujourd'hui, la collection occupe pas moins de trente pièces et s'organise par ordre chronologique, commençant à l'époque de Pierre Léopold et se terminant à la Première Guerre mondiale. Les œuvres créées après la guerre sont considérées comme contemporaines en Italie et sont conservées dans un autre musée.

Galerie de costumes

Les Galerie de costumes est situé dans une aile du XVIIIe siècle qui surplombe les jardins de Boboli, connus sous le nom de Palazzina della Meridiana. Cette galerie contient environ 6 000 costumes, tenues de théâtre, costumes, bijoux et accessoires datant du XVIe au XXe siècle. C'est le seul musée d'Italie qui présente l'histoire de la mode et l'un des plus importants du genre au monde.

Jardins de Boboli - Palais Pitti. Photo de xiquinhosilva

Musée de l'Argent

Les Musée de l'Argent, également connu sous le nom de Museo degli Argenti et le Trésor des Médicis, présente une collection d'une richesse phénoménale d'objets précieux et de bijoux collectés par les membres de la famille Médicis. Les chambres majestueuses, joliment décorées de fresques de Giovanni da San Giovanni , abrite des vases en cristal, de l'ivoire, des pierres précieuses, de l'argenterie, des tapis, des bijoux, des camées, etc.

Musée de la Porcelaine

Les Musée de la Porcelaine faisait partie du Musée de l'Argent, mais est maintenant logé dans le Casino del Cavalière dans les jardins de Boboli. Ses collections sont principalement constituées de porcelaines de table utilisées par les grands-ducs des Médicis et les Maisons de Lorraine et de Savoie. De nombreuses pièces de la collection ont été spécialement conçues pour les souverains florentins et/ou étaient des cadeaux d'autres maisons et monarchies européennes.

Jardins de Boboli

Les magnifiques jardins de Boboli sont le plus grand espace vert de Florence. Il est rempli de passerelles bordées de haies, de sculptures, de statues, de grottes - la grotte de Michel-Ange est un véritable point culminant -, d'étangs, de fontaines, d'un amphithéâtre et d'un obélisque égyptien. Ce fut l'un des tout premiers jardins paysagers de la Renaissance italienne et le modèle de nombreux jardins royaux en Europe.

Palais Pitti. Photo de Kriisi


Palais Pitti, Florence

Le Palais Pitti (Palazzo Pitti), l'un des meilleurs musées d'art d'Europe, est une ancienne résidence du roi d'Italie. Aujourd'hui, il abrite de nombreux types d'art, y compris plusieurs collections importantes de peintures, de sculptures, de porcelaines et de costumes historiques, et est réputé pour son bel art et sa architecture de la Renaissance. Il est situé dans un quartier historique de Florence et les jardins s'étendent jusqu'aux jardins de Boboli, qui en eux-mêmes sont célèbres pour leurs grottes, statues et fontaines. Le Palais est situé au sud du fleuve Arno, à quelques pas du Ponte Vecchio. La partie principale du bâtiment date de 1458 lorsqu'il était à l'origine occupé par un banquier florentin local. Il a été acheté par la famille Médicis en 1549 et est devenu la résidence principale des familles régnantes de Toscane pendant des siècles. Au fur et à mesure que le bâtiment s'agrandissait, ses collections de beaux-arts et d'art décoratif l'étaient aussi. Au 18ème siècle, il a été utilisé comme base de pouvoir par Napoléon et a brièvement servi de résidence à la famille royale d'une Italie nouvellement unie. En 1919, le palais et son contenu ont été offerts au peuple italien par le roi Victor Emmanuel III. C'est l'une des plus grandes galeries d'art de Florence.

GALERIES D'ART AUX ETATS-UNIS
Meilleurs musées d'art en Amérique.

Le Palazzo Pitti abrite les galeries d'art suivantes :

Galerie Palatine (Galleria Palatina)

La Galerie Palatine occupe l'aile ouest du premier étage du Palais. C'était l'ancienne résidence de la famille du Grand-Duc Médicis. Leur collection d'art a été ouverte au public pour la première fois en 1828 par le Grand-Duc Léopold, qui tenait à conserver sa popularité après la disparition de la famille Médicis. La galerie abrite plus de 500 peintures, principalement de l'époque de la Haute Renaissance. Il y a des œuvres de Titien (1488/90�), Corrège (1489-1534), Parmigianino (1503-40), Caravage (1573-1610) et Raphaël (1483-1520). Plus tard, d'autres maîtres européens et des peintures de la période baroque ont été ajoutés à la collection. Les peintures sont accrochées comme elles ont été conçues, comme des pièces décoratives dans des pièces somptueusement richement décorées, plutôt que de la manière typique d'un musée selon l'école d'art ou la date chronologique. Les plus belles pièces de l'aile étaient décorées de fresques et de stucs ornés du grand Pietro da Cortona (1596-1669), dans un style baroque élevé. Son élève Ciro Ferri (1634-89) acheva l'œuvre dans les années 1660. Les soi-disant « salles des planètes », décorées d'images basées sur la cosmologie ptolémaïque, ont inspiré les salles des planètes de Le Brun (1619-1690) dans le magnifique château de Versailles, demeure de la cour royale du roi Louis XIV.

