Cours d'histoire

Violette Szabo

Violette Szabo

Violette Szabo a rejoint le Special Operations Executive en 1943. Le nom de code de Violette Szabo était «Corrinne». Sa première mission SOE a eu lieu en avril 1944 et en juillet 1944, Szabo a été débarquée par Lysander pour espionner la zone fermée autour du mur de l'Atlantique. Szabo retourna en Grande-Bretagne via Lysander en juin 1944.

Violette Szabo est née en juin 1921 d'un père anglais et d'une mère française. Elle a passé sa petite enfance à Paris, mais a ensuite déménagé à Londres où elle est allée à l'école au Brixton Secondary School. Elle a quitté l'école à l'âge de 14 ans et a commencé à travailler comme assistante coiffeuse. Après ce travail, elle a travaillé à la succursale d'Oxford Street de Woolworth's en tant qu'assistante commerciale.

Elle a épousé un capitaine de l'armée française libre en 1940, mais il a été tué au combat lors de la campagne en Afrique du Nord. Szabo a reçu une lettre d'un «M. E Potter l'invite à un entretien. Lors de l'entrevue, Potter a suggéré que sa capacité à parler français et sa connaissance générale de la France seraient d'un grand avantage pour son département. Szabo a volontiers accepté d'aider. Il y avait ceux de SOE qui ne croyaient pas qu'elle avait le tempérament correct pour réussir. Ils craignaient également que son accent français ne soit trop anglais pour tromper les Allemands. Cependant, elle a été acceptée pour la formation et après avoir réussi cela, elle a été parachutée en France en avril 1944. Szabo avait été chargé d'aider la Résistance française à essayer de reconstituer un groupe à Rouen. Cela l'a obligée à voyager régulièrement de Rouen à Paris - mais en six semaines, elle avait réussi sa mission et elle est retournée à Londres.

Le 7 juin 1944, Szabo est parachuté à Limoges. Sa tâche était de coordonner le travail de la Résistance française dans la région de Limoges dans les premiers jours après le jour J. Elle a été capturée par la division Panzer SS «Das Reich» et remise à la Gestapo à Paris pour interrogatoire. De Paris, Violette Szabo a été envoyée au camp de concentration de Ravensbruck où elle a été exécutée en janvier 1945. Elle a reçu à titre posthume la Croix de George et la Croix de Guerre.


Voir la vidéo: WW2 Heroine's Medals To Remain In Public Eye (Juin 2021).