Podcasts d'histoire

La reddition du Japon

La reddition du Japon

Le 2 septembreDakota du Nord, 1945, des personnalités alliées de haut rang se sont réunies à bord du «USS Missouri» pour assister à la capitulation officielle du Japon. Les Alliés étaient dirigés par le général Douglas MacArthur.

«Nous, agissant sous le commandement et au nom de l'empereur du Japon, du gouvernement japonais et du siège général impérial japonais, acceptons par la présente les dispositions de la déclaration publiée par les chefs des gouvernements des États-Unis, de la Chine et de la Grande-Bretagne Le 26 juillet 1945 à Potsdam, puis par l'Union des Républiques socialistes soviétiques, quatre puissances ci-après dénommées puissances alliées.

Par la présente, nous proclamons la reddition inconditionnelle aux puissances alliées du quartier général général impérial japonais et de toutes les forces armées japonaises et de toutes les forces armées sous contrôle japonais où qu'elles se trouvent.

Nous ordonnons par la présente à toutes les forces japonaises, où qu'elles se trouvent, et au peuple japonais de cesser immédiatement les hostilités, de préserver et d'éviter les dommages à tous les navires, aéronefs et biens militaires et civils, et de se conformer à toutes les exigences qui peuvent être imposées par le commandant suprême Puissances alliées ou par des agences du gouvernement japonais à sa demande.

Nous ordonnons par la présente au quartier général général impérial japonais de donner immédiatement des ordres aux commandants de toutes les forces japonaises et de toutes les forces sous contrôle japonais, où qu'elles se trouvent, de se rendre inconditionnellement elles-mêmes et de toutes les forces sous leur contrôle.

Nous ordonnons par la présente à tous les responsables civils, militaires et navals d'obéir et d'appliquer toutes les proclamations, ordonnances et directives jugées appropriées par le Commandant suprême des puissances alliées pour effectuer cette reddition et émises par lui ou sous son autorité; et nous ordonnons à tous ces fonctionnaires de rester à leur poste et de continuer à exercer leurs fonctions de non-combattant, sauf s'ils sont expressément relevés par lui ou sous son autorité.

Nous nous engageons par la présente pour l'empereur, le gouvernement japonais et leurs successeurs à appliquer de bonne foi les dispositions de la déclaration de Potsdam, à émettre tous les ordres et à prendre les mesures requises par le commandant suprême des puissances alliées ou par tout autre un autre représentant désigné des puissances alliées pour donner effet à cette déclaration.

Nous ordonnons par la présente au gouvernement impérial japonais et au quartier général général impérial japonais de libérer tous les prisonniers de guerre alliés et les internés civils maintenant sous contrôle japonais et d'assurer leur protection, leurs soins, leur entretien et leur transport immédiat vers des lieux comme indiqué.

L'autorité de l'empereur et du gouvernement japonais de gouverner l'État sera subordonnée au commandant suprême des puissances alliées, qui prendra les mesures qu'il jugera appropriées pour appliquer ces conditions de reddition.

Signé à TOKYO BAY, JAPON à 09h 04 le DEUXIÈME SEPTEMBRE 1945

Mamoru Shigemitsu
Par ordre et au nom de l'empereur du Japon et du gouvernement japonais

Yoshijirō Umezu
Par ordre et au nom du quartier général général impérial japonais

Accepté à TOKYO BAY, JAPON à 0908 le DEUXIÈME SEPTEMBRE 1945, pour les États-Unis, la République de Chine, le Royaume-Uni et l'Union des Républiques socialistes soviétiques, et dans l'intérêt des autres Nations Unies en guerre contre le Japon.

Douglas MacArthur
Commandant suprême des puissances alliées

C.W. Nimitz
Représentant des États-Unis

Hsu Yung-Ch'ang
Représentant de la République de Chine

Bruce Fraser
Représentant du Royaume-Uni

Kuzma Derevyanko
Représentant de l'Union des Républiques socialistes soviétiques

Thomas Blamey
Représentant du Commonwealth d'Australie

L. Moore Cosgrave
Représentant du Dominion du Canada

Jacques Leclerc
Représentant provisoire du gouvernement de la République française

C.E.L. Helfrich
Représentant du Royaume des Pays-Bas

Leonard M. Isitt Représentant du Dominion de la Nouvelle-Zélande »


Voir la vidéo: Capitulation du Japon (Juin 2021).