Points forts de la Collection Palatine

- Lamentation sur le Christ mort (1495) par le Pérugin (1446/50&# 1501523).
- Portrait du pape Léon X avec les cardinaux (1518) de Raphaël.
- Vierge au long cou (1535) par Parmigianino.
- Marie-Madeleine (c.1531) par Titien.
- Le Cupidon endormi (1608) du Caravage.
- Philippe IV d'Espagne à cheval (1635) de Vélasquez.

Galerie d'art moderne

Située au deuxième étage du palais Pitti se trouve la galerie d'art moderne qui contient des peintures et des sculptures datant de la fin du XVIIIe siècle au début du XXe siècle. Les chambres elles-mêmes sont décorées dans un style néo-classique et romantique. Il convient de noter en particulier les peintures des membres du mouvement Macchiaioli (y compris les œuvres de Giovanni Fattori), un groupe de peintres italiens actifs en Toscane dans la seconde partie du XIXe siècle. Les artistes rompent avec les conventions pour peindre en extérieur et leurs idées vont influencer les impressionnistes français qui arrivent quelques années plus tard.

Le musée contient une grande collection de porcelaine de table européenne qui a été rassemblée par les grands-ducs et les maisons royales des familles Médicis, Lorraine et Savoie. De nombreuses pièces de la collection étaient des cadeaux d'autres chefs d'État européens.

La Galerie des Costumes est située dans la Palazzina della Meridiana, une aile ajoutée au Palais Pitti au XVIIIe siècle, et qui surplombe les Jardins de Bobli. La galerie abrite plus de 6 000 objets datant des années 1500 aux années 1900, y compris des costumes de théâtre et des bijoux. C'est le musée historique de la mode le plus important au monde, offrant un aperçu inspirant pour tout créateur de mode en devenir aujourd'hui. Une sélection de la collection est exposée et renouvelée tous les deux ans, bien qu'il y ait des expositions supplémentaires.

Le Trésor des Médicis (Museo degli Argenti)

Situé au rez-de-chaussée du Palais Pitti, également connu sous le nom d'Appartements d'été, ce musée abrite des arts décoratifs et des bijoux de valeur. Granduke Ferdinando I a décoré cette aile du palais en 1635 pour célébrer son mariage avec Vittoria della Rovere. Ici, les visiteurs peuvent voir les vases en pierre précieuse de Lorenzo le Magnifique, les ambres de Maria Maddalena d'Autriche, les vases en ivoire de Mattia de Medici, les camées (petits portraits miniatures) de Cosimo I, et la célèbre collection de bijoux d'Anna Maria Luisa (le dernier membre de la famille Médicis). Le musée abrite également des bijoux créés entre le XVIIe et le XXe siècle par d'importants ateliers européens et italiens. Récemment, une nouvelle section a été ouverte, entièrement consacrée aux œuvres contemporaines.

Adresse
Place Pitti 1
50123 Florence
Italie

Site Internet
www.sbas.fi.it/english/musei/palazzopitti

• Pour plus de détails sur d'autres galeries en Italie, voir : Meilleurs musées d'art.
• Pour plus de détails sur les plus grandes galeries du monde, consultez la page d'accueil.


Palais Pitti

Si vous êtes un passionné d'art ou si vous essayez de repérer certains des endroits célèbres d'Italie, le Palazzo Pitti ou le palais Pitti valent vraiment le détour. C'est, après tout, le plus grand complexe muséal de Florence.

Le Palais Pitti est situé au sud du fleuve Arno et à cinq minutes à pied du Ponte Vecchio. C'est l'ancienne résidence de la famille Médicis. Avant que les Médicis n'achètent le palais, Luca Pitti, qui est décrit comme un ambitieux banquier florentin, en était propriétaire. La façade ordinaire du palais peut vous tromper au début, mais lorsque vous entrez dans le complexe, toute votre première impression sera définitivement effacée. À l'intérieur du palais, vous pouvez voir le complexe d'appartements royaux. Pendant le règne des Médicis, le palais fonctionnait comme une maison d'hôtes pour différentes familles royales.

L'Appartement Royal est composé de 14 chambres, toutes somptueusement décorées pour les invités et contient des portraits des Médicis. Outre l'appartement royal, vous pouvez également visiter la galerie Palatine, qui abrite plus de 500 œuvres d'art de la Renaissance des plus grands peintres européens. La Donna Velata ou "Femme au voile" de Raphaël est célèbre parmi la collection. Vous verrez des œuvres d'art de Boticelli, Reubens, Lerreggio et Pietro da Cortona. Les autres parties du palais sont la galerie d'art moderne, qui a ouvert ses portes en 1928, le musée du costume du musée de l'argent, qui présente l'évolution de la mode florentine et le musée de la porcelaine.

Après avoir visité les musées, vous voudrez peut-être faire une pause et admirer tout ce que vous avez vu dans le palais. Si tel est le cas, les jardins de Boboli sont alors un endroit parfait. Situé juste derrière le Palais Pitti, c'est un jardin à la française datant du XVIe siècle. Il est orné de grottes, de bassins, de fontaines et de couloirs de haie taillée. Le jardin de Boboli est également l'un des endroits célèbres en Italie en raison des belles statues situées tout au long du jardin. Vous pourrez même apercevoir des œuvres du célèbre Michel-Ange.

Alors n'oubliez pas d'apporter votre appareil photo et suffisamment de piles si vous allez visiter le Palais Pitti ! Ce sera certainement une expérience humiliante de se tenir devant la création de grands artistes florentins.


Palais Pitti - Histoire

Vous utilisez undépassé navigateur. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience.

Trouvez l'expérience qui vous convient

Florence a une longue tradition en ce qui concerne la mode et elle peut être considérée comme l'une des villes les plus actives en Italie et dans le monde. Les industrie de la haute couture est ici très importante : on peut dire sans se tromper que la haute couture italienne est née à Florence, lors d'un défilé organisé le 12 février 1951 par le pionnier de la mode italienne Giovanni Battista Giorgini à la Villa Torrigiani (puis reprise dans la Salle Blanche du Palazzo Pitti). A cette occasion de nombreux acheteurs internationaux étaient présents et ils ont découvert l'élégance de Fabriqué en Italie, avec des prix bien plus compétitifs que la mode parisienne.

La ville se vante concepteurs tel que Gucci, Enrico Coveri, Roberto Cavalli, Salvatore Ferragamo, Patrizia Pépé, Emilio Pucci et plein d'autres. Leurs maisons de couture basées à Florence développent des produits célèbres dans le monde entier. Les grandes boutiques de mode sont concentrées dans le quartier commerçant de luxe, le long de Via de' Tornabuoni et Via della Vigna Nuova et, en général, dans le centre historique de Florence.

Il y a aussi de nombreuses boutiques d'artisanat, en particulier ceux qui vendent des articles en cuir (beaucoup sont situés entre Piazza Santa Croce et Borgo dei Greci), ainsi que l'industrie du cuir (15,2% des entreprises italiennes opérant dans ce secteur sont situées à Florence).

Après le Deuxième Guerre mondiale, certains entrepreneurs italiens ont commencé à travailler dur pour développer leurs entreprises de mode. En 1951, l'homme d'affaires toscan Giovanni Battista Giorgini a organisé le premier défilé international italien à la Villa Torrigiani, à Florence. Jusque-là, les défilés avaient eu lieu dans les grands magasins, mais la mode italienne n'avait pas encore dépassé les frontières nationales.

La piste de 1951, a accueilli pour la première fois un public sélectionné composé de journalistes étrangers et d'acheteurs des grands magasins américains. Après cet événement réussi de 1952 à 1982, le Sala Bianca au Palais Pitti était le théâtre de défilés de mode. Grâce à ces premiers défilés, « Made in Italy » est devenu une marque mondialement reconnue et Florence un point de repère international pour la haute couture italienne.

Depuis 1954, le Pitti Imagine La société organise des événements de mode internationaux centrés à Fortezza da Basso et Stazione Leopolda. Aujourd'hui, la ville abrite quatre des plus importantes plateformes au monde pour les collections de tissus, vêtements et accessoires : Pitti Uomo, Pitti Donna, Pitti Filati et Pitti Bimbo.

L'image ci-dessus provient de l'Archivio Storico Foto Locchi qui est considéré comme l'une des plus importantes collections au monde de photographies de mode rares : il abrite plus de 5 millions de photographies racontant l'histoire de Florence et de la Toscane des années 1930 à nos jours.

La ville possède le seul musée d'Italie consacré à la mode et à son histoire : c'est le Galerie du Costume et retrace une histoire détaillée de la mode à travers les années, avec une collection de plus de 6 000 artefacts, y compris des vêtements anciens, des accessoires, des costumes de théâtre, des films documentaires de premier plan et de nombreux exemples de prestigieux designers italiens et étrangers, grâce à la présence d'échantillons de premier plan de designers célèbres tels que Valentino, Giorgio Armani, Gianni Versace, Emilio Pucci, Ottavio Missoni, Yves Saint Laurent et bien d'autres.

Il y a aussi le Musée Salvatore Ferragamo au Palais Spini Ferroni dans la Via de' Tornabuoni, avec sa collection de plus de 10 000 chaussures fabriquées par la maison de couture, des témoignages d'artisanat qui montrent la mode et les styles en vogue au siècle précédent, ainsi que des photographies, des journaux, des croquis et des modèles en bois de quelques célébrités pieds!

En 2008, le musée a ajouté Musée Capucci, en se concentrant sur les robes sculptures conçues par le grand créateur pour la Biennale de Venise en 1995.

Dernier point mais pas la liste, vous devriez visiter le musée Gucci, qui est situé à côté du Palazzo Vecchio (temporairement fermé).

Autres musées liés à des aspects plus spécifiques sont la Fondazione Arte della Seta Lisio, le Musée de la paille et du tressage de paille à Signa et le Musée de l'Argent et le Musée Torrini. Les vêtements vintage sont au musée Stibbert.

Chaque année, Florence accueille Pitti Immagine, une série annuelle de événements de mode qui sont les plus prestigieux et les plus importants du genre sur la scène internationale comme Pitti Immagine. Pitti Immagine se compose de nombreux événements : Pitti Immagine Uomo, Pitti W-Woman Pré-collections, Pitti Immagine Bimbo, Pitti Immagine Filati, Pitti Immagine Fragrances, Pitti Immagine Casa, Pitti Immagine ModaPelle, et détient des milliers de des expositions, défilés de mode et congrès des plus importants designers et VIP italiens et étrangers, dont l'exposition est uniquement sur invitation.

Des vernissages spéciaux, des galas, des présentations, des défilés de mode, des événements sociaux et des fêtes exclusives sont organisés dans toute la ville et la région métropolitaine. Les événements se déroulent dans divers endroits à Florence, y compris la salle blanche du Palazzo Pitti, la Fortezza da Basso, le cinéma Odeon, la Piazza Santa Croce, le Palagio di Parte Guelfa, le Salone dei Cinquecento du Palazzo Vecchio, la gare Leopolda, le Ponte Vecchio, ainsi que de nombreux clubs, discothèques et magasins et boutiques de mode.

A Florence, il y a beaucoup écoles de mode tel que:

Il y a aussi une bibliothèque de mode : le Centro di documentazione Matteo Lanzoni di Polimoda.

En Toscane, il existe de nombreux magasins où vous pouvez acheter des produits à prix réduit. Lisez cet article pour toutes les informations : où ils se trouvent, comment les atteindre et ce qu'ils vendent.


Palais Pitti

Le Palais Pitti est l'un des bâtiments historiques de Florence et c'est là que vous pouvez trouver les jardins de Boboli ainsi que plusieurs musées importants :

  • la Galerie Palatine
  • la galerie d'art moderne
  • les appartements royaux
  • la galerie des costumes
  • le musée de la porcelaine
  • Musée de l'Argent (alias le Trésor des Médicis)

Faites défiler cette page pour en savoir plus sur chaque partie des bâtiments du palais Pitti.

Le palais

Luca Pitti, un riche banquier, fit construire ce palais royal et y vécut avec sa famille à partir de 1470.

Le bâtiment était censé avoir l'air glorieux dès le début parce que la famille Pitti était en concurrence avec les puissants Médicis et voulait que leur nouvelle maison soit encore plus imposante que le palais de la famille Médicis.

Le Palais Pitti est situé loin du trottoir et a une énorme place ouverte devant ce qui le rend d'autant plus visible et impressionnant.

Cependant, la fortune des Pitti n'a pas duré et, par un coup du sort, ils ont fini par vendre le palais aux rivaux mêmes contre lesquels ils étaient en compétition.

Eleonora di Toledo, épouse de Cosme Ier de Médicis, grand-duc de Toscane, acheta le bâtiment en 1550.

Sous les Médicis, le palais Pitti a été agrandi à près de deux fois sa taille.

Il est devenu le palais le plus majestueux de Florence et provoque encore aujourd'hui ce sentiment impressionnant lorsque vous traversez le Ponte Vecchio et voyez le Palais Pitti sur votre gauche.

Le palais a été habité par les grands-ducs de Toscane et a été utilisé par Napoléon lorsqu'il était à Florence pendant son règne sur l'Italie.

Pitti était également la demeure du roi Vittorio Emanuelle II de 1865 à 1871, lorsque Florence était la capitale de l'Italie.

Léopold II, l'un des derniers grands-ducs de Toscane, a ouvert le palais Pitti en tant que musée en 1833.

Tous les objets de collection de valeur que les anciens propriétaires avaient accumulés ainsi que la décoration intérieure des salles elles-mêmes sont devenus partie intégrante des musées qui composent le bâtiment aujourd'hui.

Galerie Palatine au Palais Pitti

Un billet pour la galerie Palatine vous permet également d'accéder au musée d'art moderne et aux appartements royaux.

Les Galerie Palatine est vraiment un double musée : Le bâtiment lui-même et les œuvres d'art qu'il contient.

Les anciens dirigeants de Florence vivaient dans le palais Pitti et cela peut être vu dans l'intérieur orné et somptueux de la maison, les plafonds richement décorés de fresques, le travail de stuc de fantaisie sur les murs et les garnitures, et la splendeur générale, la pompe et l'opulence de tout dans le bâtiment.

Ensuite, il y a les plus de 500 œuvres d'art qui composent la Galerie Palatine.

Ce sont principalement des peintures de la Renaissance mais aussi des sculptures et des pièces de mosaïque florentine.

Comme tant d'objets exposés au Palais Pitti, de nombreuses pièces de cette galerie proviennent des collections d'art privées des anciens propriétaires du bâtiment (les Médicis et leurs successeurs).

Par exemple, le tableau de Rubens ci-dessous a été peint pour Ferdinand II de Médicis et est l'un des chefs-d'œuvre exposés.

Les peintures sont disposées dans la galerie comme si elles faisaient encore partie d'une collection privée, au lieu d'être organisées comme une exposition de musée.

L'idée est de présenter et d'accrocher les œuvres de la même manière qu'elles auraient été disposées lorsque les Grands Ducs habitaient le Palais Pitti.

En conséquence, les pièces ne suivent aucune séquence chronologique et ne sont pas mises en place selon un style ou une période de peinture.

Bien que cette façon de montrer les peintures fonctionne (vous faire avoir l'impression de traverser une maison royale décorée d'innombrables peintures), il a des avantages et des inconvénients.

Une bonne chose est que les peintures ne sont pas attachées et maintenues à distance afin que vous puissiez vous approcher de très près et apprécier les détails de chaque pièce (je n'avais jamais été aussi près d'un Velazquez ou d'un Raffaello auparavant).

Du côté des inconvénients, vous pourriez vous sentir confus car il y a tellement de choses à voir et aucun ordre logique ni aucune directive pour tout visualiser.

La plupart des peintures sont de l'école florentine et de la période baroque datant du XVIe au XVIIe siècle.

Vous pouvez voir des œuvres de Raffaello (voir Madonna con Seggiola, à gauche), Tintoret, Caravage, Botticelli, le portraitiste Médicis Bronzino, Titien, Ghirlandaio, et bien d'autres.

On y trouve aussi de magnifiques pièces de grands noms étrangers comme le génie espagnol Velazquez et les maîtres flamands Rubens et Van Dyck.

Beaucoup de peintures ont un thème religieux tandis que d'autres sont des portraits des Médicis et d'autres personnalités florentines importantes.

D'autres œuvres encore représentent la mythologie grecque ou romaine ou des batailles réelles.

D'autres représentent simplement la vie, comme celui de GiorgioneTrois âges de l'homme' (droit).

Sans aucun doute, le calibre des peintres que l'on peut trouver à la Galerie Palatine et la richesse des œuvres d'art exposées sont impressionnants.

Le grand nombre de tableaux fait tourner la tête et peut même conduire à un sentiment de surcharge.

Les murs sont si pleins (les peintures sont alignées si haut qu'elles atteignent presque le plafond) qu'il faut continuer à regarder en haut pour voir les œuvres d'art.

Cela peut être dur pour le cou!

Chaque chambre dispose d'une carte pratique donnant des informations sur les travaux dans la chambre.

Cela peut vraiment vous aider à apprécier encore plus l'œuvre d'art.

Si vous êtes le genre de personne qui veut connaître chaque pièce en profondeur, soyez prévenu, cela pourrait littéralement vous prendre toute la journée.

Les salles de la galerie mènent aux appartements royaux du palais Pitti où ont vécu les grands-ducs de Toscane et, plus tard, le roi d'Italie.

Les appartements royaux du palais Pitti

Là où se termine la Galerie Palatine, commencent les Appartements Royaux.

Cette partie du Palais Pitti pourrait vraiment être qualifiée de continuation of the Royal Apartments since all the rooms in the Galleria Palatina were also decorated for and used by the Grand Dukes and, later, the King.

The royal apartments have been influenced by three historical periods of the Pitti Palace: the Medici period (about 1550 – early 1700's), the Lorraine period (early 1700's to mid-1800's) and the Savoy period (1860 –1920).

The left wing of the Pitti Palace (where the Palatine Gallery is) was used by the Grand Duke, whereas the right wing (where these royal rooms are found) was where his son, the prince, lived.

Not as grand-looking (or as big) as the Palatine Gallery rooms, this part of the Pitti Palace shows the smaller more intimate rooms – which nevertheless are quite lavish and extravagant.

The royal bedrooms and related ‘private’ rooms are on display in this part of the palace.

The smaller-scale rooms together with the plush opulent décor are somehow easier to appreciate here than in the vast rooms of the Palatine Gallery.

The rooms tend to follow a color-scheme. There's the green room, the blue room, and so on.

This is a nice effect - for each color there's a varied palette of tones, all finished off in delicate gold trimming.

One noteworthy room is the Throne Room (droit) with its plush deep burgundy velvet and ornate gilded trimmings designed for King Vittorio Emanuele II.

The king lived here for the brief time that Florence was the capital of Italy (1865 – 1871) and the Pitti Palace was truly a 'royal' residence.

One of the prettiest rooms is the Queen’s Commode (Toilette della Regina) with its pastel colored silk decor in rococo style.

This oval-shaped room was decorated under the Lorraine period.

You can also see lots of beautiful period furnishings such as four-poster beds, carved wood tables, and a 17th century ebony cabinet decorated with Florentine mosaics .

This piece is one of the few pieces remaining from the Medici period and belonged to Ferdinando II de Medici’s wife Vittoria della Rovere (1622 – 1694).

The apartments also contain an interesting collection of portraits of the Medici family by Giusto Suttermans, the Flemish painter.

The Modern Art Gallery in Pitti Palace

This museum is gorgeous. The contrast between the lavishly elaborate rooms in the Palatine Gallery and Royal Apartments makes the simple elegance of the Modern Art Gallery even more noticeable.

The newly revamped gallery strikes you immediately as luminous and sophisticated in a minimalistic style.

Don’t be confused by the name ‘Modern Art Gallery’ though – there are no Picasso’s or Dali works here.

‘Modern’ is intended as a contrast to Renaissance art and doesn’t refer to 20th century artists.

This gallery has mostly works from the 1800’s with some pieces from the early 1900’s.

There are a couple of main themes in the museum.

One theme is the Italian Macchiaioli painting movement.

Macchiaioli painters were similar to the French impressionists (although the Italians preceded the French by about 20 years).

The Macchiaioli broke away from academic painting which focused on details and portrayals of historical and mythological figures.

Instead, they painted with free brush strokes without any defining lines (in fact, macchia literally means ‘spot’ or ‘blotch’ in Italian) trying to capture the ‘essence’ of the subject rather than a true-to-life reproduction.

They painted every day scenes and people (la gauche), and even social problems such as one painting showing a death due to a factory accident (Incidente in Fabbrica by Fattori).

Like the French impressionists, the Macchiaioli painted outside to show how light played on the subject at different times of day.

This led logically to many paintings of nature scenes like forests, lakes, the seaside, and scenery and landscape in general with snow, fog or at dusk or sunrise.

This idea of art to represent daily life is found throughout the museum.

I’ll give you two examples:

One is a sculpture called ‘Return from the Post Office’ (Ritorno dalla Posta) by Rivalta Augusto.

A 19th century woman is engrossed in reading a letter. This simplest of daily actions is captured in stunning detail.

The artist captures the perfect pleats of the woman's petticoat and the dainty details on her fine headpiece, along with an expression of engrossed joy to be getting news from (one can imagine) her husband away in a battle somewhere.

Who hasn’t felt this same thrill of finally getting a letter you’ve been waiting for? This piece brings it back to you.

Another is a painting in Macchiaioli style by Plinio Nomellini called Primo Compleanno ('First Birthday') .

It shows a family happily celebrating a baby’s first birthday. The colors are a variety of blues and turquoises that are remarkably bright and striking – the painting seems to be sparkling.

You can really feel how proud the mother is as she holds her child up and the excitement of everyone in the room over this simplest of occasions.

Maybe you’ve never heard of these artists before, but, I hope that doesn’t make you think that their work is not worth seeing.

The museum is full of beautiful pieces like these.

Another theme at the Modern Art Gallery is a look at Italy leading up to the unification of the country in 1861.

There are paintings of people who fought for the cause, related battle scenes, and views of how the country was affected (au dessous de).

You also see portraits of the main supporters of Italian unity such as Giuseppe Verdi, Giuseppe Garibaldi, Vittorio Emanuele II, and rulers of the time such as Napoleone (king of Italy in 1805) who was a key figure in the phase between the French revolution and the unification of Italy.

The museum also celebrates Florence and Tuscany.

There are paintings of the Boboli gardens, Piazza Signoria, the Ponte Vecchio, Fiesole, Florence churches and the countryside such as Massacciucoli lake where Giacomo Puccini lived.

You also see portraits of other famous Europeans such as the writer Victor Hugo, the composer Gioacchino Rossini, the poet Lord Byron, and others.

If you like simply looking at beautiful art I think you’ll really love the Modern Art Gallery.

With the Macchiaioli pieces you get to see a different and lesser known style of Italian painting, and the pieces here overall are easier to appreciate than a lot of Renaissance art that focuses on historical and mythological themes.

If, on the other hand, you’re more interested in seeing ‘famous’ classical work by world renowned artists then this museum in the Pitti Palace might not be for you.

The Costume Gallery in Pitti Palace

The Costume Gallery in the Pitti Palace was opened in 1983.

The name might be a bit misleading because this is really a museum about clothes, fashion and accessories, not ‘costumes’ in the literal sense of the word.

The museum shows you how styles evolved and changed from about 1600 to the 1920’s.

There are over 6000 pieces but only a selection of these are on display at any one time.

The clothing and fabrics are delicate and to avoid damage the exhibit is changed every 2 years.

The museum has a couple of period pieces from Medici times, but most of the clothing is from the 1700's and onwards.

A lot is also from the 20th century.

Some of the presentations provide a nice touch: you see, say, a 17th century outfit, and, alongside it, a contemporary look that uses many of the same features.

In this type of display you get a good look at how fashions of the past influence today and how trends are always being recycled, albeit in more modern versions.

The museum focuses particularly on Italian fashion.

There are pieces from the most prestigious and influential Italian designers: Armani, Cavalli, Fendi, Ferragamo, Ferré, Gherardini, Missoni, Pucci, Valentino, Versace.

There are also quite a few French designers such as Yves Saint Laurent, Givenchy, and Jean Paul Gautier.

There are plenty of examples of 18th century clothing.

You see women’s gowns with tight bodices, puffed out skirts, and flouncy sleeves.

Men’s suits include pieces like waistcoats, breeches, and shirts with frills down the front and ruffles at the wrists.

The last room has a fun collection of accessories which has the cutest things.

Objects such as card purses, letter carriers, tiny sachets to carry matches, a purse-like portable checker set, and stocking-like pouches that are soft and puffy and tied at both ends (like a piece of candy) used to carry things like jewelry.

If you’re very interested in fashion and clothes this museum is clearly right up your alley.

Tickets to the Costume Gallery are cumulative and include the Boboli Gardens, the Bardini Gardens (nearby), the Silverware Museum and the Porcelain Museum.

The Silver Museum in Pitti Palace

Les Museo degli Argenti, translated literally as the Silver Museum, is also referred to as 'the Medici Treasury', a name which is much more apt.

While there is valuable silverware in the museum, that is only a small part of the whole.

The museum was set up in 1860 and consists of collections of several kinds of precious objects which once belonged to the Dukes and Princes of Florence and Tuscany.

Exhibits include gems, cameos, gold and silver table settings and platters, beakers, silverware pieces, jewelry, ebony pieces, semi-precious stones, drinking horns, vases, liturgical pieces and more.

The museum is located on one wing of the Pitti Palace, in what used to be used as the summer apartments of the Duke.

One of the most impressive rooms is the grand hall which was richly decorated with frescoes for the wedding of Granduke Ferdinando II de Medici to Vittoria della Rovere in 1635.

These lush frescoes pay homage to the past achievements of the Medici family, in particular the life of Lorenzo the Magnificent.

Overall, the museum is a vast collection of what is referred to as ‘applied arts’ or ‘decorative arts’, an art form in which every day objects are produced in a highly aesthetic way and are therefore not just common items anymore but are turned into art.

Rather than just a simple pitcher, a pitcher may be cast in a precious metal, etched with elaborate images or adorned with relief work making it into something more than just a water jug (droit).

Cosimo de Medici was the first to start collecting objects made of rare or precious materials in the 1400’s.

In the museum you can see Cosimo’s rare collection of cameos.

The room on the ground floor is dedicated to the collection of Cosimo’s grandson, Lorenzo the Magnificent.

Lorenzo’s collection includes a series of ancient vases made with semi-precious stones which are considered among the most important and valuable items in the museum.

In this room you can also see an exact image of the face of the great statesman and art patron: this is where the death mask of Lorenzo, cast in 1492 when he died in Florence, is kept.

In other rooms you can see pieces considered rare and exotic when they were brought into the Medici court.

See objects such as shells made of mother-of-pearl, sea coral, or ostrich eggs brought back from the explorations being carried out across the globe in the 15th and 16th centuries.

Such foreign (for the time) curiosity pieces were then re-worked, decorated or used as embellishing in quite creative ways.

The mezzanine houses an extensive jewelry collection, starting with the jewels of Anna Maria Luisa de Medici.

The selection of jewelry on display also includes many donations from varied sources many of which are also contemporary works.

One piece that stands out is a diamond and ameythst tiara by Cartier that is breathtaking (dessus).

Another striking piece of modern gold-work is a ‘blouse’ of lace-work made entirely of gold accompanied by a gold net-like headpiece.

The mezzanine is also where you can see a vast collection of miniature portraits, dated between the sixteenth and twentieth centuries.

A newer part of the museum exhibits the Medici's collection of porcelain as well as other porcelains donated to the museum which include Japanese and Chinese work and majolica pieces from all over Europe.

The Medici Treasury (or Silver Museum) in the Pitti Palace is for people who enjoy seeing rare pieces and collectors items.

If you're the kind of person who appreciates all types of craftsmanship and meticulous decorative work, then this museum is for you.

To get the most out of your visit however, it might be worthwhile to purchase a guide book at the museum shop as there aren't a lot of descriptions and explanations about the origins or history of the pieces on display.

Pitti Palace Ticket Information

A note about ticket prices:
The general prices for tickets to Palazzo Pitti, its museums and the Boboli gardens are written below.

However, prices may vary slightly if there is an exhibit on within the museums.

A combined ticket is a great bargain (see below) but during some exhibits combined tickets are suspended.

Go in free and skip the lines with a Florence Card museum pass!

Your best bet is to refer to the website on Florence museums if you want to be 100% sure about prices and ticket information for the days of your trip.

the Pitti Palace Museums and Boboli Gardens – Prices:

Best deal:
€11,50 euros buys you a combined ticket for the whole Pitti-Boboli complex.

This cumulative ticket is valid for 3 days and includes everything (the Palatine Gallery, Royal Apartments, Modern Art Gallery, Costume Gallery, Silver Museum, Boboli Gardens, and the Bardini Gardens)

Why is this the best deal?
For just a few euros more than you would pay for a single ticket to the Palatine and Modern Art Gallery, you get to see the Boboli Gardens and any/all of the other museums you may want to visit at Pitti.

The fact that a cumulative ticket lasts 3 days makes it a wonderful option since it can get very tiring to try to see everything in one day.

The combined ticket gives you the freedom to pop in and out of any Pitti museum you like and – if the weather’s nice – have a stroll or picnic at the Boboli Gardens each day too.

- Alternative Pitti Ticket Prices and Opening Times:

1) Cumulative ticket to Palatine Gallery, Royal Apartments & Modern Art Gallery

Prix: € 8,50
reduced €4,25, for EU citizens between the age of 18 - 25
Free entrance for anyone under the age of 18 and EU citizens over the age of 65

Opening Times:
Tuesday to Sunday: from 8:15 am – 6:50 pm

Closed: Mondays
Holidays closed: January 1st, May 1st, and December 25th

2) Cumulative ticket to Boboli Gardens, the Costume Gallery, the Porcelain Museum, the Silver Museum and the Bardini Gardens (off the premises, a short walk from Boboli)

Prix: € 7
reduced €3,50, EU citizens between the age of 18 - 25
Free entrance for anyone under the age of 18 EU citizens over the age of 65

Open:
November to February – 8:15 am to 4:30 pm
March - – 8:15 am to 5:30 pm
April/May & September/October – 8:15 am to 6:30 pm
June to August – 8:15 am to 7:30 pm

Closed: the first and last Monday of every month
Holidays closed: January 1st, May 1st, and December 25th

If you like the content of this page, please share! ਌lick the button below.


OWNERSHIP OVER THE CENTURIES

Pitti Family

The Palazzo Pitti was commissioned by Luca Pitti, who was less cautious about displaying his wealth by means of an ostentatious residence than was his associate Cosimo de' Medici, who had rejected a proposal by Brunelleschi as too grand accoroding to Vasari's Lives .

Medici Family

The palace remained in the Pitti family until 1549, when it was acquired by Eleonora of Toledo, the wife of Cosimo I de' Medici, the grand duke of Tuscany.

Cosimo purchased the land that lay between the palace and the city wall to the south. It stretched along the city wall between the Porta Romana and the Porta San Giorgio.

In 1550 Cosimo and Eleanor moved to the Palazzo Pitti, making it the new ducal palace. The former Palazzo Ducale then became known as the Palazzo Vecchio. (Francesco, who had recently married Joanna of Austria, took over Cosimo's former quarters in the Palazzo Vecchio at this time.)

Members of the Medici family, who ruled Florence as grand dukes of Tuscany until the early eighteenth century, occupied the Palazzo Pitti while they ruled.

L'état

Until becoming a museum in the twentieth century, the palace continued to be used as a government residence.

Function as a Museum

Today the palace is a popular site of tourism due to its extensive collections of fine and decorative art as well as its architecture and gardens.


Florence’s 2000 glorious years of history – From the most panoramic point at Palazzo Pitti

Hints to rediscover through an overview from above, the most important periods of this city, unique in the world for the primates achieved in history. You can admire the beautiful Basilica of S. Miniato, an exemplary Romanesque monument with marble inlays, characters and history that have passed from here.
The visit starts from Piazzale Michelangelo

  • The stupendous basilica dominates Florence
  • Walls of 1285 and main doors
  • From the highest point above Florence
  • Palazzo Pitti

Palatine Gallery

After crossing the area of Porta Romana, we will arrive in the Florence area called Oltrarno, and we will go to visit the enchanting gallery organized over the centuries by the Medici Princes inside their palace. Here together with your guide you will choose to admire the most significant paintings.

The ceilings and walls are richly decorated with mythological scenes and the cycle of frescoes dedicated to the life and apotheosis of the Princes of the Medici family and Lorraine the most famous frescoes are by Pietro da Cortona.

The Palatine Gallery houses one of the finest collections of pictorial works from the 16th and 17th centuries. This was organized by personalities of the Medici family and housed in splendid rooms in the representative rooms of Palazzo Pitti like a Royal Palace.

Among the most famous works we will choose Pontormo, Filippo Lippi, Raphael (Madonna of the Chair) Tiziano (La Maddalena penitente) Andrea del Sarto, works by Florentine Masters and masterpieces of the 16th century: by Caravaggio, Artemisia Gentileschi, Rubens, Van Dick, Salvator Rosa and others.

details
This Tour starts from Piazzale Michelangelo
this tour is available in English, French or Spanish.
duration: 2/4 hrs
Rates
Inputs: not included
For the Boboli Gardens you need a different entry ticket.
New entrance tickets for Palazzo Pitti
From March to October we strongly recommend booking in advance to skip the long lines

We like to recommend you
It is possible to connect the visit to the gallery of the Pitti palace with a visit to an important monument in this same area: the church of S. Spirito and the Brancacci Chapel both are located in the Oltrarno district.
find out more: Brancacci Chapel

List of site sources >>>


Voir la vidéo: FIRENZE - Palazzo Pitti (Décembre 2021).